Rejoignez nous !

Formation

Un centre de formation à relancer au LOSC, mais…

Ulysse Hamelin

Publié

le

Crédit photo : Imago

Lors de la dernière conférence de presse, Olivier Létang a ouvert une parenthèse concernant son prédécesseur, Gérard Lopez, et a souligné le point faible du club : la formation.

« Le centre de formation est classé 24e (selon la FFF). Cela fait presque 5 ans qu’il n’y a pas un jeune du LOSC qui joue avec les pros », déplore Olivier Létang. Mais que s’est-il passé pour en arriver là ? Arrivé en janvier 2017, Gérard Lopez a repris un club en difficulté sportive à tous les étages. En effet, la formation du LOSC n’était pas en excellente santé et n’était que 19ème au classement des centres de formation à ce moment-là. Dans son projet de reprise, l’ancien propriétaire du LOSC et son bras droit, Luis Campos, avait monté une stratégie pour la formation. Celle-ci s’inspirait du modèle de l’Ajax Amsterdam, avec un plan de jeu et une identité propre au club dès le plus jeune âge. Le projet prévoyait plusieurs années de flottement avant d’observer des résultats au niveau des professionnels.

Malheureusement, plusieurs facteurs ont freiné les ambitions des ex-dirigeants du LOSC, notamment l’arrivée du COVID-19 et l’arrêt du football amateur entraînant la descente de la réserve du club en N3… Dans le même temps, parce que la politique du club le voulait, le nombre de joueurs avec l’équipe PRO 2 augmentait d’année en année. Il était devenu difficile pour l’entraîneur de l’équipe réserve de réaliser son travail d’accompagnement des jeunes du centre vers le monde professionnel. La méthode choisie dans le dernier échelon de la formation mettait en concurrence de nombreux jeunes recrutés pour la post-formation et sélectionnait uniquement les meilleurs. Pas une franche réussite mais le projet avec Boavista et Mouscron devait permettre d’améliorer cet aspect-là et retrouver un équilibre.

A lire aussi :  Les raisons du mauvais début de saison du LOSC selon les supporters

C’est tout le contraire dans les catégories inférieures (U19, U17, U16…). Le modèle imaginé par Gérard Lopez commençait à prendre forme et les premiers résultats étaient très encourageants. Certains se vantaient de posséder l’une des meilleures génération 2004 de France, si ce n’est pas la meilleure. Certains proches de Luis Campos le témoignent encore récemment : « Le LOSC a la meilleure génération 2004 », nous a-t-on soufflé.

Et justement. Cette génération aura l’occasion de se montrer la saison prochaine avec la Youth League et la Gambardella. Un bon moyen d’observer si les espoirs placés en eux par l’ancienne direction étaient justifiés. Si tel est le cas, Olivier Létang et Jean-Michel Vandamme devront permettre à cette génération de fignoler son développement dans des conditions optimales. Pour cela, un dégraissage s’impose. Plusieurs jeunes Dogues des générations précédentes, victimes du trading intensif et de la fin des clubs satellites, devront quitter le club pour éviter un trop grand nombre de joueurs en réserve. Cette étape demeure indispensable pour permettre au LOSC de retrouver un flux sain dans son centre de formation et pour permettre un meilleur accompagnement vers le monde professionnel. Mais c’est peut-être en se focalisant sur cette génération dorée que le nouveau board du LOSC pourrait rapidement lancer son projet “formation”. Il reste néanmoins du chemin à parcourir et ce n’est que le début d’un long cheminement parsemé d’embûches.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Quelles places va jouer le LOSC cette saison ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR