Rejoignez nous !

Match

Zoom sur le Montpellier HSC : la Paillade a repris confiance

Pierre-Louis Clavel

Publié

le

Crédit photo : IconSport

Dans le doute avant l’entame de la saison, Montpellier s’est rassuré en remportant trois matchs en cinq journées. Privé de son magicien Téji Savanier, le MHSC a mis l’accent sur la défense et a misé sur sa qualité de contre-attaque pour obtenir ses deux derniers succès contre Brest et Ajaccio.

Un déclic à Brest ?

Malgré leur victoire obtenue à l’entame du championnat contre Troyes (3-2), les Héraultais et surtout leur coach, Olivier Dall’Oglio, semblaient encore loin du compte après avoir connu une déroute à domicile contre l’AJ Auxerre (2-1) il y a deux semaines. Téji Savanier étant suspendu pour les trois rencontres suivantes (dont la réception de Lille), peu misaient sur une reprise en main montpelliéraine le week-end suivant au stade Francis-le-Blé face à une formation brestoise en confiance (quatre points pris lors de la deuxième et troisième journée). Pourtant, la Paillade a complètement mis à revers son opposant du jour en changeant son approche de jeu. Cherchant à prendre le contrôle du jeu en temps habituel, le MHSC s’est concentré sur son jeu en transition en laissant le ballon à l’adversaire la plupart du temps. Brest a été surpris par des Montpelliérains déterminés et cliniques en contre-attaques, marquant cinq buts en première mi-temps avec 40% de possession. Un véritable récital offensif qui s’est élevé à sept buts contre rien en face, offrant par la même occasion le plus large succès du MHSC en Ligue 1. Quelques jours plus tard, Montpellier a également laissé la possession au promu ajaccien à domicile. Moins saignants, les Héraultais ont eu recours au jeu long sur le premier but de la partie signé Nordin où les quatre offensifs du 4-2-3-1 pailladin ont été impliqués. Pendant la deuxième mi-temps, les deux équipes étaient à dix et Montpellier a sécurisé son deuxième succès de rang (2-0) en championnat, une première depuis décembre 2021.

Reculer pour mieux contrer

Considéré sur la sellette par plusieurs médias avant la rencontre à Brest, Olivier Dall’Oglio a « resserré les boulons » en proposant un bloc bas sans chercher à presser constamment comme cela a pu être le cas par le passé. Une approche qui a porté ses fruits puisque Montpellier a réalisé deux clean-sheets avec deux charnières centrales différentes. Les blessures de Christopher Julien et du latéral gauche Théo Sainte-Luce – qui a permis le repositionnement de Nicolas Cozza sur le flanc gauche de la défense – devraient permettre de reconduire le duo Estève – Sakho en défense centrale face à Lille. Contre l’ACA, les deux défenseurs imposants ont rassuré après un début de saison difficile. Lors des deux dernières journées, la formation pailladine s’est organisée dans un 4-2-3-1 compact et caractérisé par des ailiers, Faitout Maouassa (à gauche) et Arnaud Nordin (à droite), capables de répéter les efforts offensifs et défensifs. Les deux flèches soutiennent deux attaquants dont Elye Wahi, véritable poison pour les défenses par ses appels (voir ci-dessous). Dans cette configuration, le « numéro 10 » en phase défensive devient en réalité un second attaquant après la récupération du ballon, le jeu étant dicté par Jordan Ferri au milieu de terrain, qui redescend à la relance. S’il possède un profil moins mobile et moins percutant que Whabi Khazri, titulaire à Brest et absent cet après-midi, Valère Germain apporte un jeu en déviation intéressant et compatible avec la volonté de jeu direct du MHSC. Sa déviation sur le premier but montpellierain contre les Corses en est la parfaite illustration.

Face au LOSC, Olivier Dall’Oglio devrait, selon toute logique, reconduire ce 4-2-3-1 (ou 4-4-2) avec les mêmes joueurs que face à Ajaccio. Le coach montpelliérain n’a pas non plus une grande marge de manœuvre en raison des nombreux blessés au sein sa formation. Au poste de gardien de but, le MHSC vit une situation particulière en étant privé de ses deux premiers gardiens, Jonas Omlin (suspendu) et Dimitri Bertaud (blessé). Le club a recruté en urgence l’ancien vainqueur de la Coupe de Ligue avec Strasbourg en 2019, Bingourou Kamara. En échec depuis en Alsace, le portier pourrait retrouver les terrains de Ligue 1 dès cet après-midi avec Montpellier, même si Matis Carvalho a donné satisfaction.

A lire aussi :  OL - LOSC : les informations d'avant-match

Elye Wahi, un attaquant difficile à contenir

Il était l’une des révélations de la saison dernière en marquant dix buts en Ligue 1, Elye Wahi continue de monter les échelons avec Montpellier. A 19 ans, le buteur pailladin s’est imposé parmi les leaders offensifs du MHSC, d’autant plus à la suite de la blessure de l’attaquant Stéphy Mavididi, en débutant chacune des cinq rencontres du club héraultais cette saison. Auteur de trois buts lors des deux derniers matchs, le numéro 21 montpellierain est doté d’un profil très particulier. Technique et agile, on pourrait l’imaginer sur un côté mais c’est bien à la pointe de l’attaque que le jeune héraultais trouve son bonheur. Grâce à un sens du but au-dessus de la moyenne et une belle mobilité, Wahi effectue un travail de sape sur les défenseurs et libère des espaces pour ses coéquipiers. Son bagage technique lui permet également de jouer en point de fixation dans certaines situations. Contre Brest, Khazri s’est souvent retrouvé libre dans l’axe grâce aux mouvements de son coéquipier. Dans un système de jeu basé sur les transitions, l’espoir tricolore est l’un des éléments les plus précieux du MHSC.

Battue par une équipe niçoise très défensive cette semaine, le LOSC pourrait une nouvelle fois affronter un bloc bas au stade de la Mosson. C’est en tout cas le virage pris par le MHSC qui s’est imposé de cette façon lors de ses deux derniers matchs.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Quelle charnière centrale de préférence pour le reste de la saison ? (2 réponses possibles)

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR