Rejoignez nous !

Anciens

Que devient Eder, le héros de la finale 2016 ?

Martin Hubert

Publié

le

Crédit photo : Imago

À l’approche de la confrontation Portugal – France, beaucoup de souvenirs remontent à la surface pour les supporters français, et notamment celui du buteur héroïque Eder. Pas convoqué pour cet Euro 2020, Eder a désormais disparu des radars. Retraçons son parcours depuis son but en 2016.

Dimanche 10 juillet 2016, 109e minute de la finale de l’Euro 2016, Éderzito António Macedo Lopes, alias Eder, crucifie l’équipe de France d’une frappe croisée à l’extérieur de la surface. L’ancien Lillois devient un héros national, en offrant le premier titre du Portugal, mais devient par la même occasion, le bourreau des français. Hué lors de ses prestations au LOSC qui ont suivi le titre, Eder a donc décidé de quitter Lille pour le Lokomotiv Moscou avec le sentiment de se libérer d’un poids. Il témoignait au journal L’Équipe en mars 2017 : « En plus des sifflets, j’avais l’impression que j’étais arbitré différemment en début de saison. Je ne me sentais pas toujours traité comme les autres. Au bout d’un moment, quand on siffle tout contre moi et qu’à chaque fois que tu es sanctionné, le stade applaudit, que l’on te siffle à la moindre action, ça devient lourd. J’étais préparé à ça, mais je suis un humain comme les autres. » 

Retombé dans l’anonymat depuis son moment de grâce, Eder n’a ensuite pas été retenu dans les sélections portugaises pour la Coupe du monde 2018 et pour l’Euro 2020 par Fernando Santos, lui préférant André Silva, le second meilleur buteur de Bundesliga. En club, l’ex-Dogue n’a pas non plus brillé, avec plus d’une centaine de matchs joués au Lokomotiv Moscou, il n’a été auteur que de 15 réalisations. Son bilan est cependant réhaussé par le but du titre inscrit en mai 2018 face au Zénith Saint-Pétersbourg (1-0), ou encore sa somptueuse retournée acrobatique face à Baltika en septembre 2018. À 33 ans, la carrière du portugais est en phase descendante d’autant plus qu’il sera libre de tout contrat le 30 juin, mais le natif de Bissau en Guinée, semble être très heureux dans sa vie privée. Depuis 2016, il s’est marié avec le mannequin belge Sanna Ladera, et est désormais papa de deux garçons âgés de 3 ans et 1 an. Une belle carrière pour cet ancien Dogue qui a énormément été critiqué pour simplement, avoir réalisé son rêve.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR