Rejoignez nous !

Professionnels

Kevin Diaz (After Foot) : « Yilmaz n’est pas un joueur capable de garder ses émotions »

Pierrick Moniot

Publié

le

Crédit photo : IconSport

Autour de la table de l’After Foot tard dans la soirée de ce samedi soir, les consultants se sont penchés sur le cas Burak Yilmaz qui s’est encore une fois illustré pour son mauvais comportement lors de sa sortie. Les intervenants de l’émission diffusée sur RMC n’ont pas oublié de souligner le bon match des Lillois dans l’ensemble. 

En plateau, l’équipe de l’After Foot a accordé quelques minutes au LOSC et sa défaite inattendue face aux Pirates. Avant de parler de la rencontre, les consultants ont d’abord évoqué le fait de match concernant Burak Yilmaz. Après une prestation plus que moyenne, l’attaquant Turc s’en pris à son entraîneur avec véhémence après sa sortie en fin de partie. Lionel Charbonnier pense qu’il faut stopper d’excuser tout et n’importe quoi aux joueurs. Notamment Burak qui pourrait, selon l’ancien gardien de l’Equipe de France, être frustré de l’arrivée de Ben Arfa : « On ne va pas excuser Burak Yilmaz tout le temps parce qu’il a du caractère. C’est un comportement exécrable à ne pas montrer. Si à chaque fois qu’un joueur sortant réagissait comme ça, je ne sais pas où l’on irait. Je n’excuse pas du tout son comportement. Je m’interroge aussi sur la réaction de Burak Yilmaz par rapport au transfert de Ben Arfa. Il n’était pas bien dans sa saison et il commençait tout doucement à revenir dans des performances meilleures. Peut-être qu’il a extériorisé sa colère de voir arriver un autre joueur à son poste ou une colère envers lui-même. »

Dans la même lignée, Kevin Diaz estime que l’attitude de Burak Yilmaz ne lui a pas permis de faire une meilleure carrière : « L’année dernière, lorsque Burak Yilmaz enchaînait les bonnes performances avec le LOSC, on se demandait pourquoi il n’avait pas rejoint un plus grand club avant et qu’il ne s’était pas montré plus performant avant. Aujourd’hui, on le voit, c’est parce que c’est un joueur qui n’est pas capable d’être constant et d’être régulier. Il n’est pas non plus capable de garder ses émotions lorsque cela tourne moins bien pour lui. Je le défendais l’an dernier, mais cette fois-ci, il est indéfendable. En plus de ses trop nombreux hors-jeux qui deviennent ridicules. »

Enfin, le consultant RMC est passé sur l’analyse de la rencontre. Après avoir écouté l’auditeur lillois qui écorchait Jocelyn Gourvennec, Kevin Diaz a voulu défendre le coach lillois, comme il le fait depuis sa nomination. Pour lui, les joueurs ont manqué de grosses occasions durant toute la rencontre : « J’entends les arguments contre Jocelyn Gourvennec, mais ce n’est pas lui qui rate toutes les occasions, ce n’est pas de sa faute si Lille se crée 17 tirs et n’est pas capable d’en mettre un au fond. Le gardien fait des parades exceptionnelles, mais les Dogues auraient pu être plus justes et efficaces. Aujourd’hui, Lille a été pris à son propre piège. L’année dernière, on se souvient qu’ils gagnaient des matchs sans forcément le mériter. Cette fois-ci, si Lille l’emporte avec le même match, il n’y aurait rien eu à dire. Il ne faut pas être trop dur avec le LOSC aujourd’hui, car ils sont vraiment sur la bonne voie si l’ambiance reste au beau fixe. »

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Angel Gomes doit-il devenir un titulaire de l'équipe lilloise la saison prochaine ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR