Rejoignez nous !

Professionnels

Les quatre raisons de suivre ESTAC Troyes – LOSC

Benjamin Meire

Publié

le

Crédit photo : IconSport

Continuer l’effort ensemble. Voilà comment les Lillois vont entamer la rencontre de dimanche contre l’ESTAC Troyes. Le même objectif, s’imposer. L’un pour se rapprocher miraculeusement de l’Europe, l’autre pour se maintenir parmi l’élite. Coup d’envoi ce dimanche à 13 heures.

Dernier match en tant que favori ?

Le LOSC disputera ce dimanche son dernier match contre une équipe située en dessous dans le classement. En effet, l’ESTAC Troyes est sur le papier l’adversaire le plus accessible pour les Dogues. Les trois autres « finales » des Dogues seront contre Monaco, Nice et enfin Rennes. Mais les hommes de Bruno Irles ne sont pas à sous-estimer pour autant. Les Troyens ont su poser de grandes difficultés contre des équipes où le LOSC est resté stérile, à l’image de la confrontation contre Nice.

En tant que promu, le club troyen lutte logiquement pour le maintien. Actuellement à la 16e place du classement, l’ESTAC n’est qu’à 2 points de la relégation et donc d’un potentiel barrage en fin d’année. Le club de l’Aube a donc un objectif clair, s’imposer ce dimanche pour se rassurer et assurer sa place parmi l’élite l’année prochaine. Après s’être imposé contre Strasbourg à domicile dimanche dernier, les hommes de Jocelyn Gourvennec pourraient – en cas de victoire – démarrer une série de victoires et se redonner confiance dans le sprint final. L’enchaînement de victoire est primordial pour les joueurs, puisque depuis la défaite et l’élimination contre Chelsea en Ligue des Champions, les Dogues n’ont pas su s’imposer dans deux matchs d’affilée.

A lire aussi :  Edito hebdomadaire : Un mercato d'hiver inefficace !

A ne pas prendre à la légère

Malgré la différence affichée dans le classement entre ces deux équipes, la formation troyenne peu poser problème aux Dogues. Historiquement, le LOSC est souvent en difficulté contre Troyes. Sur les 22 confrontations directes ayant eu lieu entre ces deux équipes, les Lillois ne se sont imposées que 6 petites fois. De plus, les Troyens ne sont pas en réussite. Les deux derniers matchs du club de l’aube se sont soldés par deux défaites, se terminant tout deux par un but encaissé dans les arrêts de jeu. Les hommes de Bruno Irles savent donc qu’ils doivent marquer tôt pour toujours avoir leur destin entre les mains. La solidité défensive sera donc l’élément clé pour ces deux équipes dans cette rencontre. L’homme au 100% de titularisation et capitaine lillois aura donc à nouveau du poids sur ses épaules.

Les cinq dernières confrontations

  • 04/12/21 : Lille 2-1 Troyes
  • 20/01/18: Troyes 1-0 Lille
  • 14/10/17 : Lille 2-2 Troyes
  • 23/01/16 : Lille 1-3 Troyes
  • 21/11/15 : Troyes 1-1 Lille

Le duel à suivre : Leo Jardim vs Jessy Moulin

En difficulté offensive depuis plusieurs semaines, ces deux équipes marquent très peu. Sur leurs 5 derniers matchs, le LOSC et l’ESTAC Troyes n’ont marqué que respectivement 5 et 3 fois. L’équipe qui parviendra à marquer la première prendra donc un énorme avantage. Les deux gardiens de buts auront donc fort à faire pour laisser respirer leur équipe. Leo Jardim, placé derrière José Fonte depuis le début février reste sur d’excellentes performances. Une longue série de clean-sheets et de très bonne performance comme contre Strasbourg qui place le brésilien en confiance. Il aura en face de lui le très expérimenté Jessy Moulin. Malgré les deux dernières défaites de Troyes en encaissant un but dans les toutes dernières minutes, le gardien français sait se relever de déception. Très à l’aise avec sa défense, le gardien troyen risque de poser problème à Jonathan David et ses coéquipiers. 

A lire aussi :  OL - LOSC : les informations d'avant-match

Quelle animation offensive ?

La grosse interrogation cotée lillois se situe autour de l’attaque depuis plusieurs semaines. Seule la nouvelle recrue kosovare est en réussite et cela se ressent sur son côté droit. Pour le reste, Burak Yilmaz est en constante difficulté depuis le début de saison et son coéquipier Jonathan David réalise une saison à l’image de celle du LOSC. Un excellent début de saison à tous les étages conclu par une première place en poule de Ligue des Champions. Puis un début d’année 2022 plus difficile et des difficultés dans tous les secteurs du jeu. À l’inverse, Angel Gomes, Timothy Weah ou encore Edon Zhegrova ont de plus en plus de temps jeu. On peut donc s’interroger sur la formation offensive que va afficher l’entraîneur breton ce dimanche. Continuer avec des joueurs en fin de cycle ou laisser plus de temps aux jeunes ? À suivre…

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Quelle charnière centrale de préférence pour le reste de la saison ? (2 réponses possibles)

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR