Rejoignez nous !

Professionnels

Sam, journaliste troyen : « Nous sommes meilleurs qu’au match à Lille, ce ne sera pas facile pour vous »

Raphael Marcant

Publié

le

Crédit photo : Le Petit Lillois

Amoureux de longue date de l’ESTAC Troyes, Sam a fait de sa passion son métier et est aujourd’hui un journaliste associatif local. Lors de la 35ème journée de Ligue 1, le LOSC est opposé à Troyes, l’occasion pour Le Petit Lillois de partir à sa rencontre.

Promu la saison dernière sous la houlette de Laurent Battles, Troyes a vécu une saison mouvementée avec notamment un changement d’entraîneur et l’arrivée de Bruno Irles. Désormais en seizième position avec 33 points au compteur, ta formation est à la lutte pour son maintien. Quel est ton premier bilan de cette saison dans l’élite ?

Quand tu montes, que tu es promu, que tu es Troyes, tu t’attends à souffrir toute la saison. Ce n’est pas une surprise, je pense même que 90% des supporters auraient signé pour se retrouver en 16ème position à 4 journées de la fin même s’il y a un peu de frustration face aux efforts fournis durant la saison. On aurait parfois pu mériter mieux. Le match aller à Lille est assez significatif de notre saison. On joue plutôt bien, même face à des formations considérées comme supérieures, mais on craque souvent en fin de rencontre, dans les 20 dernières minutes, ça a encore été le cas face à Nice ou Clermont.

T’attendais-tu à une saison avec ce scénario ?

Oui, bien sûr. Quand tu es Troyes, tu t’attends forcément à ce genre de saison. Après il y a toujours des surprises, comme on a pu le voir par le passé avec le RC Lens, mais oui, souffrir et notre lot quotidien, malgré notre rachat par Manchester City. On a un peu plus de moyens que les années précédentes, une équipe plutôt cohérente. Je pense que nous avons les armes pour nous inscrire dans la durée en Ligue 1.

Comment as-tu vécu le changement d’entraîneur, de Laurent Battles à Bruno Irles, en plein milieu de la saison ?

Les 3-4 premiers matchs après ce changement d’entraîneur ont été très compliqués. Les joueurs étaient très attachés à Laurent Battles qui est, un peu comme Jean-Marc Furlan à l’époque, très proche des joueurs, très protecteur. Ça a été compliqué parce que Bruno Irles est moins dans l’émotionnel mais cela a fait du bien au groupe au fil de la saison. C’est vraiment un meneur d’hommes, on sent sa patte. Je pense que son arrivée a été plutôt bénéfique.

Engagé dans un sprint final houleux, Troyes doit-encore rencontrer le LOSC mais aussi le PSG, le RC Lens avant de clore sa saison par un déplacement au FC Lorient, crois-tu au maintien malgré ce calendrier particulièrement difficile ?

A lire aussi :  Officiel : Alexsandro (GD Chaves) signe au LOSC

On croit au maintien et on y croit encore plus en regardant le calendrier de nos concurrents directs et notamment celui de Saint-Etienne, parce que pour moi Bordeaux et Metz c’est fini. Celui des Verts est autant voire plus compliqué que le nôtre. Ils se déplacent à Nice puis à Rennes où on les voit mal prendre beaucoup de points. En sachant qu’on a deux points d’avance sur eux, avec la différence de buts ça revient à trois, on y croit. D’ailleurs, je pense que le match à Lille et le match charnière des quatre dernières journées. On sait que Paris ce sera tout ou rien, que Lens, on ne sait pas trop s’ils seront encore en course pour l’Europe, personnellement je ne pense pas, puis enfin Lorient qui a une équipe moins forte que la nôtre sur le papier et sur ce qu’ils montrent sur le terrain. Je suis assez optimiste mais si on doit passer par les barrages, on y passera. On l’a déjà fait et ça nous a plutôt réussi par le passé.

« Le maintien et l’Europe sont deux objectifs qui nous motivent »

D’après-toi, à quelle place finira l’ESTAC Troyes au terme de la saison ?

Je pense que l’on finira 16ème, à la même position qu’à l’heure actuelle.

As-tu un mot à dire par rapport aux erreurs d’arbitrage dont vous avez été victimes ces derniers temps ?

Le club, et nous-mêmes, on est plutôt remonté envers l’arbitrage parce que face à Nice, il y a eu trois penalties non sifflés. Trois fautes du même joueur, Dante. C’est vrai que c’est assez frustrant pour une équipe qui se bat et qui donne tout pour son maintien de, derrière, prendre un but à la 94ème. C’est un résultat qui attise le problème parce que si on avait fait 0-0, on n’en aurait pas parlé autant. Une situation qui s’était aussi produite contre Clermont et ça commence à faire beaucoup.

Quels sont les points forts de ton équipe ? Au contraire, quelles sont ses faiblesses ?

Les points forts de notre équipe sont son bloc, sa défense, on prend très peu de buts. On a deux très bon latéraux, qui montent beaucoup. Notre principale faiblesse est notre attaque. On n’a pas de 9 pur et titulaire indiscutable, on a du mal à concrétiser nos occasions.

« Tout est encore possible, Lille peut encore accrocher l’Europe »

Quel joueur est à suivre ? Quel joueur pourrait faire des dégâts face au LOSC ?

A lire aussi :  Olivier Létang : « Alexsandro est un jeune joueur à fort potentiel »

Si je devais n’en citer qu’un je parlerais de Florent Tardieu. Il peut jouer numéro 6 comme numéro 10 et il insuffle le rythme à notre formation ce qui est parfois à double tranchant parce que quand il est très mauvais, l’équipe perd, et quand il est bon, l’équipe gagne, c’est un peu notre facteur X.

La dernière opposition entre les deux formations avait été un match ouvert, (2-1), comment imagines-tu le scénario à venir ?

Je pense que nous aurons encore une fois un match plutôt ouvert. Nous avons besoin de points, vous aussi si vous espérer pouvoir encore disputer l’Europe. Lille va vouloir gagner à Troyes et Troyes va vouloir gagner donc je pense qu’il y aura beaucoup d’occasions. Le maintien et l’Europe sont deux objectifs qui motivent. Je pense qu’aucune des deux équipes ne restera figée en défense.

En tant que Troyens, quel est ton point de vue sur la saison du LOSC ?

J’imagine qu’après votre titre de champion de France vous vous attendiez à mieux, mais je trouve que vous avez une équipe plutôt cohérente. Je pense que le départ de Galtier vous a fait très mal. Mathématiquement, l’Europe n’est pas encore définitivement perdue. C’est une saison moyenne mais pas si décevante que ça, vous êtes plus ou moins à votre place. Je pense que la défaite face à Lens vous a fait très mal. C’est une saison moyenne mais pas catastrophique de mon point de vue.

« On va vous donner du fil à retordre »

Avec des récents résultats mitigés penses-tu que le LOSC a définitivement dit adieu à l’Europe ?

Non, je ne pense pas. Je pense que tout est encore possible. Il reste encore 12 points à aller chercher. C’est vrai que certaines équipes devant sont sur un bon rythme mais quand on voit Nice par exemple, ce n’est pas terrible. Toutes les équipes sont dans un mouchoir de poche, je pense que tout va se jouer ce week-end.

Enfin, quel serait ton pronostic pour l’opposition à venir entre Troyes et Lille ? Crois-tu que ton équipe est capable d’obtenir un bon résultat face aux champions de France en titre ?

Ça c’est une question très compliquée. Je pense que pour qu’on se quitte bons amis on va dire 1 partout. Je pense qu’on est meilleur qu’au match aller alors on vous donnera du fil à retordre. Ça ne sera pas facile pour vous. Ça va se jouer à peu de chose.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Que pensez-vous de l’arrivée de Jonas Martin pour remplacer Xeka ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR