Rejoignez nous !

Professionnels

Jocelyn Gourvennec et Zeki Celik évoquent la fin de saison lilloise

Joseph Da Rocha

Publié

le

Crédit photo : IconSport

En conférence de presse d’avant-match, Zeki Celik et Jocelyn Gourvennec sont revenus sur la fin de saison lilloise, et ont chacun insisté sur l’importance de bien finir les deux dernières rencontres.

L’international turc Zeki Celik s’est confié sur la saison lilloise, et plus particulièrement sur les dernières rencontres à venir : « Il reste deux matchs avant la fin de la saison. Même si notre situation est compliquée aujourd’hui, il faut gagner car c’est ce qu’il y a de mieux pour un club comme Lille. Sur la nervosité ? On est souvent obligés d’avoir un jeu plus dur, plus agressif. Il y a aussi des faits de matchs qui ne nous ont pas aidé. Pour un défenseur, c’est difficile de prendre des buts, mais ce n’est pas lié qu’aux défenseurs. (…) Effectivement, suite au titre de champion, les supporters sont déçus, on a bien ça en tête. On a toujours été concentrés, on va tous travailler pour les satisfaire jusqu’au bout. Le match aller face à Nice a été compliqué, on l’a tous en tête. J’ai vu leur match hier. Trois jours de repos ce n’est pas beaucoup, donc j’espère que ce sera un avantage pour nous. Notre coach est concentré sur son travail, il a toujours des discours positifs à notre égard. Il nous motive toujours dans ce sens là. »

Jocelyn Gourvennec était lui aussi présent pour évoquer le déplacement à Nice et l’importance de rester mobilisé pour la fin de saison : « Je pense que Zeki a fait part de son ressenti. C’est bien qu’il ait dit ça. C’est dans ce registre que je m’inscris. Les joueurs ont montré qu’ils étaient toujours concernés contre Monaco. Ça bascule pour l’équipe qui a une bonne dynamique. Le fait de pousser les joueurs, de leur dire de terminer le plus haut possible. Que ça se fasse dans un esprit respectueux les uns des autres. C’est mon rôle de mobiliser. De ce que je vois à l’entraînement, on a un groupe qui se donne. Le match aller contre Nice, c’était un mauvais moment. C’était les retrouvailles pour fêter le titre et le trophée des Champions. C’était un match très bizarre, irrationnel. Ça va être engagé, disputé. Il faut qu’on ait ça dans un coin de notre tête. On a besoin de finir sur une note positive, même si le contexte et l’environnement n’est pas favorable. Je reçois beaucoup de messages de groupes de supporters qui soutiennent encore l’équipe. »

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Angel Gomes doit-il devenir un titulaire de l'équipe lilloise la saison prochaine ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR