Rejoignez nous !

Match

La revue de presse de la rencontre FC Lorient – LOSC

Joseph Da Rocha

Publié

le

Crédit photo : Le Petit Lillois

Après une nouvelle désillusion à Lorient (2-1), les médias ont analysé cette défaite du LOSC. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils n’y sont pas allés de main morte avec les Dogues.

Amazon Prime – Mathieu Bodmer : « Il va falloir travailler pour les Lillois »

Karim Bennani – Mathieu Bodmer

L’équipe de chroniqueurs d’Amazon Prime a débriefé le match lillois après la rencontre. Le journaliste Karim Bennani est inquiet par cette nouvelle défaite lilloise, alors que le groupe s’apprête à attaquer un calendrier chargé ces 20 prochains jours : « Cette équipe lilloise, elle perd des matchs, c’est inquiétant. Jocelyn Gourvennec a du laisser Burak jusqu’au bout, alors qu’il y a un match de Ligue des Champions mardi et un calendrier démentiel qui attend le LOSC. Peut-être que ce début de saison est assez logique. Il arrive après un titre pas attendu, et les Lillois n’arrivent pas à se remettre. Maintenant, il va falloir gérer des matchs tous les trois jours ».

Ancien joueur du club, Mathieu Bodmer, devenu consultant depuis plus d’un an, a tiré les conclusions de cette nouvelle désillusion côté Lillois : « Je dirais que la seule bonne nouvelle ce soir pour le LOSC, c’est qu’il n’y a pas de blessés. Ils font un début de championnat très moyen voir très décevant. Offensivement, ce n’est pas la même situation que la saison dernière. Ikoné a déçu. Onana aurait pu apporter cette qualité de percussion, mais il n’est pas entré en jeu. Et puis défensivement, Lille est moins bon. Chaque situation, on a l’impression que ça peut aller au bout pour Lorient ».

Bodmer ne se sent toutefois pas inquiet pour le LOSC, qui peut compter sur des meneurs qui pourront faire la différence à l’avenir : « Sur le but lorientais, il y a six défenseurs lillois contre six Lorientais. On ne voyait pas ça la saison dernière. Lorient a bien joué, mais la Champion’s League va être d’un niveau supérieur. C’est difficile pour le LOSC, parce qu’il n’était pas programmé pour gagner le titre. Il y a aussi peut-être des joueurs qui pensaient partir, peut-être qu’ils sont énervés cette semaine. Il y a le changement de coach et, même s’il s’inscrit dans la lignée de Galtier, de méthode. Il y avait une relation particulière entre le groupe et Christophe Galtier. Il y a beaucoup de choses qui font qu’ont peu atténué la déception. Mais les Lillois sont loin de leur niveau de la saison dernière. Je ne suis pas très, très inquiet. Le derby peut lancer ou relancer leur saison. En ce moment, il n’y a pas grand-chose qui va. Donc il faut travailler. Ils ont des meneurs d’hommes qui peuvent remettre la machine dans le bon chemin ».

After Foot – Kevin Dias : « L’entraîneur en place récupère des joueurs qui ont surperformé »

Kevin Dias – Jonathan MacHardy – Nicolas Jamain

L’ancien joueur professionnel Kevin Dias explique ce mauvais départ lillois par un après-titre difficile à gérer, entre transferts de cadres et effectif qui a surperformé la saison dernière : « Quand tu perds un cadre comme ton gardien, qui rassure tout le monde, et Christophe Galtier, ça se voit. Galtier a eu la lucidité de se dire que ce qu’il avait fait n’était pas nécessairement renouvelable sur la durée. Certains joueurs sont là, l’entraîneur en place récupère des joueurs qui ont surperformé, et qui n’ont pas trouvé de point de chute ailleurs puisqu’en sortant de cet effectif bien huilé, ils ne seraient peut-être pas si satisfaisants. Je pense qu’Olivier Létang voulait garder Christophe Galtier. Il sait qu’il fallait garder le staff, et c’est ce qu’il a fait. Un coach, maintenant, c’est un peu le directeur des ressources humaines de l’effectif. Après, ce match arrivait après une trêve internationale, ce n’est pas évident ».

Jonathan MacHardy explique de son côté que c’est le départ de l’ancien entraîneur des Dogues Christophe Galtier, aujourd’hui à Nice, qui a fait le plus mal au collectif lillois : « Galtier est un facteur en plus pour le mercato. Si t’es joueur et que tu vois Gourvennec ou Galtier, tu auras forcément tendance à aller avec Galtier. On a vu son impact à Nice, que ce soit pendant le mercato ou dans le jeu. L’année dernière, Lille était vraiment un collectif. Il n’y avait pas vraiment de joueurs comme Pepe, cette équipe est un collectif ».

Nicolas Jamain, qui présentait l’émission, a plutôt relativisé les propos du chroniqueur de l’After, et pense que Gourvennec n’était pas tellement un choix par défaut pour Létang : « Certains espéraient aller dans des cadres supérieurs, l’après-titre est dur, il y a une forme de décompression. Olivier Létang croit réellement en Gourvennec. Il en avait parlé avec Houllier qui avait parlé de Gourvennec de manière dithyrambique. Il faut toujours rester calme, on est qu’à la cinquième journée de Ligue 1 »

La Voix des Sports – Stéphane Carpentier : « Lille était un ton en dessous de son adversaire »

Stéphane Carpentier

A lire aussi :  Ligue 1 – J8 : Le point sur les cartons jaunes du LOSC

La Voix des Sports a débriefé la déroute lilloise en Bretagne, qui n’annonce rien de bon pour la future campagne de Ligue des Champions : « Cette douce fin d’été en Bretagne a accouché d’une longue nuit d’interrogations pour des Nordistes qui sont condamnés à très vite hausser leur niveau de jeu, sous peine de vivre de grandes désillusions dans les jours à venir, avec un calendrier démentiel (encore six matchs à disputer jusque début octobre) et la Ligue des champions qui va pointer son nez mardi au stade Pierre-Mauroy ».

Une défaite symbolisée par un début de match catastrophique, comme souvent depuis le début de saison (le LOSC a encaissé trois buts dans les 10 premières minutes cette saison, déjà plus que sur toute l’année dernière) : « Les joueurs de Jocelyn Gourvennec ont connu une entame de match particulièrement rude, ballottés dans tous les sens par des Lorientais gourmands sur tous les ballons, à l’image de leurs deux attaquants de pointe qui se sont souvent gavés au sein d’une défense trop pataude ».

A lire aussi :  Ligue 1 – J8 : Le point sur les cartons jaunes du LOSC

Seul point positif : la bonne prestation d’Ivo Grbic, qui a évité au LOSC une défaite plus lourde, et qui aurait même pu permettre aux Dogues de s’imposer. Mais Lorient, au-dessus pendant tout le match ou presque s’est logiquement imposé : « Si la soirée fut un calvaire, Lille peut se rassurer en se disant que son gardien a les poings solides. (…) C’était un minimum pour espérer à un moment ramener un petit quelque chose d’un déplacement qui aurait pourtant pu tourner dans le bon sens grâce à l’expérience et la roublardise de Burak Yilmaz, qui provoqua et transforma un penalty (1-1, 24e). Mais Lille était tout simplement un ton en dessous de son adversaire, vendredi soir. Inquiétant ».

L’Équipe – Joël Domenighetti : « Le champion de France n’a pas retrouvé la solidité de son bloc équipe »

Joël Domenighetti

Le constat du quotidien sportif le plus réputé en France est clair : le LOSC est passé, comme déjà trop souvent cette saison, à côté de son match : « Invaincu lors de ses seize derniers matches à l’extérieur en L1, Lille a cédé pour la première fois cette saison en terre adverse en venant logiquement s’incliner à Lorient. La défaite aurait pu être plus significative si Grbic n’avait pas longtemps retardé l’inscription du deuxième but morbihannais. Mais le constat est toujours le même au lendemain d’un Trophée des champions compact et probant (1-0 face au PSG) : comme s’il en gardait sous la semelle, le champion de France n’a pas retrouvé la solidité de son bloc équipe ».

Le club nordiste devra faire beaucoup mieux s’il veut espérer quoi que ce soit face à Wolfsburg ce mardi, pour son entrée dans la plus belle des compétitions : « Ce deuxième revers en L1 après cinq journées n’augure rien de bon pour les Dogues à l’approche de la Ligue des champions, mardi à Pierre-Mauroy, où Wolfsburg, leader de Bundesliga, pourrait faire très mal aux Nordistes s’ils n’élèvent pas leur niveau dans tous les compartiments du jeu. Le champion sort du Moustoir fragilisé avant son entrée en C1. L’intensité y sera toute autre. Les Lillois seront-ils transcendés par l’enjeu ? Ils n’ont pas donné l’impression de pouvoir exister dans cette compétition ».

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Quelles places va jouer le LOSC cette saison ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR