Rejoignez nous !

Professionnels

Récapitulatif du temps de jeu des joueurs du LOSC après 8 journées de Ligue 1 Uber Eats

Emile Simon

Publié

le

Crédit photo : IconSport

Profitons de la trêve internationale pour faire le point sur les temps de jeu des Dogues après 8 journées. Alors qu’un cinquième du championnat est déjà derrière nous, quelques premiers enseignements peuvent être émis à ce stade.

Quatre tauliers et une surprise…

Titulaires indiscutables depuis plusieurs saisons et cadres du vestiaire, Fonte, André, Bamba et David trustent de nouveau les premières places en terme de temps de jeu. Le capitaine portugais, qui a parfois été mis en difficulté par le changement de système a pour autant disputé l’intégralité des minutes possibles, il part donc sur les mêmes bases que l’an dernier. Sa dernière absence remontant toujours au match du titre à Angers… en mai 2021.

Bamba, David et André le suivent de près, autour des 700 minutes. La belle surprise vient d’Angel Gomes. L’anglais de 22 ans repositionné aux côtés de Benjamin André au milieu, a quasiment égalé son temps de jeu de l’an passé en L1. Buteur à Montpellier, le milieu offensif a par ailleurs été élu Dogue du mois d’août.

Les recrues

Bafodé Diakité avec 600 minutes de jeu a très vite pris le dessus sur Akim Zedadka en tant que latéral droit. Plus défensif, et capable de glisser dans l’axe lorsque l’équipe a le ballon, l’ancien toulousain a participé aux 8 rencontres.

Arrivé après 8 mois sans jouer du côté de Donetsk, Ismaily est l’autre recrue à se démarquer. Avec 562 minutes de jeu, il est bien installé dans le couloir gauche, où son entente avec Jonathan Bamba est visible offensivement.

Alexsandro, titularisé aux côtés de José Fonte lors des trois premiers matchs, a d’abord montré de belles promesses, avant de sombrer (comme toute l’équipe) face au PSG. Depuis la claque reçue face à l’ogre parisien, le brésilien n’a plus joué une seule minute. Leny Yoro, 16 ans, semble provisoirement être passé devant dans la hiérarchie, mais nul doute qu’Alexsandro aura de nouveau sa chance de prouver sa valeur.

Rémy Cabella, a très vite mis tout le monde d’accord, tant son impact sur le jeu est impressionnant. En seulement 239 minutes, l’international français a réussi 4 passes décisives et attiré tous les ballons. Reste un bémol de taille : sa fragilité, avec déjà 5 absences sur les feuilles de matchs (soit 62%).

A lire aussi :  Jonathan David célèbre son but avec le Canada en cachant le logo Nike

Adam Ounas et André Gomes arrivés sur le gong du 1er septembre, prouvent qu’ils étaient désirés par l’entraineur. Les deux joueurs ont en effet participé aux trois matchs disputés depuis leurs signatures, et ils montent progressivement en régime (un but pour Ounas face à Toulouse et une prestation remarquée pour André Gomes, en tant que relayeur)

Parmi les recrues plus timides pour le moment : Jonas Martin ne cumule pas encore 90 minutes de jeu, et est clairement quatrième dans la hiérarchie des milieux récupérateurs.

Même son de cloche pour les deux anciens clermontois. Puisque Akim Zedadka, titulaire et buteur contre Auxerre, présente moins de garanties défensives que Diakité, et sera plutôt utilisé dans un système avec pistons (comme lors de sa titularisation à Marseille). Pour Mohamed Bayo, buteur qui doit prendre ses marques, l’épisode de la mise à l’écart après une sortie nocturne (veille de la réception du PSG), a déjà fortement entamé le capital sympathie des supporters à son égard.

Le switch de gardien a déjà eu lieu

La saison dernière, le LOSC avait changé à plusieurs reprises de gardien titulaire. Léo Jardim pour les deux premières journées, puis Ivo Grbic entre la J3 et la J24, et de nouveau Léo Jardim pour les 14 dernières journées.

Cette saison, le changement a déjà eu lieu. Si Paulo Fonseca a d’abord offert sa confiance au portier brésilien de 27 ans ; l’absence d’arrêts décisifs, et plusieurs erreurs de communication avec sa charnière auront coûté sa place à Léo Jardim, après 540 minutes et 13 buts encaissés.

Depuis le match au Vélodrome, c’est donc le jeune Lucas Chevalier, formé au club qui garde les cages. En-dehors d’une meilleure moyenne de buts concédés (3 en 180 minutes), l’assurance qu’il dégage, notamment sur ses sorties aériennes rassure l’arrière-garde lilloise. Espérons-lui une première clean-sheet à la reprise !

L’avenir

Outre Lucas Chevalier (voir ci-dessus), plusieurs jeunes joueurs sont intégrés au groupe professionnel, pour préparer l’avenir.

Leny Yoro, né en novembre 2005 cumule 100 minutes, dont une titularisation. Il faudra faire preuve de patience avec ce défenseur central formé au club et récemment prolongé jusqu’en 2025.

A lire aussi :  Défaite de l'équipe de France U18 au terme d'un match rocambolesque

Carlos Baleba 18 ans, auteur d’une excellente préparation, a été récompensé par 6 minutes de jeu contre Auxerre, et n’a été absent qu’une seule fois du banc de touche (à Montpellier). Là aussi le staff est vigilant, et continue de le faire évoluer avec la réserve en N3, pour qu’il garde le rythme de la compétition.

Enfin, Alan Virginius, 19 ans, a déjà fait quatre entrées en jeu. Le talent est là, mais le passage de la Ligue 2 (avec Sochaux) à la Ligue 1, nécessite un temps d’adaptation évident.

Les perdants du début de saison

Alors qu’ils pouvaient prétendre à une place de titulaire indiscutable cette année. Tiago Djalo et Tim Weah n’ont pas pu obtenir le temps de jeu espéré.

Tout t’abord, Tiago Djalo, qui a dû dépanner en tant que latéral avant l’arrivée d’Ismaily, n’a pas fait preuve de grande sérénité lorsqu’il a pu évoluer dans l’axe. Quelques erreurs évitables (comme le pénalty concédé contre Nice), ou ses sauts d’humeur qu’il a du mal à maîtriser conduisent à des accumulations de cartons jaunes.
Alors qu’il vient d’être de nouveau sélectionné avec les A du Portugal, le central peut clairement mieux faire… pour faire oublier Sven Botman.

De son côté, Timothy Weah qui avait participé à l’ensemble de la préparation estivale, et même porté le brassard de capitaine contre Las Palmas, s’est malheureusement blessé à l’entrainement avant l’ouverture de la Ligue 1. Son retour est proche. Reste à savoir, comment et à quel poste il sera utilisé par Paulo Fonseca.

Pire, Issac Lihadji qui est resté assis sur le banc contre Auxerre, avant de disparaitre du groupe, ne fait plus partie des plans lillois. A 20 ans, son salaire important a refroidi les rares prétendants estivaux, conduisant le président Létang à une déclaration sans appel : « Il y avait de très belles opportunités, je n’ai pas compris son choix. Je le dis. À lui de savoir ce qu’il veut faire, s’il veut jouer au football ou non. C’est à lui de se décider. »

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

José Fonte réitérera-t-il une saison sans manquer une seule minute ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR