Rejoignez nous !

Professionnels

Léo Jardim a le soutien de Jocelyn Gourvennec

Raphael Marcant

Publié

le

Crédit photo : Imago

De retour au LOSC après une expérience à Boavista, Léo Jardim est propulsé en tant que numéro 1 après le départ de Mike Maignan. Un nouveau statut encore fragile mais le Brésilien peut compter sur le soutien de Jocelyn Gourvennec.

Arrivé au LOSC en juillet 2019 en provenance de Rio Ave pour 6 millions d’euros, Léo Jardim était destiné à prendre la suite de Mike Maignan. Néanmoins, la pandémie de Covid-19 n’a pas aidé et le portier tricolore n’a pas pu quitter le nord en 2019 ou en 2020. Un scénario compliqué à gérer pour le Brésilien qui a du s’armer de patience et s’en aller pour une année en prêt à Boavista. Au Portugal, Léo Jardim a disputé les 34 matchs de la saison et a encaissé 49 buts. Un bilan mitigé plaçant sa formation en 15ème position des défenses en LigaNOS. Désormais de retour de prêt, et alors que Mike Maignan a plié bagages pour le Milan AC, Léo Jardim est testé comme numéro 1 durant cette présaison. À ce jour, au club, personne ne semble pouvoir le concurrencer, Hervé Koffi a définitivement quitté le LOSC, Lucas Chevalier est parti engranger de l’expérience en prêt au VAFC et Orestis Karnezis n’est pas épargné par les pépins physiques. Seule ombre au tableau pour le portier de 26 ans, la période de mercato ouverte et plusieurs pistes ciblées par les dirigeants lillois. A ce jour, le nom de Robin Olsen est celui le plus fréquemment cité.

A lire aussi :  Les féminines du LOSC font jeu égal pour leur première rencontre amicale

Malgré cette menace qui pèse de plus en plus et une décision qui sera prise prochainement, Léo Jardim a le soutien de Jocelyn Gourvennec en public : « Je le trouve plutôt bien. C’est un garçon intelligent, qui reste calme même quand c’est difficile. Il fait un bon début de préparation, il faut qu’il se sente encore mieux. Peut-être qu’il soit encore plus expressif, mais aussi, c’est sa nature d’être assez calme, assez réservé. Il travaille bien avec le groupe, notamment sur les sorties où on lui demande de ne pas jeter les ballons. Il n’y a aucune raison de jeter un ballon quand on peut trouver un partenaire. Alors, ça nous coûte un but (1′ contre La Gantoise) mais c’est aussi comme ça qu’on avance. Quand on veut jouer à ce jeu-là, on peut faire des erreurs, il faut simplement garder confiance en nous et continuer notre préparation parce que le groupe travaille très bien », a-t-il déclaré en conférence de presse après la rencontre contre La Gantoise dans des propos relayés par la Voix du Nord.

1 commentaire

1 commentaire

  1. Patrick

    19 juillet 2021 at 17:00

    Pas d’inquiétude les nom de ranieri,blanc était souvent cité aussi

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR