Rejoignez nous !

Professionnels

De plus en plus de critiques autour du temps de jeu effectif au football

Tristan Alix

Publié

le

Crédit photo : IconSport

Un match de football dure 90 minutes selon le chronomètre. Seulement, de nombreuses études ont révélé que le temps de jeu effectif d’un match était moindre, ce qui commence à poser problème. 

Une perte de temps importante durant les matchs

Un article publié par L’Equipe montre le temps de jeu effectif moyen de chaque équipe en Ligue 1 depuis le début de saison. On remarque très vite que celui-ci ne dépasse jamais les 60 minutes. En effet, le PSG domine ce classement avec 60 minutes de jeu effectif, tandis que Ajaccio termine avec moins de 55 minutes de jeu. On retrouve le LOSC en plein milieu aux côtés de Rennes, Nantes ou encore Lorient qui ont un temps moyen d’un peu plus de 55 minutes.

Mais ce problème ne touche pas que la Ligue 1, qui est vue comme ayant un arbitrage très sévère au cours de match. En effet, même la plus grande compétition européenne est touchée par ce manque de jeu. Cette fois-ci, le temps varie entre 65 minutes pour Manchester City et 55 minutes pour Liverpool. On remarque donc que ce problème marque toutes les compétitions.

Le temps additionnel est censé rattraper ce temps perdu mais il s’avère bien trop court au vu de tous les arrêts de jeu durant un match. Une étude menée sur 50 matchs de Premier League en 2019-2020, vu comme le championnat le plus laxiste sur l’arbitrage, montre en moyenne le temps dépensé durant les arrêts de jeu. On remarque très vite que les sorties de balles sont les moments les plus utilisés pour perdre du temps avec pas moins de 8 minutes pour les touches et 6 minutes pour les dégagements. Les soins médicaux prennent quant à eux près de 3 minutes.

A lire aussi :  Edito hebdomadaire : Un mercato d'hiver inefficace !

Un problème de taille pour les acteurs du football

Il est vrai qu’un joueur qui prend son temps pour aller chercher un ballon sorti ou encore simuler après un contact est parfois énervant pour l’équipe et les supporters adverses. Et cette perte de temps importante est quelque chose que certains acteurs du football pointent du doigt.

Depuis son arrivée au FC Barcelone, Xavi s’est plusieurs fois plaint de ces pertes de temps : « Il faut passer au temps effectif. On en finirait avec les simulations, les pertes de temps et les tromperies. Perdre du temps, ce n’est pas de la malice, c’est de la fraude ».

Le défenseur belge, Jan Vertonghen, a lui aussi donné son avis sur le sujet : « Il faut vraiment passer au temps de jeu effectif dès que possible. Les équipes qui en profitent en plongeant constamment et en pleurant ruinent le plaisir des supporters qui veulent voir un bon match de football et pas une pièce de théâtre ».

Et cette affaire commence à poser problème dans les instances du football. La FIFA se penche actuellement sur le sujet. Par ailleurs, Gianni Infantino a pris la parole dernièrement en déclarant que : « il y a beaucoup de temps perdu dans un match. Si on demande au spectateur de payer des billets, des abonnements pour regarder 90 minutes de football, et qu’un match dure 50 minutes, il y a quelque chose qu’il faut revoir, notait-il. Ce ne sera pas un match de 100 minutes, mais sans doute que les minutes de temps additionnel que donne un arbitre doivent être en relation avec le temps qui a été perdu lors du match. »

Des solutions en recherche pour améliorer l’expérience

Si on reprend les termes du président de la FIFA, un match devrait avoir 90 minutes de temps de jeu effectif. Seulement, si on applique cette idée au système actuel, les joueurs joueraient des matchs de 2 heures et 15 minutes en moyenne, ce qui entacherait sur la qualité de jeu et de percussion des équipes.

A lire aussi :  Les réactions des Dogues sur les réseaux sociaux après Stade Rennais FC – LOSC

Il faut donc trouver un compromis entre l’utilisation du temps additionnel et l’arrêt du chronomètre lors des temps morts. Si on reprend les autres sports, le basket-ball et le hockey sont les deux seuls sports où le chronomètre est arrêté sur chaque arrêt de jeu. Au handball, on arrête le temps de jeu lors des exclusions, des temps-morts ou des penaltys. Cependant, au rugby, le chrono ne s’arrête que lors de temps morts vraiment longs comme une blessure ou encore l’intervention de l’arbitrage vidéo.

Plusieurs solutions ont été proposées :

  • Un temps de jeu effectif de 30 minutes par mi-temps avec un arrêt du chronomètre à chaque touche, blessure, faute, etc..
  • La réparation des injustices flagrantes et l’arrêt du chrono pour les cas les plus graves.

Peut-être que les supporters de football devront voir les règles changer au fil des prochaines années pour permettre plus de temps de jeu effectif durant les matchs de leur club.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Quelle charnière centrale de préférence pour le reste de la saison ? (2 réponses possibles)

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR