Rejoignez nous !

Anciens

Benjamin Pavard et Lucas Digne portent la formation lilloise

Raphael Marcant

Publié

le

Crédit photo : Imago

Force du LOSC il y a encore quelques années, le centre de formation nordiste a connu une dégringolade spectaculaire sur la scène française. D’après un récent rapport de la FFF, les Dogues ne sont classés qu’en seizième position.

Ce lundi 19 juillet, la Direction Technique Nationale (DTN) de la Fédération Française de Football (FFF) a publié un rapport sur les 36 centres de formation des clubs professionnels français. Un compte-rendu annuel permettant aux différentes formations françaises de se situer face à leurs concurrents directs. Après analyse et selon des critères bien spécifiques (professionnaliser les joueurs en formation, faire jouer des joueurs issus de la formation au sein de l’équipe première, former des joueurs de niveau “européen”, former des joueurs représentés dans les sélections nationales et mener à bien le triple projet scolaire-sportif-éducatif) un classement a pu être établi. Avec seulement 2 étoiles et demie, le LOSC se place en 16ème position au même rang que Guingamp, Auxerre, Amiens, Châteauroux, l’Olympique de Marseille, Montpellier ou encore l’OGC Nice.

Critère 1 : Professionnaliser les joueurs en formation

Ce tout premier critère “d’efficacité” comptabilise les joueurs de U16 à U23 sous contrat de joueur professionnel dans les deux premières divisions des dix premiers pays au classement UEFA ainsi que le National en France. Dans cette catégorie, le LOSC possède 17 contrats professionnels et obtient deux étoiles. En comparaison, l’AS Monaco, le SM Caen, les Girondins de Bordeaux, le Paris Saint-Germain, l’AS Saint-Etienne et le Stade Rennais ont chacun 5 étoiles, le maximum donné pour chaque critère.

A lire aussi :  L'offre Ligue 1 d'Amazon est désormais disponible

Critère 2 : Temps de jeu en équipe première du club formateur

Ce second critère est tout simplement catastrophique pour le LOSC qui n’a compté qu’un seul et unique joueur formé au club au sein de ses titulaires en Ligue 1 : Adama Soumaoro. Le défenseur central, d’origine franco-malienne, n’est même plus un joueur du club nordiste. Un compte bien famélique, Lille ne comptabilise aucune étoile pour cette spécificité. Le SM Caen, l’AS Saint-Etienne et Toulouse sont en tête avec 5 étoiles au compteur.

Critère 3 : Représentation européenne

Dans cette catégorie, la FFF sélectionne les joueurs ayant eu une convention de formation d’un an minimum et évoluant ou non avec leur club formateur. Ainsi, sur ce critère, le LOSC est sauvé par deux internationaux français avec Benjamin Pavard (25 ans, Bayern Munich) et Lucas Digne (28 ans, FC Everton). Ces deux Lillois formés au club offrent 3,5 belles étoiles à Lille. Pour ce critère, seuls l’Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain excellent avec 5 étoiles.

A lire aussi :  La billetterie est ouverte pour les deux premiers matchs

Critère 4 : Sélections nationales

Encore une fois, le LOSC ne s’illustre pas mais limite la casse avec 3 étoiles. Les représentants de sélection A ou de sélection de jeunes rapportent plus ou moins de points à leur club formateur. Le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais sont une nouvelle fois en première position avec 5 étoiles.

Critère 5 : La scolarité

Si les résultats sur les rectangles verts sont d’une très grande importance, la scolarité des jeunes des centres de formation de France n’est surtout pas à négliger. Les diplômes (Bac et plus) pris en compte sont ceux obtenus lors de la saison précédente et le LOSC n’est pas étincelant sur les bancs de l’école. Le club lillois n’engrange qu’1,5 étoile loin derrière les 5 obtenues par l’Olympique de Marseille, le TFC ou encore l’ESTAC Troyes.

Un bilan bien mitigé pour un club de la stature du LOSC en espérant que le retour de Jean-Michel Vandamme aux commandes favorise l’éclosion de jeunes étoiles nordistes.

2 commentaires

2 Comments

  1. Ju

    21 juillet 2021 at 22:53

    La politique des 4 dernières années n’est pas en adéquation avec le fait le d’être un club formateur. Je rêverai de voir des jeunes du cru percer au plus haut niveau avec le Losc.

  2. Fred

    21 juillet 2021 at 23:01

    Le bilan scolaire de Lopez est peu glorieux !

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR