Rejoignez nous !

Match

Zoom sur l’adversaire du jour : le VfL Wolfsburg

Pierre-Louis Clavel

Publié

le

Crédit photo : IconSport

Pour la dernière journée de la phase de groupes de Ligue des Champions, le LOSC et le VfL Wolfsburg s’affrontent dans une rencontre décisive pour la qualification en huitièmes de finale. Zoom sur le club allemand, en souffrance depuis le match aller à Lille.

Les anciens démons ont resurgi

Après son entame parfaite avec trois victoires glanées en trois rencontres de Bundesliga, le VfL Wolfsburg avait montré des premiers signes de fébrilité pendant le match aller en étant dominé par les Dogues. Ces signes se sont confirmés par la suite en championnat en ne remportant aucune des six rencontres de Bundesliga qui ont suivi le déplacement à Lille. Des mauvais résultats qui ont provoqué le licenciement de Mark Van Bommel fin octobre. L’ancien coach du Werder Brême, Florian Kohfeldt, a ensuite été nommé pour succéder l’entraîneur hollandais. Ses changements se sont d’abord révélés payant, en remportant ses trois premiers matchs avec Wolfsburg, dont celui face à Salzburg 2-1 qui a totalement relancé l’équipe allemande dans la course à la qualification. Cependant, les Loups n’ont plus gagné depuis, avec notamment un match décevant à Séville (défaite 2-0) ainsi qu’une défaite cinglante 3-0 à Mayence. Par ailleurs, Wolfsburg poursuit une série de trois défaites de rang toutes compétitions confondues avant la réception du LOSC.

Un onze qui évolué depuis le match aller

A son arrivée, Florian Kohfeldt a effectué plusieurs changements. Wolfsburg est passé d’un 4-3-3 à un 3-4-3 plus direct en transition. Joshua Guilavogui est descendu d’un rang en défense centrale, tandis que d’autres joueurs se sont installés dans le onze wolfsbourgeois, à l’image de Dodi Lukebakio (ailier droit), Aster Vranckx (milieu défensif) et Paulo Otavio (défenseur latéral). Cette formation a surpris en contre-attaque l’équipe du RB Salzbourg, en trouvant notamment Lukas Nmecha dans la profondeur, à l’image du but de la victoire marqué à la 60ème. L’attaquant en forme du moment à Wolfsburg sera cependant suspendu pour la réception du LOSC ce soir. Défensivement, l’équipe allemande ne rassure plus depuis la dernière trêve en ayant encaissé dix buts sur les quatre derniers matchs. Contre Mayence le week-end dernier, les Loups ont pris l’eau d’entrée de jeu en encaissant deux buts en seulement 4 minutes de jeu. Face aux FC Séville, Wolsburg a été la première équipe à chuter au stade Pizjuan en étant dominé de la tête et des épaules contre l’équipe espagnole.

Nmecha suspendu contre Lille

Comme mentionné plus tôt, Lukas Nmecha, auteur de deux buts en Ligue des Champions, ne pourra pas participer à la rencontre de ce soir. Par ailleurs, le club bas-saxon profite du retour de Covid de son gardien et capitaine Koen Casteels. L’ailier polyvalent, Renato Steffen, est quant à lui jugé incertain, après avoir fait son retour sur le banc contre Mayence ce week-end. Mis à part l’indisponibilité de Lukas Nmecha et la blessure de Xaver Schlager en début de saison, les Loups ne comptent pas d’autres absents majeurs.

Les nouveaux visages du Vfl

Dodi Lukebakio, pur ailier droit

Dodi Lukebakio (VfL Wolfsburg) – Foto von Thomas Bachun/DeFodi Images/IconSport

Annoncé proche du LOSC suite à la vente de Nicolas Pépé, Dodi Lukebakio avait finalement poursuivi sa route dans la capitale allemande, au Hertha Berlin. Après une bonne première saison, l’ailier droit de 24 ans a été prêté avec option d’achat à Wolsfburg cet été pour renforcer l’équipe allemande. Sur le banc en début de saison, l’international belge monte en puissance depuis quelques semaines en multipliant les titularisations sur le flanc droit de l’attaque des Loups.

Aster Vranckx, la pépite belge

Aster Vranckx – Photo by Icon sport

Arrivé cet été en provenance du KV Mechelen en Belgique, Aster Vranckx a su profiter de l’absence de Xaver Schlager au milieu et de l’arrivée de Florian Kohfeldt pour s’installer dans le onze wolsfbourgeois. A seulement 19 ans, le coéquipier d’Amadou Onana en sélection belge répond au défi physique de la Bundesliga grâce à son grand volume de jeu.

Paulo Otavio, le retour en force

Paulo Otavio (VfL Wolfsburg) – Foto von Mario Hommes/DeFodi Images/IconSport

Blessé à la cheville pendant plusieurs mois, Paul Otavio avait manqué le début de saison du VfL. De retour depuis un mois et demi, le latéral gauche a « benché » l’ancien montpellierain Jérôme Roussillon, habituellement titulaire. Au poste de piston gauche, le Brésilien apporte beaucoup d’engagement physique et de détermination offensive sur son couloir.

Ce soir, le LOSC retrouve la Volkswagen Arena, où il avait mis en échec (1-1) l’équipe allemande en Ligue Europa pendant la saison 2014/2015. Malgré une saison difficile, les Loups sont toujours invaincus à domicile en Ligue des Champions.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Selon vous, à quelle place finira le LOSC en fin de saison ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR