Rejoignez nous !

Match

Les quatre bonnes raisons de suivre AS Monaco – LOSC

Pierrick Moniot

Publié

le

Crédit Photo : Le Petit Lillois

Ce vendredi soir, le LOSC a rendez-vous avec le retour de la Ligue 1 et un déplacement périlleux sur le Rocher monégasque. En grand besoin de points, les Dogues devront relancer une nouvelle série positive pour croire à une fin de saison palpitante. Voici les quatre bonnes raisons de suivre cette rencontre. 

Stopper cette mauvaise série après les coupures internationales 

Très peu appréciées des supporters, les trêves internationales de fin d’année n’ont pas souri au LOSC cette saison. La première est intervenue après le lancement d’une bonne dynamique et une victoire à domicile contre Montpellier (2-1). La suite vous la connaissez, une bouillie de football dans la nuit tombante lorientaise avec de nombreux internationaux à peine revenus. Lors de la seconde, les choses allaient mieux pour le LOSC (3 victoires d’affilée) avant de tomber contre l’ogre clermontois dans un stade totalement acquis à la cause des Auvergnats. Un match où Lille aura été surpassé dans le jeu par les hommes de Pascal Gastien. Une situation similaire à celle de Lorient où Terem Moffi et ses coéquipiers avaient pris le dessus sur ceux de Burak Yilmaz.

Une mauvaise série naissante qu’il faut vite réussir à stopper au Stade Louis-II en ramenant obligatoirement des points. La situation en championnat commence à inquiéter et Lille, le champion en titre se doit de réagir. Pour cela, Lille devra faire sans Amadou Onana, suspendu suite à son carton rouge en fin de match contre Angers et Sven Botman, en phase de reprise, mais également sans Renato Sanches et Gabriel Gudmundsson, pour des raisons musculaires, ainsi que Jonathan Bamba, touché à la cheville. Il est aussi peu probable de voir Jonathan David et Timothy Weah titulaires sur la pelouse de Louis II, après leur long voyage d’Amérique la nuit dernière.

Profiter de la méforme monégasque 

Si Lille n’est pas à la meilleure forme de son histoire, l’AS Monaco non plus. Après une fin de saison dernière en boulet de canon, qui a permis au club de la Principauté d’accrocher une place en barrages de la Ligue des Champions au terme de celle-ci. Cet été, contrairement au LOSC, la stabilité était de mise à Monaco. Le même entraîneur et quelques petits ajustements d’effectif pour redonner l’espoir d’une nouvelle très bonne saison. Mais Kovac et ses hommes vont vite déchanter. Une élimination de Ligue des Champions contre le Shakthar et une onzième place en championnat.

A lire aussi :  Zoom sur l'adversaire du jour : le FC Nantes

Si les résultats ne sont pas là, les intentions de jeu ont elles aussi un peu disparues. Niko Kovac a plus de mal cette année à faire jouer son équipe, mais rien d’alarmant non plus. Seulement trois points séparent Monaco et Rennes, premier européen (Lille a 5 points de retard). Ce qui a fait la force monégasque l’an passé reste la deuxième partie de saison. Peu en confiance, le club monégasque reste assez souverain face au LOSC à domicile. La dernière victoire de Lille sur le Rocher en championnat remonte au 13 décembre 2009 et une victoire 4-0.

Les cinq dernières confrontations en L1 

  • 14.03.21 – ASM/LOSC : 0-0
  • 06.12.20 – LOSC/ASM : 2-1
  • 21.12.19 – ASM/LOSC : 5-1
  • 15.03.19 – LOSC/ASM : 0-1
  • 18.08.18 – ASM/LOSC : 0-0

Duel à suivre 

Jocelyn Gourvennec vs Niko Kovac 

Niko Kovac, moins en réussite sur le banc de l’AS Monaco cette saison – Crédit photo : Icon Sport

Le duel de cette rencontre se situe sur le banc avec deux entraîneurs qui passent des semaines difficiles cette saison. Le technicien croate qui a gardé globalement le même matériel peine à retrouver un second souffle et le jeu de son équipe s’en ressent. Dans un système en 4-4-2 avec notamment Ben Yedder et Tchouameni en hommes forts, beaucoup de choses manquent cette saison. De la confiance et de la stabilité. En effet, malgré des joueurs talentueux, l’ASM n’a pas marqué en Ligue 1 depuis 298 minutes en Ligue 1. Pour l’entraîneur croate, un déclic pourrait faire la différence : “Parfois, dans le football c’est assez simple, il faut juste des déclics. Si vous forcez et poussez l’adversaire à faire des erreurs, il est d’autant plus simple de retrouver le chemin de la réussite et de marquer des buts. C’est ce que nous allons montrer dans les prochains matchs.”

De son côté, Jocelyn Gourvennec évoquait le même problème d’efficacité en conférence de presse. Pour l’entraîneur breton, Lille réalise de bons matchs, cohérents, mais ne marque pas assez. Contre Angers, le symbole était puissant. Une rencontre où les occasions furent présentes, mais la réussite a fui. Malgré le danger que les hommes de Baticle arrivaient à mettre parfois, la défense lilloise restait efficace sauf à cette fameuse 83e minute. Alors si Lille n’est pas capable d’enchaîner les buts cette saison, il faut veiller à garder sa cage inviolée. Un travail de longue haleine que Jocelyn Gourvennec compte bien réaliser dès les prochaines rencontres.

A lire aussi :  Antoine Kombouaré : « Après la Ligue des Champions, le LOSC a toujours eu du mal » 

Les groupes

AS Monaco : Majecki, Nübel – Aguilar, Caio Henrique, Disasi, Jakobs, Maripán, Matsima, Pavlović, Sidibé – Diatta, Diop, Fofana, Gelson Martins, Jean Lucas, Lemarechal, Tchouaméni – Ben Yedder, Boadu, Isidor, Volland.

Absents : Badiashile, Golovin (suspendus), Fabregas, Matazo (blessés).

LOSC : Grbic, Jakubech – Celik, Pied, Reinildo, Bradaric, Fonte, Dabila, Djalo – Xeka, André, Niasse, Gomes, Ikoné, Lihadji, Mpembele – David, Weah, Yilmaz, Yazici

Absents : Jardim, Botman, Bamba, Sanches, Gudmundsson (blessés), Onana (suspendu), Ascone, Karnezis (choix).

Le bon moment pour retrouver de la confiance avant Salzburg

Si Lille ne marche pas en championnat cette saison, la Ligue des Champions pourrait redonner le sourire. Une chose qui ne pouvait être possible avant l’exploit à Séville qui a réveillé les espoirs. En effet, presque condamnés avant le déplacement en Andalousie, les Dogues se sont offerts deux dernières journées à suspens. Pour se préparer au mieux, rien de mieux que la victoire contre un Monaco, lui aussi européen, mais diminué cette saison.

Rendez-vous donc dès 21h sur Amazon Prime pour observer cette rencontre et les nombreuses minutes avant une victoire du LOSC en Ligue 1. La dernière, on s’en souvient, c’était contre l’OM dans un Stade Pierre-Mauroy ravi. Le Petit Lillois est toujours là, une heure avant la rencontre pour vous préparer au mieux. L’arbitre de la rencontre sera Willy Delajod.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Quel avenir pour Tiago Djalo avec le retour de Sven Botman ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR