Rejoignez nous !

Professionnels

Portrait : Bafodé Diakité, un “pitchoun” débarque dans le Nord

Joseph Da Rocha

Publié

le

Crédit photo : LOSC Médias

Il est la 7ème recrue du mercato lillois : Bafodé Diakité, du haut de ses 21 ans, quitte son Toulouse natal pour le LOSC. Le Petit Lillois vous propose un zoom sur celui qui viendra renforcer la défense des Dogues la saison prochaine.

Un Toulousain pur jus

Né le 6 janvier 2001 à Toulouse, Bafodé Diakité fait ses premiers pas dans le quartier de la Reynerie et commence le football avec le Toulouse Athletic Club à l’âge de 7 ans. Du côté du TAC, son ancien éducateur Fayçal Gacem se souvenait pour La Dépêche il y a un an « d’un garçon très gentil. Un petit-grand garçon, déjà. En U11, avant et après les entraînements il récupérait les enfants qui avaient 9 ou 10 ans, et il les raccompagnait chez eux, juste derrière le pont. C’était déjà un petit papa. Un garçon sérieux, déterminé, et conscient de son potentiel ». Déjà à l’époque, Bafodé Diakité impressionne par son talent et inspire la crainte à ses jeunes adversaires dans la région.

A 12 ans, il rejoint le grand club de la ville, le Toulouse FC, et y poursuit sa formation. Régulièrement sur-classé, le défenseur central de formation s’affirme comme un élément prometteur du centre de formation toulousain. Il connaît toutes les équipes de France de jeunes. Son ascension vers le monde professionnel semble toute tracée, quand un événement inattendu s’apprête à faire basculer sa jeune carrière. A 16 ans, lors d’un rassemblement en Bleu, les médecins lui détectent une anomalie cardiaque.

Cette nouvelle stoppe net sa progression et l’éloigne des terrains pendant plus de huit mois. Il est même question d’une fin de carrière footballistique prématurée pour le jeune joueur. Mais pas question d’arrêter le football de haut niveau pour « Bafo’ ». Le défenseur se bat et revient plus fort lorsque les médecins lui donnent le feu vert pour reprendre. Il ré-intègre l’équipe U17 et s’apprête à changer de dimension dans les mois qui suivent.

La découverte du haut niveau avec son club formateur

En 2017, le jeune défenseur franco-guinéen signe son premier contrat professionnel à 17 ans. Il est le premier joueur lancé en pro d’une génération 2001 dorée pour les Violets, constituée d’Amine Adli, Manu Koné, Janis Antiste ou encore Anthony Rouault. Bafodé Diakité connait ses premières apparitions au sein du groupe professionnel. Pour le quotidien La Dépêche, Issou Dao, ancien adjoint du coach toulousain de l’époque Alain Casanova, revenait en 2021 sur les qualités du défenseur formé au Téfécé : « Il était monstrueux, mais il y avait autre chose. Il a ce sang froid, il ne s’affole pas, ne s’éparpille pas dans sa concentration. Il était extrêmement mature pour son âge, d’autant plus à ce poste-là. »

A lire aussi :  Ligue 1 - J2 : le point sur les cartons jaunes du LOSC

Fin 2018, Bafodé Diakité brigue une place de titulaire pour la première fois en équipe première, face à Reims. En 2019, il monte progressivement en puissance et s’affirme comme un élément de choix dans la rotation du club toulousain, en connaissant neuf titularisations en championnat sur les six premiers mois de l’année. Pleinement intégré au groupe professionnel, il décide de redescendre avec les jeunes pour tenter de conquérir la Coupe Gambardella, pour finalement s’incliner en finale après un beau parcours.

En 2019-2020, il devient définitivement un titulaire au sein de la défense centrale des Violets. Sa capacité à casser les lignes et son calme – des qualités qui plairont sûrement à Paulo Fonseca – font de lui un élément observé de l’écurie aquitaine. Mais son équipe, pas vraiment armée pour se battre pour autre chose que le maintien en Ligue 1, prend l’eau en championnat. Exceptée une victoire contre le LOSC deux buts à un en octobre 2019, le Téfécé ne connaitra plus la victoire de la saison. Après l’arrêt des compétitions, Toulouse, bon dernier de Ligue 1, descend à l’échelon inférieur.

Un véritable couteau-suisse pour ses entraîneurs

A l’été 2020, il est question pour Bafodé Diakité de quitter son club formateur. Yohan Lemaire, journaliste passé par La Dépêche et Midi Olympique, estime que le Franco-guinéen aurait du quitter le Téfécé au moment de la descente : « Beaucoup de monde a pensé qu’il partirait lors de la relégation, mais finalement, il est resté. Personnellement, je pense qu’il aurait dû partir, parce que d’être resté ça l’a un peu desservi. Alors qu’il était un jeune à énorme potentiel, il a commencé à stagner et à reculer dans la rotation. »

A lire aussi :  Rocco Ascone toujours cantonné au banc avec le FC Nordsjælland

En Ligue 2, le Pitchoun reste tout de même un élément fiable de l’équipe toulousaine, et est essayé à plusieurs postes de la défense, en charnière centrale comme en latéral droit. A la fin de la saison 2020-2021, le site Ma Ligue 2 le place dans son onze des révélations, aux côtés d’Ismaël Doukouré, un temps évoqué proche du LOSC et parti à Strasbourg cet hiver, mais aussi de l’ancien lillois Scotty Sadzoute et du néo-Dogue Mohamed Bayo.

La saison dernière, Bafodé Diakité découvre cette fois le côté gauche de la défense pour pallier l’absence d’Issiaga Sylla, parti à la CAN. Ces changements de postes réguliers ne l’aident pas à exploiter son plein potentiel : « Sur le terrain, ces deux dernières années n’ont pas été faciles et il n’a pas beaucoup évolué. Mais il a quelque chose et ce n’est pas pour rien que des rumeurs l’avaient envoyé du côté de Lyon » ajoute Yohan. Après avoir ramené son club dans l’élite, Bafodé Diakité met donc le cap sur le Nord et quitte son cocon toulousain pour la première fois de sa carrière.

Outre un profil de jeune joueur prometteur et de défenseur polyvalent utile à la défense lilloise, Bafodé Diakité incarne à merveille le profil recherché par les dirigeants lillois durant ce mercato. Sa mentalité est louée depuis son plus jeune âge et son caractère d’ambianceur s’adapteront à n’en pas douter dans l’effectif du LOSC. Le mot de la fin pour Yohan : « C’est un mec qui ne lâche jamais rien, avec un super état d’esprit. Il est aimé d’absolument tous les supporters, c’était une sorte de liant entre les supporters, le groupe, le club et la ville. Il était tout ça à la fois. Il va se relancer, j’en suis certain. Il va sortir du cadre toulousain et donc découvrir de nouvelles méthodes de travail. Il est jeune mais avec de l’expérience et, à mon avis, il peut encore beaucoup progresser. »

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Appréciez-vous le troisième maillot du LOSC ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR