Rejoignez nous !

Formation

U19 – J10 : Le LOSC s’offre un shot de confiance avant les vacances

Raphael Marcant

Publié

le

Crédit photo : LOSC Médias

Opposés à l’USL Dunkerque, pour le compte de la 10ème journée de championnat, les U19 du LOSC ont souffert sans pour autant céder et offrent ainsi un joli succès (2-1) à Sébastien Pennacchio avant de partir pour des vacances bien méritées.

Assommés par une lourde défaite concédée au Camp des Loges face au Paris Saint-Germain (4-0), les U19 du LOSC avaient à cœur de rebondir et d’enfin mettre fin à une triste série de six rencontres consécutives sans succès. Une volonté certaine retranscrite dès les premiers échanges devant le regard avisé d’Olivier Létang. Tournés vers l’avant et alignés dans un système plus offensif qu’à l’accoutumée, les Dogues pressent et acculent des Dunkerquois surpris par l’entame proposée par leur adversaire du jour. D’entrée, Burlet monte et transperce l’axe adverse pour offrir un bon ballon à Ferrah mais l’action n’ira pas plus loin alors que Poli manque son face à face (6′). Bis repetita quelques minutes plus tard, le schéma se répète. Lancé par son latéral, Ferrah dribble un puis deux joueurs avant de fixer son adversaire et décocher une frappe croisée qui vient se loger au fond des filets, (9′, 1-0). Pourtant habitués aux débuts de rencontre fébriles, les hommes de Sébastien Pennacchio mènent la danse. Une domination qui se poursuit durant l’ensemble du premier acte. Les minutes s’égrènent et, si le jeu se concentre au milieu de terrain, Sahabo touche la barre tandis que Dunkerque s’offre sa première occasion du match, (23′). Une tentative qui ne déstabilisera pas pour autant le LOSC. Placé un cran plus bas qu’à son habitude, notre international rwandais, Sahabo, se montre bien plus entreprenant. Il profite des espaces qui lui sont offerts afin de se projeter dans la verticalité et casser des lignes. Au coin gauche de la surface, il sert Lachaab qui crucifie, à bout portant, le portier adverse (31′, 2-0). Si la fin de période est outrageusement dominée par les Dogues, ils ne parviendront pas à définitivement enterrer les espoirs des visiteurs. Un manque d’efficacité devant le but symbolisé par plusieurs face à face manqués qu’ils pourraient être amenés à payer.

« Aujourd’hui j’ai juste envie de féliciter tout le monde »

Loin d’être parti sur les mêmes bases, le LOSC plie d’entrée, quelques minutes seulement après que l’arbitre ait relancé le fil de la rencontre. Comme restés aux vestiaires, les hommes de Sébastien Pennacchio subissent. Une nouvelle dynamique rapidement transformée en un but pour les Dunkerquois. A bout portant et masqué, Defives met genoux à terre face au Darwin Nunez dunkerquois, (49′, 2-1). Un temps fort qui se poursuit durant plusieurs minutes avant que les débats ne se rééquilibrent. Une réalisation synonyme de perte de confiance pour nos jeunes qui craignent de retomber dans leurs travers mais Defives veille au grain. Jamais totalement en mesure de retrouver leur domination passée, les Dogues ont néanmoins eu l’occasion de s’illustrer, en vain. Loin d’être maîtres de leur sujet mais toujours en vie, ils auraient pu faire le break tout comme concéder une égalisation cruelle dans les derniers instants, (2-1). Le coup de sifflet final retentit et sonne l’heure de la révolte pour nos jeunes qui s’offrent un premier succès depuis bien trop longtemps. Le résultat parfait pour qu’ils puissent profiter de belles et paisibles vacances.

A lire aussi :  Les raisons de la tension entre Olivier Létang et Paulo Fonseca avant SRFC - LOSC

La réaction de Sébastien Pennacchio

Amer, souriant, frustré, heureux, fier… Sébastien Pennacchio semble être passé par toutes les émotions en cette première partie de saison. Opposés à l’USLD, ses hommes avaient à cœur, avant de partir en vacances, de mettre fin à une disette de succès. Une mission accomplie dans la douleur mais qui donne le sourire à tout un peuple présent au Domaine de Luchin : « Je suis content parce qu’il y a trois points et c’est très important. En préambule (dans le vestiaire, ndlr), j’avais dit aux garçons de regarder le classement. On restait sur trop de résultats nuls et c’était important, avant les vacances, parce que les garçons vont être libérés une semaine et pouvoir se reposer. Ils ont beaucoup travaillé depuis le 21 juillet. Je suis content qu’ils puissent partir la tête libre, avec les trois points. »

Une joie qui ne met pas de côté l’analyse tactique de la rencontre. Si la première période a été outrageusement dominée par nos Dogues, le second acte a été bien plus délicat à négocier : « Il y a une première mi-temps qui est très cohérente, où on mène 2-0 et où on doit même faire 3-0 pour tuer le match et en fait le 2-1 nous remet dans le doute. Il nous bousille la deuxième mi-temps. On était une équipe en manque de confiance et ça s’est ressenti sur la deuxième mi-temps. Par contre, les garçons n’ont rien lâché, on a senti un bloc équipe, ils ont fait les efforts et puis voilà. On a aussi eu une belle prestation de notre gardien de but qui en a arrêté des belles. »

Une question de confiance causée par la réduction du score mais aussi par le gap physique pouvant séparer deux formations à ce niveau : « Dès qu’on a pris le but, ils ont eu des temps de possession assez longs pour poser le jeu alors que l’on sait que l’on a un déficit athlétique. Dans notre XI de départ, il n’y avait que des U18. En face, il doit y avoir pas mal de deuxième année et ça se ressent. Si on arrive pas à avoir plus de maîtrise ça devient plus compliqué. » Une différence visible que le LOSC est néanmoins parvenu à contourner en empochant les trois points. Pourtant engagés dans une série noire, les hommes de Sébastien Pennacchio sont parvenus à garder la tête haute. Même dans la douleur, ils n’ont jamais posé pied à terre et peuvent désormais se tourner, satisfaits, vers des vacances bien méritées : « Aujourd’hui j’ai juste envie de féliciter tout le monde. Ils ont tous été impliqués (titulaires comme remplaçant, ndlr) et sont désormais récompensés de leurs efforts. »

LOSC U19 2-1 USL Dunkerque

10ème journée, U19 Nationaux – Dimanche 23 octobre (15h) – Domaine de Luchin

A lire aussi :  La conférence de presse avant OL - LOSC prévue ce mardi

Arbitre : Leo Terrier
Avertissements : Cadoche (25′), Camara (71′) pour l’USL Dunkerque
Buts : 
Ferrah (9′) et Lachaab (31′) pour le LOSC, Chillemi (49′) pour l’USLD

LOSC : Defives – Touré (Nagera, 79′), Elonga, Lonchamp, Burlet – Faiz, Bonnechaire (Lakhlifa, 87′), Sahabo (Costarelli, 78′)– Ferrah, Poli (Vromant, 56′), Lachaab (Djae, 78′)
Entraîneur : Sébastien Pennacchio

USL Dunkerque : Kerzazi, Camara, Pierre, Metangmo (Cakain, 78′) – Mechetem, Cadoche – Essombe (Galita, 63′), Hadiri (Bamba, 32′), Chillemi, Roberto (Vessigault, 45′)
Entraîneur : Stjepan Cvitkovic

1 commentaire

1 commentaire

  1. Toudislillos

    24 octobre 2022 at 08:34

    Encore une saison indigne d’un club comme le LOSC pour ce centre de formation.Il paraît que Letang allait tout miser la dessus, c’est de pire en pire en fait.Une honte quand on voit le superbe outil dont ils disposent.Ne serait t-il pas temps de se pencher sur ce gros problème ?

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Quelle charnière centrale de préférence pour le reste de la saison ? (2 réponses possibles)

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR