Rejoignez nous !

Professionnels

Ismaily évoque son amour pour le football

Hugo Lemichel

Publié

le

Crédit photo: IconSport

Le football transmis par son père, ses objectifs dès petit, ses idoles. Au micro du club, la recrue estivale brésilienne Ismaily est revenue sur sa passion pour le foot, arrivée dès petit.

Parfois, les passions viennent presque de manière innée et d’autres fois, ça vient de la famille, des amis. Pour Ismaily, c’est de cette dernière façon qu’il est tombé amoureux du ballon rond, de père en fils : « Enfant, je regardais mon père jouer. C’était un bon joueur au niveau régional. Il est connu là-bas, et même au niveau de l’État. Je le regardais toujours jouer. Il y a des photos de moi bébé en train de le regarder jouer au football en salle. Le foot est donc venu à moi très naturellement, puisque c’est l’environnement dans lequel j’ai grandi. Au fil des années, mon amour pour le football n’a cessé de grandir et c’est devenu mon métier, ma vie. J’ai toujours rêvé de faire comme lui et je ne voulais être rien d’autre que de devenir footballeur. Mais c’était difficile car il n’y a pas beaucoup de clubs importants dans ma région. Je suis d’ailleurs le seul joueur de ma région à avoir signé dans un grand club. J’espère pouvoir aider des enfants originaires de ma région à avoir la chance de jouer dans un club pro. »

Comme de nombreux jeunes qui aiment le football, Ismaily avait alors des modèles, des idoles : « Il y avait Rai, qui a joué en France, au PSG et a joué à Sao Paulo. Quand j’ai grandi, et comme j’évoluais en attaque et non en tant que latéral, j’aimais les attaquants et les meneurs de jeu, comme lui ou comme Denilson. Mais celui que j’ai le plus admiré, c’est Ronaldo Nazario, il Fenomeno. »

Et petit déjà, le solide défenseur lillois n’était pas en manque d’ambitions. La Ligue des Champions, il y rêvait, il y a participé : « Lorsque j’étais petit, je rêvais de jouer pour l’équipe que je supportais, à savoir Sao Paulo. J’ai toujours supporté cette équipe. Mais quand tu grandis, tu te rends compte de l’importance du football en Europe. Mon rêve, c’était de participer à la Champions League. Je l’ai réalisé. Je suis content d’avoir fait toute ma carrière en Europe. Je n’envisage pas spécialement de jouer dans un club brésilien. Je veux terminer ma carrière ici. »

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Quelle charnière centrale de préférence pour le reste de la saison ? (2 réponses possibles)

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR