Rejoignez nous !

Professionnels

Gilbert Brisbois (L’After Foot) : « Les supporters du LOSC qui ont contesté pendant la rencontre, ont peut-être la mémoire courte »

Pierrick Moniot

Publié

le

Crédit Photo : IconSport

Dimanche après-midi, le LOSC s’est imposé en fin de rencontre contre Strasbourg pour récupérer trois points importants après une semaine plombée par un derby perdu et un déplacement manqué en terre rémoise. Malgré la grogne des supporters, les joueurs ont su faire abstraction d’une colère marquée et démesurée pour les consultants de l’After Foot. 

Avant d’évoquer la grève des supporters pendant la première mi-temps de la rencontre, Gilbert Brisbois estime que Lille n’a pas montré des grands signes de motivation sur la rencontre notamment avec Burak Yilmaz et Jonathan David, transparents selon lui : « A la mi-temps du match, Strasbourg avait couru 10km de plus que Lille. Cela peut arriver à la fin d’un match, mais à la mi-temps, cela montre des choses. En seconde période, malgré un match sans rythme avec peu d’intensité, Lille a su revenir un peu dans la rencontre. Mais il reste beaucoup de soucis dans cette équipe et notamment Burak Yilmaz qui rate tout ce qu’il fait. Il est devenu complètement transparent, comme Jonathan David d’ailleurs. »

Peu bavard sur cette rencontre, Daniel Riolo évoque juste la forme de Burak Yilmaz qu’il ne peine pas à comprendre : « Pour ceux qui connaissent bien Burak Yilmaz, ils savent que l’anomalie ne vient pas de cette saison, mais bien de la saison dernière. Il est coutumier de ce genre de saison, où il peine à se montrer sous son meilleur visage. »

Le présentateur de l’émission, Gilbert Brisbois, n’a pas forcément aimé la gronde des supporters lillois : « J’ai compris la colère des supporters, mais je la trouve assez violente tout de même. Le club est champion en titre et la majorité des joueurs sont encore là aujourd’hui. Les supporters lillois qui ont contesté pendant la rencontre, ont la mémoire courte. La gronde était démesurée. »

Enfin, dans la même lignée de son présentateur, Kevin Diaz estime que les supporters lillois ont une réaction un peu trop virulente : « C’est le syndrome du supporter “pourri-gâté”. Sur une année, ils ont connu des performances incroyables avec ce titre de champion de France. Maignan et d’autres sont partis, mais une grande partie est restée et la mayonnaise n’a jamais pris cette saison avec le nouvel entraîneur sauf en Ligue des Champions où ils ont su faire illusion. Je peux comprendre la frustration des supporters, mais il ne faut pas oublier que c’est plutôt l’année dernière qui est une anomalie. »

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Que pensez-vous de l’arrivée de Jonas Martin pour remplacer Xeka ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR