Rejoignez nous !

Féminines

La section féminine du LOSC a dépassé la barre des 300 buts

Emile Simon

Publié

le

Crédit photo : LOSC Médias

Malgré l’échec dans la remontée en D1F, quelques événements marquants auront jalonné la saison de la section féminine.

Première saison complète depuis le COVID

Très touché par les décisions gouvernementales lors du COVID, le football amateur, a vu les saisons 2019-2020 et 2020-2021 s’arrêter en cours de route. La section féminine avait été particulièrement lésée, deux saisons consécutives.

  • 2019-2020 : Troisièmes avec un match en retard en mars 2020, les filles avaient vu Le Havre accéder à la D1F au bénéfice d’un meilleur quotient de points (2.5 pour les Normandes, contre 2.2 pour les Dogues), alors qu’il restait sept journées à disputer.
  • 2020-2021 : Alors que les garçons s’appétaient à remporter le titre en Ligue 1 Uber Eats, les filles n’avaient pu disputer que 5 petits matchs de championnat. Avec 4 victoires et 1 nul, la saison était parfaitement lancée. Après des tergiversations, la saison blanche avait été décrétée sur le tard, augmentant la frustration des joueuses.
A lire aussi :  Que sont devenus les vice-champions de France U17 en 2019 ?

Le fait de pouvoir terminer cette saison 2021-2022 est donc déjà une victoire en soit pour la section, qui a prouvé sur le terrain que les ambitions de D1 étaient justifiées, même si le sprint final coûte très cher cette année.

La barre des 300 buts atteinte

En dehors du record de buts inscrits sur un même match, la victoire 10-0 du 3 avril dernier à Vendenheim aura permis aux féminines d’atteindre la barre des 300 buts (TCC) depuis la naissance de la section en 2015.

Les premières séances de tirs aux buts

Habituées des beaux parcours en Coupe de France (finalistes en 2019, huitièmes en 2020), les Dogues se sont de nouveau hissés en huitièmes de finale cette saison. Petite particularité, elles ont disputé les deux premières séances de tirs aux buts de la section. En se qualifiant face à Metz (1er tour), mais en étant éliminées face à Yzeure (huitièmes)

A lire aussi :  LOSC – Stade Rennais FC : Notez les Dogues avec Le Petit Jury

Plus de 800 supporters à Luchin

Lors du match charnière pour l’accession à la mi-mars, le complexe sportif de Luchin avait accueilli 815 spectateurs, rivalisant avec les quelques matchs de D1F qui s’étaient tenus sur le domaine de Camphin-en-Pévèle ces dernières années. A ce jour, les records d’affluence à domicile restent toutefois les matchs délocalisés au Stadium contre l’OL ou le PSG (autour de 2500 spectateurs en 2018 et 2019).

Silke Demeyere, fidèle au poste

Joueuse la plus ancienne au sein de l’effectif, car arrivée dès la saison 2016-2017, la Belge Silke Demeyre a fêté à l’automne sa centième apparition sous le maillot lillois… Un beau ratio puisque la section n’a disputé que 148 matchs TCC sur la période.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Angel Gomes doit-il devenir un titulaire de l'équipe lilloise la saison prochaine ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR