Rejoignez nous !

Professionnels

Olivier Létang revient sur le mercato et les cas Bamba et Botman

Pierrick Moniot

Publié

le

Crédit photo : Imago

Dans un entretien accordé au média régional La Voix des Sports, Olivier Létang a évoqué une nouvelle fois le mercato en justifiant ses choix mais aussi en mettant en avant l’aspect humain et certains joueurs comme Angel Gomes, Jonathan Bamba ou Sven Botman. 

Dans un premier temps, le PDG du LOSC a rappelé l’importance d’un joueur arrivé l’an dernier mais prêté la saison dernière, Angel Gomes : « On a gardé la base, on a remplacé ceux qui sont partis et on a des joueurs qui vont être meilleurs cette année que l’année d’avant. Vous avez tous vu un garçon comme Angel Gomes lors du dernier match contre Montpellier, c’est un garçon aussi qui va apporter de la qualité à l’équipe. Quand on est le LOSC, on n’a pas la capacité de se payer des superstars mondiales comme Messi, Neymar ou Mbappé, notre force ne peut-être que collective. Dans le choix des joueurs, il y a des critères techniques mais aussi des critères humains et psychologiques très importants. »

Ensuite, le boss lillois a confirmé les envies de départ de Bamba durant ce mercato estival : « C’est très simple en fait. Les joueurs, il faut qu’ils soient bons s’ils ont envie d’être visibles. Jo Bamba s’est peut-être dit à un moment qu’il allait partir et il s’est vite rendu compte qu’il n’aurait pas les offres et les propositions qu’il pouvait espérer. C’est aussi un signal que le marché envoie au joueur. La façon de relancer un joueur, c’est simplement lui dire qu’on est tous là, qu’on est repartis tous ensemble. Une saison, c’est une aventure humaine lors de laquelle chacun doit être le meilleur possible. »

En toute transparence, il a aussi évoqué le cas Sven Botman, symbole de la stabilité lilloise selon lui : « Vous avez connu très tôt mon discours vis-à-vis de Sven. Il a encore quatre ans de contrat et il n’a fait qu’une année avec nous. Il était hors de question de se faire dépouiller. On voulait qu’il reste, sauf si quelqu’un arrivait avec 60 millions d’euros. Il y avait aussi une question de timing car, à deux jours de la clôture du mercato, c’est compliqué de remplacer un joueur. Mais personne n’est venu avec une telle offre. »

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Qui sera le meilleur buteur de la saison 2022-2023 ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR