Rejoignez nous !

Professionnels

Benjamin Nivet : « Il y a un gros chantier qui s’annonce pour le LOSC »

Joseph Da Rocha

Publié

le

Crédit photo : IconSport

Après la rencontre face à Troyes, les chroniqueurs d’Amazon Prime sont revenus sur la terrible déroute lilloise au Stade de l’Aube (3-0).

Légende de l’ESTAC, Benjamin Nivet a apporté son point de vue après la rencontre, soulignant le manque de calme et de lucidité des Dogues pour espérer mieux de leur déplacement à Troyes : « Il y a beaucoup de frustration chez les Lillois. Les joueurs se sont sabotés le match. Par rapport à la saison dernière, c’est difficile de rebondir après un titre. Il faut reconstruire pour la saison prochaine. C’est fini pour eux l’Europe. Les supporters ne doivent pas oublier la saison dernière, mais je comprends leur mécontentement. (…) Le premier penalty est plus que litigieux. Après ça, les Lillois sont entrés dans une sorte de frustration. L’aspect psy a pris le dessus. On ne comprend pas comment ils peuvent craquer de la sorte. Quand on est moins bien, on a beaucoup de frustration. On a du mal à garder son calme. Ils ont trois matchs contre des concurrents directs, même si ça me paraît plus possible pour eux d’accrocher l’Europe. Il faut rester positif, solidaire. Il y a un gros chantier qui s’annonce. Il faudra repartir sur une nouvelle page. Il y a un gros travail à faire par Olivier Létang à l’intersaison. »

A lire aussi :  Olivier Létang : « Alexsandro est un jeune joueur à fort potentiel »

Ancien joueur professionnel, Dominique Arribagé a lui aussi souligné la nervosité des hommes de Jocelyn Gourvennec. Pour l’ancien du Téfécé considère que le LOSC ne s’est jamais remis du premier pénalty sifflé sur Dingomé : « On a vu José Fonte essayer de mettre des mots sur des maux. Force est de constater qu’il n’a pas réussi. On a vu les Lillois souvent énervé cette saison. Il y aura une intersaison mouvementée. C’est un match à oublier pour tout le monde. Ils ont pris le premier pénalty comme une injustice. Avant ça, il y avait peu de situations. C’est d’une importance capitale pour la suite du match. Ils se sont saccagés le match tout seul. Le niveau psychologique des Lillois n’est pas assez calme et serein. Si je suis José Fonte, sur un match comme ça, je ne sais pas ce que je peux changer dans le vestiaire. Je crois que je reste silencieux, parce qu’il y a tellement de haine, qu’on ne peut pas apaiser tout ça à ce moment-là de jouer. »

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Que pensez-vous de l’arrivée de Jonas Martin pour remplacer Xeka ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR