Rejoignez nous !

Professionnels

Portrait : Qui est Gabriel Gudmundsson, dernière recrue du mercato du LOSC ?

Joseph Da Rocha

Publié

le

Crédit photo : LOSC Médias

Le Petit Lillois vous propose de découvrir un peu plus en détails la nouvelle recrue lilloise, fraîchement arrivée au club. Zoom sur le polyvalent Suédois Gabriel Gudmundsson.

Tout droit venu de Groningen, dans le championnat des Pays-Bas, Gabriel Gudmundsson peut enfin souffler. Son transfert, annoncé depuis quelques jours par la presse hollandaise, a été conclu quelques minutes seulement avant la fin du mercato, mardi à minuit. Présentation d’un joueur déjà promis à un bel avenir.

La formation en Suède

Jeune suédois de 22 ans, Gabriel Gudmundsson est né à Malmö. Il est le fils de Niklas Gudmundsson, ancien joueur de football réputé localement, passé par le championnat anglais dans les années 1990. Son fils commence le football au Snöstorp Nyhem FF, club amateur de la ville de Halmstad. Il est repéré en 2011 par le Halmstads BK, la grosse écurie locale, reconnue pour avoir sorti des grands talents du football suédois, avec Freddie Ljungberg (ex-Arsenal), Peter Hansson (ex-Rennes et Monaco) ou encore Dusan Djuric (ex-Zurich), tous internationaux et passés par le centre de formation du club.

Alors qu’Halmstads n’arrive pas à se stabiliser dans l’élite du football suédois, Gabriel Gudmundsson est lancé dans le grand bain de la première division en 2017 (NDLR : la saison du championnat local est calquée sur l’année civile). A la lutte pour le maintien, le club du sud de la Suède peut compter sur l’apport de son jeune joueur, positionné dans un rôle d’ailier droit. Gaucher, Gudmundsson impressionne vite, notamment pour ses qualités de vitesse, louées par son entraîneur dès ses premiers pas en pro. Malgré des statistiques encourageantes (4 buts en 25 matchs), le joueur de 18 ans à l’époque ne peut empêcher la nouvelle descente de son équipe en deuxième division.

En 2018, pour sa deuxième saison en professionnel, Gudmundsson confirme les espoirs placés en lui en marquant la bagatelle de 10 buts et distribuant 5 passes décisives en 31 matchs. Toujours aligné à un poste d’ailier, le suédois est l’un des artisans de la bonne saison de son club d’Halmstads, qui ne parvient malgré tout à remonter en première division. La troisième saison est moins bonne pour Gabriel Gudmundsson, qui n’inscrit qu’un but et une passe décisive en une dizaine de matchs. A la moitié de la saison, le suédois est transféré au FC Groningen pour un montant de 300 000 euros.

A lire aussi :  Nouveau match nul pour l'équipe de France U20 d'Alan Virginius

La révélation en Eredivisie

Le jeune Suédois découvre en 2019 un nouveau championnat, avec un nouveau rythme et un niveau plus relevé que la deuxième division de son pays natal. « Groningen a eu l’intelligence de le recruter alors en D2 suédoise où il était coincé depuis une saison et demi. Il n’avait joué qu’une saison en D1 avant et son club avait été relégué » nous confie Nicolas de Nordisk Football, compte Twitter spécialisé dans le foot scandinave. Pour sa première saison à Groningue, Gabriel Gudmundsson est malheureusement pénalisé par des blessures qui l’éloignent longtemps des terrains, ce qui lui fera manquer une quinzaine de matchs en Eredivisie et en Coupe Nationale. Il réussit toutefois à inscrire deux buts en onze matchs pour ses débuts du côté des Pays-Bas.

C’est véritablement lors de sa deuxième saison à Groningue qu’il s’impose comme un élément fort de l’effectif. Pourtant, Gudmundsson ne commence pas la saison en tant que titulaire, étant de nouveau blessé à un genou et indisponible plusieurs matchs. Mais dès son retour à l’automne, son entraîneur l’installe progressivement à un rôle de latéral offensif gauche. Un poste inédit dans la jeune carrière du suédois, qui n’avait jusqu’alors évolué que sur les ailes avec Halmstads. Gudmundsson se révèle en tant qu’arrière gauche et distribue 5 passes décisives en 23 matchs en Eredivisie. Il fait parler ses qualités offensives et travaille différents systèmes de jeu avec son entraîneur (un 3-5-2 et un 4-4-2), qui lui permettent de développer encore un peu plus sa polyvalence et sa connaissance du poste.

Gudmundsson travaille dur et réussit à progresser défensivement, même en tant qu’ancien joueur offensif : « Si défensivement il a dû travailler dur pour être à l’aise, il était de mieux en mieux, en étant convaincant dans les duels. Mais, il sera surtout un bel atout offensif. Il effectue beaucoup de courses offensives et de changements de rythme et de vitesse. Il est à l’aise techniquement, très rapide, et c’est un bon centreur et passeur avec son bon pied gauche, même s’il est à l’aise aussi du droit » ajoute Nicolas.

A lire aussi :  Quand Fernando Santos oublie qu'il a Tiago Djalo sur le banc

Malgré ses belles prestations, il manque encore une certaine expérience internationale à Gudmundsson. Ce qui ne saurait tarder : « Il n’a toujours pas été appelé en sélection A, alors qu’il aurait eu sa place notamment à l’Euro. Ça a été très mal vu par les suédois qu’il ne soit toujours pas dans la liste de septembre. Mais si ça se passe bien en France, à Lille, et avec notamment l’exposition et la Ligue des Champions, il fait peu de doutes qu’il sera bientôt dans la sélection » nous confirme Nordisk Football.

Après sa belle saison du côté de Groningen, Gabriel Gudmundsson est annoncé dans bon nombre de grosses écuries européennes, comme Manchester City, le Milan AC, l’Olympique Lyonnais, le Borussia Dortmund, le Napoli, Mönchengladbach ou encore l’Ajax Amsterdam. Mais c’est finalement au LOSC que l’ancien ailier a signé pour cinq ans, lors du dernier jour du mercato. Sur les forums de Groningue, les supporters sont partagés. Si ce transfert va faire du bien aux finances de leur club, nul doute que Gudmundsson manquera à l’équipe la saison prochaine. La plupart lui promettent un avenir radieux, et certains n’hésitent pas à penser qu’il rejoindra la liste des grands joueurs qui auront marqué le club ces dernières années, avec Luis Suarez et Virgil Van Dijk en tête.

Gabriel Gudmundsson est le troisième suédois seulement à rejoindre le LOSC, après Kennet Andersson (1993-1994) et Emra Tahirovic (2007-2008). Comment Jocelyn Gourvennec, que l’on sait friand de latéraux très offensifs, va-t-il l’utiliser dans son 4-4-2 ? C’est à l’ancien entraîneur de Guingamp que la décision va revenir. En espérant qu’il sache tirer le meilleur d’un joueur qui a tout d’un futur grand.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

José Fonte réitérera-t-il une saison sans manquer une seule minute ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR