Rejoignez nous !

Match

Zoom sur l’adversaire du jour : le RB Salzburg

Pierre-Louis Clavel

Publié

le

Crédit photo : IconSport

Après son succès précieux contre Séville, le LOSC reçoit le RB Salzburg, vainqueur 2-1 à l’aller face aux Dogues. Zoom sur l’équipe autrichienne, surprise par les Allemands de Wolfsburg avant la trêve.

Une première place du Groupe G méritée

Jeune et talentueuse, la formation de la marque Red Bull a créé la surprise dans le groupe du LOSC en Ligue des Champions. Dans la phase aller, Salzburg est parvenu à déstabiliser chacun de ses adversaires européens, en commençant par la première journée à Séville (1-1), puis en obtenant un succès 2-1 contre les Dogues et enfin, en battant nettement Wolfsburg sur le score de 3-1. Cependant, les Autrichiens ont mal négocié le début de la phase retour en perdant 2-1 contre le VfL qui avait changé d’entraîneur. Avec sept points, dont deux de plus que le LOSC, le RB Salzburg n’est pas encore qualifié et peut encore terminer dernier du groupe G. En championnat, l’équipe coachée par Matthias Jaissle continue de dominer outrageusement le championnat autrichien en possédant 15 points de plus que son dauphin.

Une efficacité en berne depuis quelques semaines

A l’image son match-nul 0-0 ce week-end contre Admira malgré 26 tirs tentés, Salzburg connait un léger passage à vide au niveau de son efficacité offensive. Pourtant habitué à gagner avec une statistique impressionnante de 18 victoires en 20 rencontres toutes compétitions confondues, l’équipe autrichienne n’a glané qu’un seul succès (contre l’Austria Vienne avant la trêve) lors des quatre dernières rencontres (deux nuls, une défaite contre Wolfsburg). Face aux Allemands, les Salzbourgeois ont cruellement manqué de réalisme, en témoigne les deux face à face ratés de Karim Adeyemi durant la rencontre. Wolfsburg a ouvert le score d’entrée de jeu en surprenant l’équipe autrichienne sur le côté gauche à la 4ème. Ensuite, les joueurs du RB Salzburg ont repris le dessus et ont égalisé par l’intermédiaire de son défenseur central, Maximilian Wöber, auteur d’un joli coup-franc à la 30ème. En seconde mi-temps, les Autrichiens ont encaissé un nouveau but signé Lukas Nmecha, qui a offert la victoire aux Loups, qui ont recollé à la deuxième place aux côtés du LOSC.

A lire aussi :  Les quatre bonnes raisons de suivre LOSC - FC Nantes

Aucun absent majeur côté Salzburg

Mis à part le jeune Bryan Okoh (défenseur central), blessé, Salzburg devrait bénéficier du même groupe que celui qui avait reçu le LOSC en octobre. Cependant, l’attaquant en forme du moment, Noah Okafor, auteur d’un doublé contre Wolfsburg (match-aller) et décisif avec la Suisse pendant la trêve, est jugé incertain pour le déplacement à Lille.

Les bourreaux du match aller

Le Danois Rasmus Kristensen

Rasmus Kristensen (RBS) -Photo by Icon sport

Doté d’un profil atypique, le latéral droit imposant, Rasmus Kristensen, avait gagné son duel sur le côté droit face à Angel Gomes et Gabriel Gudmunsson au match aller. Au club depuis l’été 2019, l’international danois s’impose comme un élément important du onze autrichien cette saison, grâce à son impact physique dans les duels et sa détermination dans les matchs importants. Offensivement, Rasmus Kristensen possède des statistiques plus que corrects en championnat avec 4 buts et 4 passes décisives.

A lire aussi :  Zoom sur l'adversaire du jour : le FC Nantes

Mohamed Camara, poison de l’entrejeu

Positionné au poste de numéro 6, dans un milieu à 4 avec Nicolas Seiwald, Luka Sucic et Brenden Aaronson plus haut, Mohamed Camara est un véritable poison à la récupération. Doté d’un gros volume de jeu et d’une grande vivacité, le milieu défensif malien avait mis à mal les milieux lillois, Benjamin André et Amadou Onana, en récupérant beaucoup de ballon pendant le match aller. Ces derniers mois, le numéro 19 du RB Salzburg est entré dans une nouvelle dimension en étant très juste dans son jeu, que ce soit en championnat ou en Coupe d’Europe.

Nicolas Seiwald, joueur précieux et élégant

Nicolas Seiwald (RBS) – Photo by Icon Sport

Dans le milieu salzbourgeois, Nicolas Seiwald symbolise lui aussi l’insouciance et le talent de sa jeune équipe. L’international autrichien brille par son intelligence de jeu et par une certaine maturité à seulement 20 ans. Le milieu relayeur s’est distingué en Ligue des Champions par sa qualité dans la dernière et avant-dernière passe, en profitant de la vitesse de ses attaquants, Karim Adeyemi, Noah Okafor, ou encore Benjamin Sesko.

Match primordial pour le LOSC qui a l’opportunité de prendre la première place du groupe à domicile ce soir face au leader salzbourgeois, qui avait pris à revers les Dogues à l’aller 2-1.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Quel avenir pour Tiago Djalo avec le retour de Sven Botman ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR