Rejoignez nous !

Match

Zoom sur l’AJ Auxerre : un promu à caractère offensif

Pierre-Louis Clavel

Publié

le

Crédit photo : IconSport

Promu à la suite d’un grand final réalisé en Ligue 2 conclu par une double-confrontation remportée contre l’AS Saint-Etienne, l’AJ Auxerre débarque dans l’élite avec des ambitions, dix ans après leur descente en deuxième division.

Si le club bourguignon s’est offert les services de Benoit Costil (gardien de but), Brayann Pereira (latéral droit) et Youssouf M’Changama (milieu relayeur), trois joueurs qui seront probablement alignés dans le onze de départ dimanche après-midi, aucun investissement majeur n’a été effectué cet été sur le marché des transferts, l’AJA souhaitant s’appuyer sur le groupe qui a obtenu l’accession en Ligue 1. Coach auxerrois depuis trois saisons, Jean-Marc Furlan a bâti une équipe offensive qui peut prétendre à jouer les trouble-fêtes cette année.

Dans une préparation correcte sans réel coup d’éclat, les Auxerrois n’ont pas eu de mal à dominer l’un de ses futurs adversaires de l’élite, l’ESTAC, le 23 juillet dernier, en jouant un jeu de possession. S’ils ont manqué de tranchant dans les derniers mètres adverses, les hommes de Jean-Marc Furlan ont maitrisé leur sujet en effectuant un gros pressing et en distribuant le ballon sur toute la largeur du terrain. A Auxerre, les trois attaquants ainsi que les milieux relayeurs profitent d’une certaine liberté offensive en permutant constamment. Le couteau suisse Mathias Autret, baladé à tous les postes offensifs par son coach, en est l’un des symboles. Vainqueur 1-0 contre une équipe troyenne inoffensive et sur le reculoir, l’AJA évoluait dans son organisation habituelle en 4-3-3 avec deux milieux relayeurs aux profils offensifs, à savoir les meneurs de jeu Hamza Sakhi et l’ancien guingampais Youssouf M’Changama, qui se sont révélés lors des deux dernières saisons de Ligue 2. Une association offensive qui permet aux Auxerrois de posséder diverses solutions en phase de possession et de soutenir leur attaquant Gaëtan Charbonnier qui évolue souvent bas en pivot. Très attendu cette saison, l’ancien attaquant du Stade Brestois tentera une nouvelle fois de s’imposer en Ligue 1. Le redoutable buteur de Ligue 2 (71 buts en 201 rencontres) n’a jamais franchi le cap des 6 buts dans l’élite (2014/2015 avec Reims puis 2020/2021 avec Brest) en six saisons disputées en première division. Le dernier amical de l’AJA s’est soldé sur une victoire 3-2 la semaine passée contre le Red Star (National), de quoi effectuer quelques ajustements et se mettre en confiance avant le début du championnat.

Le onze auxerrois qui s’est détaché pendant la préparation estivale

Gauthier Hein a rendez-vous avec l’élite

Pour son retour dans l’élite, Auxerre s’appuiera sur ses leaders de la saison passée à chaque ligne (Jubal en défense centrale, Birama Touré en sentinelle), hormis au poste de gardien de but où le club a recruté Benoit Costil, habitué de l’élite. La réussite des Yonnais passera par la montée en puissance de ses hommes forts dont celle de Gauthier Hein, le dynamiteur du secteur offensif auxerrois. Le petit gaucher reconnaissable par sa teinture bleu ciel (à ne pas confondre avec un dragibus) a complètement explosé la saison dernière en Ligue 2 en plantant 11 buts et 7 passes décisives. Le chemin vers la gloire a pourtant été long pour le Mosellan qui avait effectué ses débuts professionnels en Ligue 1 à l’âge de 20 ans avec son club formateur, le FC Metz, en 2016. La suite a été plus contrastée pour l’enfant de Lorraine, qui n’a pas été acteur du retour de son club de cœur en Ligue 1 il y a trois ans – Metz étant redescendu en Ligue 2 depuis -. Transféré définitivement à l’AJ Auxerre en 2020, Gauthier Hein a été poli par son coach Jean-Marc Furlan qui lui a donné pleine confiance sur le côté droit. L’ailier virevoltant n’a cessé de progresser pendant ces deux dernières saisons, se muant même en véritable joueur de couloir. Toujours dans son cocon à l’AJA, le joueur de 25 ans tentera de se faire une place en Ligue 1 en maintenant son club en première division, dans une saison qui verra quatre équipes descendre en juin prochain. Cela débutera dès dimanche prochain au stade Pierre Mauroy.

Gauthier HEIN cet été. Photo by Franco Arland/Icon Sport

Le prochain adversaire du LOSC n’aura rien à voir avec la formation remaniée qui s’est présentée au stade Pierre Mauroy il y a quelques mois en Coupe de France. Le club bourguignon a gagné en confiance et débarquera dans le Nord de la France avec plus d’ambitions.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

José Fonte réitérera-t-il une saison sans manquer une seule minute ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR