Rejoignez nous !

Professionnels

Portrait : Qui es-tu Ivo Grbic, nouveau gardien des Dogues ?

Joseph Da Rocha

Publié

le

Crédit photo : LOSC Médias

Le LOSC a enregistré l’arrivée de sa deuxième recrue cet été, en la personne d’Ivo Grbic, jeune international Croate passé par l’Hajduk Split et l’Atletico Madrid. Portrait d’un portier prometteur.

Après des semaines de tergiversation, le LOSC a enfin trouvé le successeur de son ancien gardien numéro un Mike Maignan. Ce sera Ivo Grbic, arrivé en provenance de l’Atlético de Madrid pour un prêt avec option d’achat (évaluée à 7 millions d’euros). L’international croate aura l’occasion de prouver qu’il peut être bien plus qu’une simple doublure. Barré par un Jan Oblak tout-puissant à l’Atletico, Grbic apparaît toutefois comme un gage de sûreté au poste de gardien de but. Recruté pour remplacer, à terme, le portier slovaque, le gardien croate vient à Lille pour connaître une première vraie saison pleine dans l’un des championnats du top 5 européen, ce qu’il n’a pas pu faire chez les Colchoneros l’année dernière.

Formé à Split, comme Domagoj Bradaric qui l’a conseillé pour sa venue à Lille, Ivo Grbic a su forcer son destin pour rejoindre l’Atlético Madrid, l’un des plus grands clubs d’Europe, et pour devenir la doublure d’un des tout meilleur à son poste, le Slovène Jan Oblak.

Les débuts professionnels à l’Hadjuk Split

Ivo Grbic est né le 18 janvier 1996 à Split, en Croatie. Il rejoint à neuf ans l’équipe de sa ville, l’Hajduk Split, véritable référence du pays pour la qualité de sa formation et des joueurs qui en sont sortis (Darijo Srna, Slaven Bilic, Ivan Perisic, Nikola Kalinic, tous passés par la sélection croate). De son côté, Grbic connaît toutes les sélections des juniors croates, des moins de 14 ans jusqu’à pointer le bout de son nez chez les Espoirs du pays.

Il côtoie, dans le centre de formation de son club de Split, Vladimir Beara, l’un des meilleurs gardiens de l’équipe yougoslave à son époque, dans les années 1950. Avec Beara, Grbic renforce ses qualités de dernier rempart, notamment à travers des exercices avec des balles de baseball. Pratiqué tôt dans sa carrière de footballeur, cet entraînement lui permet de fortement développer son sens du ballon, comme il le confiait au quotidien croate Večernji list en mai 2020.

Les « Hajduci » de Split, concurrents du Dinamo Zagreb dans le championnat national, permettent à Ivo Grbic de découvrir le monde professionnel, lors de la saison 2014-2015. Mais il n’arrive jamais véritablement à s’y faire une place, barré par deux gardiens de choix avec Lovre Kalinic, international Croate, et par Karlo Letica, lui aussi l’un des portiers les plus en vue du pays.

A lire aussi :  Quand Fernando Santos oublie qu'il a Tiago Djalo sur le banc

Pour progresser, il prend conscience qu’il va falloir partir, et engranger du temps de jeu ailleurs. Libre de s’engager où il le souhaite, il quitte le club qui lui a fait découvrir le monde professionnel en 2018 pour rejoindre le Lokomotiva Zagreb. Au « Lokosi », écurie historique du championnat national, il engrange du temps de jeu et se révèle comme un grand espoir croate à son poste.

La révélation au Lokomotiva Zagreb

Laissé libre par le club qui lui avait beaucoup appris, Ivo Grbic veut prouver qu’il a le talent pour s’imposer au plus haut-niveau, y compris dans un club d’un calibre inférieur à celui d’Hadjuk. Au Lokomotiva, club historique du championnat croate, il arrive pour la première fois de sa carrière dans la peau du numéro un. Membre à part entière d’une équipe jeune où règne une ambiance saine et idéale de travail, Grbic et ses coéquipiers réussissent en 2020 la prouesse de se hisser jusqu’à la deuxième place du championnat croate, alors dominé par les deux géants que sont le Dinamo Zagreb et Hadjuk Split.

Les belles performances du portier originaire de Split lui permettent d’accéder pour la première fois de sa carrière à l’équipe nationale A. Intéressant dans son jeu au pied (il comptabilise un pourcentage de passes réussies de 86 % au Lokomotiva), Grbic apprécie le jeu de Pep Guardiola et s’inspire notamment d’Ederson, le gardien brésilien de Manchester City. Sa grande taille (1,95 m) lui permet aussi de régulièrement s’imposer dans les airs.

En mai 2020, trois clubs européens sont sur sa piste : Anderlecht, Fribourg et Schalke. C’est l’écurie de la Ruhr, qui vient alors de perdre Alexander Nubel, qui est un temps favorite pour recruter Grbic. Mais finalement, c’est l’Atlético de Madrid, à la recherche d’un gardien pour remplacer Jan Oblak en cas de départ, qui mise sur le dernier rempart du Lokomotiva. En deux saisons, il aura su s’imposer comme l’un des plus grands espoirs croate à son poste et rejoindre Madrid sonne comme un changement de dimension dans sa carrière.

Le changement de dimension à l’Atlético de Madrid

Séduit par le projet madrilène, Grbic se décide à rejoindre les Colchoneros à l’été 2020. Un changement de cap qui doit lui permettre de découvrir l’un des championnats les plus relevés d’Europe. Mais devant lui, Jan Oblak domine largement dans la hiérarchie grâce à des performances impressionnantes. Une situation qui n’empêche pas l’international Croate de s’enrichir, au côté d’un des meilleurs gardiens du monde et d’un coach particulièrement exigeant, en la personne de Diego Simeone.

A lire aussi :  Analyse des temps de jeu d’environ 250 joueurs du LOSC depuis 2000

Finalement, il ne disputera qu’un seul petit match de Coupe d’Espagne, face au CD Cardassar. « L’Atlético l’a recruté l’été dernier car à l’époque, un départ d’Oblak pouvait être envisagé. Il venait donc pour prendre sa succession à court ou moyen terme. C’était un monstre à Zagreb, le plus grand espoir croate à ce poste et on l’a recruté pour ça » avance Atleti Francia, média tenu par des fans du club madrilène sur Twitter, avant d’ajouter : « Même s’il n’a que très peu joué, il n’en reste pas moins un très grand espoir. Du peu que j’ai vu en préparation notamment, il a été très solide ».

Le départ de Mike Maignan, fort préjudiciable sur le plan sportif, l’est probablement tout autant pour le vestiaire Lillois. Le portier régulièrement sélectionné par Didier Deschamps faisait partie des cadres du vestiaire, savait s’imposer et diriger une défense solide. Une défense qui rencontre toutes les difficultés du monde depuis le début du championnat. Ivo Grbic devra vite prendre ses repères et s’avoir s’intégrer dans un effectif de haute-volée, car il sera attendu au tournant. La Voix du Nord avance d’ailleurs que le LOSC s’est renseigné auprès de ses coéquipiers à Madrid, qui ont confirmé le très bon état d’esprit du gardien croate, malgré une année majoritairement passée sur le banc.

En obtenant le prêt avec option d’achat d’Ivo Grbic, le club nordiste pourrait bien avoir réalisé un vrai bon coup sur le marché des transferts. Les risques d’un pari raté restent limités, alors que le club nordiste traverse une passe difficile financièrement et n’a pas le droit à l’erreur. Un coup de poker qui pourrait permettre au club de tenir, en cas de bonnes performances du portier croate, le digne successeur de Mike Maignan au poste de gardien de but.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

José Fonte réitérera-t-il une saison sans manquer une seule minute ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR