Rejoignez nous !

Professionnels

Benjamin André : « Si on ne remporte pas nos matchs face à nos concurrents, ils nous passeront devant »

Joseph Da Rocha

Publié

le

Crédit photo : IconSport

En conférence de presse d’avant-match, Benjamin André et Jocelyn Gourvennec sont revenus sur la fin de saison à venir pour les Dogues.

Avant le derby face à Lens, Benjamin André est revenu en conférence de presse sur la fin de saison du LOSC, et sur l’importance du derby pour entamer le sprint final : « Si on ne remporte pas nos matchs face à nos concurrents, ils nous passeront devant. Il y a Monaco, Nice et Rennes dans le money-time. D’ici-là, il faut bien négocier ces 4 matchs, dont ce derby qui est important pour la suite de notre saison. Il reste beaucoup de points à prendre. C’est une bonne pression, une pression comptable, du derby, des supporters, qui règne aussi dans le Nord. On aura à cœur de faire un gros match, et à tout niveau ce sera bon pour nous. On est une équipe pragmatique, de transition. Chacun son style. Il maîtrise très bien le leur. C’est une opposition de style, ça peut être une belle opposition. Je pense que le retour du bloc offensif passe par beaucoup plus d’efforts collectifs. Il faut faire plus d’efforts pour aller aider nos attaquants. A nous de mettre le curseur au bon niveau. Il faut être plus réaliste car on a toujours des occasions dans le match. »

Pour Jocelyn Gourvennec, le LOSC doit retrouver un équilibre entre son efficacité défensive et sa capacité à marquer des buts : « C’est un objectif de finir là-haut. C’est très serré au classement, juste derrière et juste devant. Il ne suffit pas de clamer l’objectif, il faut penser au match, à la stratégie, à la mentalité qu’on doit mettre dans le match. Ce n’est pas suffisant. On doit mettre plus de qualités dans nos matchs. On doit s’améliorer, mettre plus dans l’aspect mental, tactique et technique. Je pense que l’on reste sur deux matchs nuls dans lesquels on n’arrive pas à passer sur l’adversaire. Sur le plan comptable, ce n’est pas suffisant. On n’est pas facile à jouer. On ne donne pas grand-chose aux adversaires. On doit être capable, avec l’effectif qu’on a, d’aller chercher ces matchs-là. L’aspect mental et le caractère que l’on met dans les matchs doivent être plus prégnant. »

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Les départs combinés de Renato Sanches et Amadou Onana vous inquiètent-ils ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR