Rejoignez nous !

Professionnels

Portrait : Alan Virginius, un Lionceau chez les Dogues

Joseph Da Rocha

Publié

le

Crédit photo : LOSC Médias

Officiellement un joueur du LOSC depuis quelques heures, le jeune espoir Alan Virginius arrive avec l’étiquette d’un prodige à en devenir.

Né à Soisy-sous-Montmorency le 3 janvier 2003, Alan Virginius commence le football à l’âge de 6 ans au FC Soisy-Andilly-Margency, en région parisienne. Il intègre l’INF Clairefontaine en 2016, avant de s’engager un an plus tard du côté de l’Entente Sannois Saint-Gratien. Une saison à peine après avoir signé, Alan Virginius est repéré par le FC Sochaux-Montbéliard, qui le fait signer dans son centre de formation à l’été 2018.

L’attaquant de côté se démarque très vite comme un grand espoir du centre de formation sochalien, enfilant les buts comme des perles avec les moins de 17 ans, puis avec les U19. Le jeune ailier se distingue également par de belles prestations avec l’Équipe de France, notamment lors du tournoi U17 de Montaigu, en 2019. Âgé d’à peine 17 ans, Alan Virginius voit déjà les portes du monde pro s’ouvrir à lui. L’ailier lionceau est récompensé par la signature de son premier contrat professionnel avec le FCSM à l’été 2020, et démarre ses premiers matchs avec les pros lors de cette même saison, sous la houlette du coach Omar Daf. 

Des débuts professionnels remarqués

Lors de sa première saison avec les pros, Alan Virginius joue 15 matchs, la plupart du temps en entrant en cours de partie. Un temps de jeu limité qui lui permet malgré tout de déjà se montrer décisif en équipe première. Pour sa deuxième saison, l’ailier francilien continue de jouer un rôle de joker dans l’équipe sochalienne, avec laquelle il n’est pas loin de vivre une montée en Ligue 1, huit ans après la descente du club à l’échelon inférieur. « C’est un joueur qui n’avait pas tellement la confiance du coach Omar Daf, qui avait la préférence de faire jouer les cadres et des joueurs d’expériences. C’était plutôt un profil de « supersub ». Il rentrait, et très souvent, il était décisif » précise Rems, supporter du club sochalien.

A lire aussi :  Quand Fernando Santos oublie qu'il a Tiago Djalo sur le banc

Malgré un temps de jeu relativement modeste (1468 minutes), le jeune joueur international français U19 possède de belles statistiques, en marquant 8 fois, pour 4 passes décisives. Sur ses entrées en jeu, il montre également l’étendue de sa palette technique et physique : « C’est un joueur explosif, rapide, doté d’une finition chirurgicale et techniquement agréable. Il est capable de jouer sur les deux côtés » ajoute Rems. Ce rôle de dynamiteur de défense, Alan Virginius l’applique effectivement à merveille. Face à Nancy la saison dernière, il est même flashé à 36,48 km/h, provoquant par son accélération l’expulsion du gardien adverse. 

Le style de jeu du championnat, la concurrence de joueurs expérimentés et quelques petits pépins physiques ne lui facilitent pourtant pas la tâche. En juin, il dispute l’Euro U19 avec l’Équipe de France de sa catégorie. Une compétition qui permet à Alan Virginius de se montrer à son avantage, dans des tournois scrutés par les recruteurs des quatre coins de l’Europe. 

A lire aussi :  Défaite de l'équipe de France U18 au terme d'un match rocambolesque

En toute logique, le jeune ailier attire l’oeil de gros calibres européens. Un potentiel départ du FC Sochaux-Montbéliard semble de plus en plus probable, et on évoque notamment l’intérêt grandissant de Nice, du Bayer Leverkusen, de Newcastle, de Bruges ou encore de Lorient pour s’attacher les services du jeune sochalien. Finalement, c’est du côté du Nord et de Lille qu’Alan Virginius a décidé de poursuivre sa prometteuse carrière.

Son choix de privilégier la confirmation en France à l’échelon supérieur avec le LOSC est loué par les observateurs, lassés de voir les meilleurs espoirs hexagonaux céder aux sirènes des championnats étrangers. Avec Paulo Fonseca, nul doute qu’Alan Virginius apprendra et progressera au plus haut niveau, aux côtés de joueurs d’expérience, dans un club lillois réputé pour lancer des jeunes dans le grand bain de la Ligue 1.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

José Fonte réitérera-t-il une saison sans manquer une seule minute ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR