Rejoignez nous !

Professionnels

Le calendrier du top 5 par rapport à celui du LOSC

Joseph Da Rocha

Publié

le

Crédit photo : IconSport

Les hommes de Jocelyn Gourvennec s’apprêtent à entamer leur sprint final, avec l’espoir de remonter au classement, comme le club avait pu le faire ces dernières années. Si le LOSC pourra compter sur un calendrier allégé par l’élimination en Ligue des Champions, qu’en est-il de ses adversaires du top 5 ?

L’Olympique de Marseille de Dimitri Payet rencontrera, sur ses dix derniers matchs, 2 membres du top 5 (Strasbourg et Rennes), mais devra aussi jouer un Classico à l’extérieur, et un Olympico au Vélodrome. Des matchs sous haute tension, qui décideront certainement, en partie, du classement final du club marseillais, qui compte jusqu’ici 7 points d’avance sur les Dogues. L’OM devra également jouer la Conférence League, devenu un objectif sérieux au vu du tableau final.

Le Stade Rennais, en grande forme depuis quelques semaines, défiera quant à lui 3 membres du top 5 (Strasbourg, Nice et Marseille), et devra disputer 2 derbys, face à Lorient puis Nantes. Des rencontres pas toujours simples à négocier pour le club de Martin Terrier, qui semble l’un des mieux armés pour aller chercher une place sur le podium. Rennes, à dix journées de la fin, possède six points d’avance sur le LOSC.

A lire aussi :  Plus de 23.500 abonnés au LOSC pour la saison 2022-2023

L’OGC Nice de Christophe Galtier aura lui aussi un sprint final bien chargé. Le LOSC, Rennes, Monaco, Lens ou encore Nantes, en finale de Coupe de France, se dresseront sur le chemin du club détenu par Ineos. Un calendrier lourd, qui ne sera pas simple à négocier pour un effectif pas forcément taillé pour jouer sur tous les tableaux. Nice possède 4 points d’avance sur les Dogues. Strasbourg aura de son côté affaire à un calendrier chargé, et devra affronter le LOSC, le RC Lens, le Paris Saint-Germain, l’OM et l’OL durant son sprint final. Alors que la dynamique strasbourgeoise semble moins bonne sur les derniers matchs, l’équipe alsacienne semble être celle qui pourrait être la plus en difficulté sur ce sprint final. Les hommes de Julien Stéphan conservent 2 points d’avance sur les Lillois.

A lire aussi :  Antoine Kombouaré tacle le choix sportif de Ludovic Blas

Et qu’en est-il pour les Dogues ? Les hommes de Jocelyn Gourvennec ont déjà rencontré un certain nombre de grosses écuries en ce début d’année 2022. Marseille, Lyon, Paris ou encore Nantes ont tous croisé la route du champion lillois. Reste à affronter le voisin lensois, pour un derby qui s’annonce des plus disputés, sans oublier le sprint final qui se conclura par 4 rencontres contre des concurrents directs sur les cinq derniers matchs (Strasbourg, Monaco, Nice et Rennes).

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Pensez-vous que le recrutement d'Alan Virginius est une bonne chose ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR