Rejoignez nous !

Match

Ligue 1 – J21 : Une défaite qui laissera des traces

Joseph Da Rocha

Publié

le

Crédit photo : IconSport

Contre sa bête noire en Ligue 1 Uber Eats, le LOSC de Jocelyn Gourvennec se devait de l’emporter pour ré-intégrer un top 5 qui le fuit depuis bien trop longtemps. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu en terre bretonne.

Face à Brest, le LOSC était prévenu. Spécialiste des matchs ratés contre les équipes en méforme, les joueurs lillois se devaient de faire mentir les statistiques pour enfin recoller aux places européennes, à portée de main après la victoire contre Lorient. Mais dès la troisième minute de jeu, les Dogues étaient pénalisés par un but contre son camp de Tiago Djalo. Après une entame de match catastrophique, les hommes de Jocelyn Gourvennec ne subissaient pas les événements, dominant leur sujet en long et en large. Mais les erreurs techniques des uns venaient successivement ruiner les efforts des autres. Le florilège d’occasions manquées de Jonathan David ou Burak Yilmaz venaient toutes s’écraser sur le dernier rempart brestois Marco Bizot, héroïque. Dans une mi-temps pour le moins surréaliste, les Lillois réalisaient la prouesse de rentrer aux vestiaires menés par une équipe qui n’avait pas tiré la moindre fois au but.

A lire aussi :  Zéro victoire à domicile contre les trois derniers, une première depuis 18 ans

Les Dogues se devaient de réagir en deuxième mi-temps. Mais à la malchance du premier acte venait s’ajouter le manque de sang-froid en seconde période dans les troupes lilloises. Frustrés et nerveux, les Dogues passaient plusieurs fois proches de l’expulsion, à l’image des coups de sang de Reinildo et Renato Sanches contre un arbitre lui aussi passé à côté de sa rencontre. Vivement recadrés par un José Fonte dans un rôle de médiateur avec l’homme au sifflet, les Lillois ne cessaient de gâcher devant. Entré en jeu pour changer le cours du match, Hatem Ben Arfa prouvait qu’il n’avait rien perdu de son explosivité balle au pied, multipliant les percées dans une défense brestoise hésitante. Le contraste, saisissant, entre l’apport du numéro 11 et celui de Burak Yilmaz peut être un motif d’espoir pour la suite de la saison. Agacé par sa sortie, le capitaine de la sélection turque, en dessous de tout (comme trop souvent cette saison), préférait s’en prendre au banc lillois. Toujours mis en échec par un grand Bizot, les Lillois finissaient par concéder un pénalty indiscutable dans le temps additionnel, transformé par Mounié. Le sort de la rencontre était scellé : le LOSC rentre bredouille d’un déplacement qu’il aurait dû gagner. A coup sur, les Dogues se souviendront de cette rencontre à la fin de la saison.

A lire aussi :  Ces joueurs du LOSC qui ont déjà eu des numéros "exotiques"

22ème journée de Ligue 1 Uber Eats – Saison 2021-2022 – Samedi 22 janvier 2022, 17h – Stade Francis-Le Blé (jauge limitée)

Buts : Djaló csc (3′), Mounié (90’+5 sp) pour Brest

Avertissements : Mounié (10′), Agoumé (27′) pour Brest ; Yilmaz (54′), Reinildo (57′), Sanches (59′) pour le LOSC

Arbitre : M.Brisard

Stade Brestois 29 : Bizot – Pierre-Gabriel, Chardonnet (c.), Brassier, Duverne – Faivre (Mbock, 89′), Agoumé, Magnetti, Honorat – Le Douaron (Cardona, 80′), Mounié (Satriano, 90’+6)
Entraîneur : Michel Der Zakarian

LOSC : Grbić – Djaló (Çelik, 46′), Fonte (c.), Botman, Reinildo – Weah (Onana, 67′) , André (Lihadji, 87′), Sanches, Bamba (Gudmundsson, 76′) – Yilmaz (Ben Arfa, 76′), David
Entraîneur : Jocelyn Gourvennec

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Elisez le Dogue de la saison 2021-2022 (basé sur le classement du Petit Jury)

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR