Rejoignez nous !

Professionnels

Olivier Létang fait le bilan du mercato du LOSC

Joseph Da Rocha

Publié

le

Crédit photo : Icon Sport

En conférence de presse ce samedi midi, Olivier Létang a dressé son bilan du mercato du LOSC version été 2022.

Plongé dans son nouveau projet, le club nordiste a vécu un été mouvementé, marqué par de nombreux changements dans l’effectif en place. Le président lillois a livré son analyse et sa satisfaction suite à la clôture du marché des transferts ce jeudi : « On a réalisé 25 opérations, avec 14 départs et 11 arrivées. Le groupe est équilibré, homogène. Ce matin, j’ai pu voir une courte mise en place, et c’était difficile de savoir qui gagnerait l’opposition. Ça prouve qu’il y a de la concurrence. On est très heureux de la mentalité du groupe. C’est quelque chose de très important, de fondamental. Avec les arrivées d’André (Gomes) et d’Adam (Ounas), quand on regarde l’effectif, il y a beaucoup de qualités. Maintenant, place au terrain, et le plus difficile, c’est de gagner des matchs. Yusuf (Yazici) s’est engagé avec Trabzonspor. L’avenir d’Isaac Lihadji ne s’inscrit pas au LOSC. Il a eu des sollicitations, il en a décliné certaines. Certains marchés sont encore ouverts et il reste le principe du joker. On ne veut pas qu’il aille n’importe où. Il avait de belles opportunités et, honnêtement, je n’ai pas compris son choix. Il faut qu’il voit s’il a encore envie de jouer au foot ou non. »

Avec une balance transferts de nouveau largement bénéficiaire, le club continue de combler ses dettes. La situation économique du club est meilleure, mais Olivier Létang a conscience que le travail n’est pas encore terminé : « Avec les supporters, j’ai eu un discours de totale transparence. On avait un club en cessation de paiement et un niveau de dette très élevé, d’environ 370 millions d’euros à mon arrivée. Le LOSC est toujours sous accord avec l’UEFA. On stabilise le club au niveau économique. On a une vraie responsabilité de prendre soin du club. Le club respire mieux. Mais il faut continuer. On est dans une situation nettement meilleure. On met un modèle économique en place qui ne met pas en péril le club. Les relations avec l’UEFA et la DNCG sont des relations de confiance. Le club a été mis en danger. Il y a un vrai travail de fond, pour que le LOSC soit pérenne et qu’il continue à performer. Il faut que le club soit performant et qu’il soit capable de jouer une compétition européenne le plus souvent possible. »

De son côté, l’entraîneur de l’équipe première Paulo Fonseca s’est satisfait du mercato mené par le LOSC cet été : « Je suis très heureux avec le travail du président et du club. Ils ont pris les deux joueurs que je voulais. J’ai désormais plus de solutions. Tout finit bien avec leurs arrivées. On connaît André Gomes. Il peut jouer là où joue Angel (Gomes). C’est un bon joueur, avec de bonnes caractéristiques, parfaites pour notre jeu. Adam Ounas est un ailier qui peut jouer sur l’aile ou à l’intérieur, il est bon en un contre un, avec ces deux joueurs, on reste avec deux options de plus. Je pense qu’ils vont apporter de la qualité à l’équipe. »

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

La fin du mercato du LOSC vous inquiète ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR