Rejoignez nous !

Professionnels

Xeka et Tiago Djaló, partenaires particuliers

Emile Simon

Publié

le

Crédit photo : IconSport

Cet été, le troisième match de préparation face à Courtrai avait été marqué par un début de bagarre entre Xeka et Tiago Djalo. Depuis la roue a tourné. 

L’événement

Le 17 juillet 2021, un peu plus d’une semaine après son arrivée, Jocelyn Gourvennec doit gérer son premier épisode extra-sportif. En effet, alors que l’arbitre vient de siffler la mi-temps d’une rencontre amicale face à Courtrai, qui mène 1-0 contre les récents champions de France, Tiago Djalo se rue vers son compatriote Xeka. Les deux joueurs s’invectivent et en viennent aux mains sous les yeux de l’arbitre, qui décide de les expulser.

Le LOSC devra jouer l’ensemble de la deuxième mi-temps à neuf… et finira par arracher le nul (1-1 sur pénalty de Yazici à la 86e). Par la suite, les deux coéquipiers avaient été rappelés à l’ordre par Olivier Létang, puis suspendus par la FFF pour deux rencontres de Ligue 1 chacun.

Une embrouille de courte durée

Le soir même de l’échauffourée, Xeka s’était excusé et défendu dans une story Instagram, en rejetant la faute sur son jeune partenaire : « Je tenais juste à m’expliquer sur ce qui s’est passé pendant le match. J’ai fait une remarque à un collègue avec qui je n’ai jamais eu de soucis. Celui-ci s’est senti offensé. Pourtant, je ne l’ai jamais insulté ni n’ai manqué de respect envers lui. Au coup de sifflet à la mi-temps, il s’est précipité vers moi et m’a agressé. J’ai essayé de tout simplement me défendre. » 

Toutefois, la tension allait retomber dès le Trophée des Champions, disputé en Israël le 1er aout. Ce soir là, les deux protagonistes étaient titulaires. Lors de l’unique but du match, inscrit par Xeka, nous avions pu voir Tiago lui sauter sur les épaules. Rassurant l’ensemble des supporters sur l’entente entre les deux hommes. Le tumulte de Courtrai avait donc eu pour conséquence principale : la mauvaise image laissée sur les réseaux sociaux. Il aurait été préférable d’attendre d’être rentré au vestiaire, à l’abri des caméras, pour que l’un ou l’autre exprime sa frustration.

A lire aussi :  Paulo Fonseca et Olivier Létang reviennent sur l'arrivée de Benoît Costil

Ils n’ont jamais autant joué ensemble

Cette saison, Xeka et Djaló ont partagé la pelouse à 24 reprises. C’est plus que lors de leurs deux précédentes saisons en tant que coéquipiers à Lille :

  • 2019/20 : 4 matchs en commun (1 L1, 1 UCL, 2 CDF)
  • 2020/21 : 19 matchs (13 L1, 3 UEL, 3 CDF)
  • 2021/22 : 24 matchs (17 L1, 6 UCL, 1 TDC)

Comme dans tout vestiaire de football, des tensions apparaissent et disparaissent la plupart du temps. Le plus important, étant que le coach puisse établir sa composition sans devoir se fier aux états d’âme du moment. D’autant que les deux portugais évoluent dans une zone assez proche sur le terrain. Xeka étant relayeur et Djalo tantôt défenseur central, tantôt latéral.

A lire aussi :  « On leur a donné le bâton pour se faire battre » : l'amertume de Mohamed Bayo après OGC Nice - LOSC

Depuis l’épisode malheureux de Courtrai, Djaló n’a cessé de progresser dans ses performances, peu importe le poste où Gourvennec choisissait de l’aligner. Ce coup de sang en Belgique, aurait-il servi de déclic au niveau mental ? Le néo-international devrait par ailleurs profiter du départ de Sven Botman dans quelques mois, pour devenir titulaire indiscutable dans la charnière centrale. Quant à Xeka, libre en fin de saison, son destin est surtout lié à la proposition salariale que lui feront les clubs intéressés… et la volonté du LOSC de s’aligner ou non. En tout cas, le 17 juillet est définitivement oublié !

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

La fin du mercato du LOSC vous inquiète ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR