Rejoignez nous !

Anciens

Jean-Michel Vandamme raconte l’arrivée d’Eden Hazard au LOSC

Rayan Bja

Publié

le

Crédit photo : IconSport

Ce jeudi, la Belgique joue son avenir en Coupe du Monde face à la Croatie. Les coéquipiers d’Eden Hazard, qui devrait une nouvelle fois être titulaire et capitaine, sont attendus au tournant pour cette rencontre. Avant ce match décisif, Jean-Michel Vandamme, déjà présent au LOSC au moment de sa venue, est revenu sur le passage lillois du numéro 10 belge dans le Nord.

Pour 90Football, l’actuel Manager Général du centre de formation lillois a été à l’origine de la venue d’Eden Hazard à Lille à 14 ans. Il revient sur la manière dont il a découvert l’actuel capitaine des Diables Rouges : « C’est un scout qui nous signale un petit bonhomme du côté de Bruxelles, à Tubize, le club d’Enzo Scifo à l’époque. Mon responsable du recrutement va vérifier et il me dit : “Je vais vous l’amener, il va faire un test ici, venez voir. Je pense que ça va vous intéresser.” C’était au Stadium de Villeneuve-d’Ascq et quand je le vois, je flashe carrément. Je me dis : “Il faut le recruter tout de suite.” »

Et si le talent était évident, il a fallu aussi faire rentrer ce jeune joueur dans le cadre d’un collectif et lui faire accepter certaines choses. Vandamme se rappelle d’un deal qu’il avait passé avec lui lorsque l’ailier était au centre de formation : « J’avais de très bons formateurs à l’époque mais ils s’inquiétaient parce qu’il n’aimait pas trop le travail physique. Il voulait tout le temps jouer au ballon, il ne trouvait pas le travail physique et athlétique tellement important. Je n’avais pas de bon retour sur son investissement dans le travail. Je me souviens d’une fois où je lui ai parlé et je pense, ce jour-là, avoir transgressé toutes les règles du management. J’ai dit au formateur que j’allais le fracasser, ce que je n’ai absolument pas fait. Finalement, j’ai fait un deal avec lui : “Tu feras ce que tu veux mais ce qu’il faut faire, tu le feras.” S’il n’avait pas envie de faire la séance un jour, ok mais il la ferait plus tard dans la semaine. On s’est calés là-dessus, il a tapé dans ma main. Eden est un garçon honnête, qui ne triche pas, qui est naturel (…) On n’a pas appris à Mozart à jouer de la musique. Il faut être vigilant par rapport à ça, savoir imposer les règles du collectif mais respecter le talent. »

Un joueur particulier au traitement particulier, mais qui aura marqué l’histoire du club avec un doublé en 2011, des buts retentissants et des prestations époustouflantes. Jean-Michel Vandamme estime n’avoir jamais vu mieux dans sa longue carrière de formateur : « Au moment où je lui donne son premier contrat, je lui fais un petit bilan. Je lui dis : “Pourquoi tu veux jouer en pro ?”. Il me dit : “Moi, je veux donner du bonheur aux gens qui viennent nous voir et si ça peut les rendre heureux de me voir, ça sera pas mal !” (…) Evidemment que c’est un joueur talentueux, tout le monde sait qui est le joueur Eden Hazard. Mais Eden Hazard, c’est surtout quelqu’un qui a cette capacité à ne pas être affecté par la pression. Il y a plein d’artistes, même dans d’autres domaines que le foot, qui vous disent que si vous n’avez pas de pression, c’est que vous n’êtes pas vraiment concentré sur ce que vous faites. Mais je pense que ce garçon avait cette capacité d’aller sur le terrain pour jouer au football, donner du plaisir sans se prendre la tête. J’ai vu beaucoup de joueurs dans ma carrière, ça fait plus de 45 ans que je suis dans le métier mais à ce niveau-là, je n’en avais jamais rencontré. Il fait partie de ces rares joueurs qui ont connu des standing ovation à l’extérieur tellement c’était beau quand les gens regardaient, même si c’était à l’encontre de leur équipe. »

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Que pensez-vous du quatrième maillot révélé ce vendredi ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR