Rejoignez nous !

Anciens

Christophe Pignol (ex-LOSC) : « Il faut laisser du temps à Jocelyn Gourvennec »

Raphael Marcant

Publié

le

Crédit photo : IconSport

Membre de la génération 2001 ayant participé à l’épopée européenne lilloise, Christophe Pignol a signé son retour au Stade Pierre Mauroy lors de la rencontre de Ligue des Champions opposant le LOSC au RB Salzburg. Un match symbolique qui fêtait les 20 ans de cette très belle histoire. Passé par le FC Nantes, l’ancien lillois revient, pour le site du club, sur l’évolution du club avant l’opposition à venir entre les Dogues et les Canaris.

En 20 ans, le LOSC a énormément évolué, engrangeant les trophées tout en voyant passer de nombreux présidents à sa tête (Francis Graille et Luc Dayan, Michel Seydoux, Gérard Lopez puis Olivier Létang). Le Domaine de Luchin est sorti de terre tout comme le Stade Pierre Mauroy. Une croissance fulgurante pour un club qui était encore en deuxième division il y a une vingtaine d’années. Un changement de statut que Christophe Pignol a observé au fil des années : « Oui, je garde toujours un œil sur le LOSC. Mon club de cœur, de par mes quatre années vécues et le tire de champion, reste le FC Nantes, mais juste après, il y a et il y aura toujours le LOSC. Ce n’est pas tant sportivement, car aujourd’hui encore, les supporters lillois gardent avant tout de moi le souvenir de ma maladie plus que de mes performances sur le terrain. Mais rien que sur ces quelques mois passés au sein de ce groupe qui était doté de vraies valeurs de solidarité, de combativité et de générosité, le LOSC et la ville de Lille garderont une place spéciale dans mon cœur. »

Grand supporter des Dogues, Christophe Pignol décrit cette soudaine évolution. Après 20 longues années, tout a changé : « J’avais déjà eu la chance de revenir ici, puisque j’ai travaillé quelques temps pour beIN Sports. Il m’est donc arrivé de commenter des matchs au Stade Pierre Mauroy. Je peux dire que le LOSC a énormément évolué, à l’image du football dans sa globalité. J’ai eu l’occasion de visiter le Domaine de Luchin, un outil incroyable. Dans le foot d’aujourd’hui, nous sommes dans la haute performance, dans le détail, dans la recherche de tout ce qu’on peut apporter pour le bien-être des joueurs. »

Récemment auréolé d’un titre de champion de France, le LOSC ne cesse de grandir et de prendre une envergure internationale. Une progression certaine qu’il voit se poursuivre avec Jocelyn Gourvennec : « La saison dernière a été exceptionnelle avec ce titre de champion. Finir en tête devant des clubs dont on sait que les moyens sont supérieurs à ceux du LOSC est la preuve qu’il y a du travail, du sérieux, de la compétence et du talent dans ce club. Jocelyn Gourvennec, que je connais très bien pour avoir joué avec lui à Nantes, est arrivé cet été pour prendre la succession à la tête de cette équipe. C’est une mission pas évidente dans une année post-titre toujours complexe. Il faut lui laisser le temps de construire un nouveau cycle dans la continuité du précédent et avec des ambitions élevées. Le LOSC est aujourd’hui en position de se qualifier en Champions League. C’est important. »

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Gabriel Gudmundsson doit-il obtenir plus de temps de jeu ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR