Rejoignez nous !

Professionnels

Lucas Chevalier : « Entre Lille et Lens, il n’y avait pas photo »

Martin Hubert

Publié

le

Crédit photo : Imago

Dans une interview exclusive réalisée par le site officiel du LOSC, Rocco Ascone et Lucas Chevalier, deux joueurs issus du centre de formation, se confient sur leur rapport au LOSC, et livrent leur ressenti après avoir été sacré Champion de France. 

Ils étaient très jeunes lors du doublé en 2011, et ont vécu les célébrations en tant que supporter. Cette saison, ils se sont retrouvés de l’autre côté de la barrière pour un titre historique, à tout juste 17 et 19 ans. Dans un entretien réalisé par Maxime Pousset, les joueurs formés au club expliquent leur parcours. À tout juste 17 ans, Rocco Ascone a intégré le groupe cette année et vit sa première saison professionnelle, il raconte son amour pour le LOSC avec une belle anecdote : « J’ai toujours été fan du LOSC. Je venais au Stadium quand j’étais enfant, avec mes parents et des amis à eux qui sont eux aussi supporters. On était une dizaine. Je m’y sentais chez moi, comme si les autres personnes en tribunes étaient de ma famille. Un jour, j’ai été invité à être escort kids pour un match. Et j’ai eu la chance d’entrer sur la pelouse avec Eden Hazard qui était alors mon idole. Ça reste un immense souvenir, comme cette fois où, quand j’avais 9 ans, mon parrain, qui connaissait bien Florent Balmont, l’avait invité pour l’anniversaire de mon cousin. Il est arrivé à la maison avec Rio et Eden, comme une sorte de cadeau surprise. Je me souviens qu’on avait trop peur de leur parler. J’ai toujours porté ce maillot avec une immense fierté. Et quand cette année j’intègre le groupe pro, je fais quelques bancs et je participe à une saison aussi exceptionnelle, je me dis que j’ai vraiment beaucoup de chance. »

Grandi à Coquelles, près de Calais, le jeune Lucas Chevalier est aussi voué à un avenir radieux, il explique ne pas avoir hésité lorsque le LOSC est venu frapper à sa porte dès ses 12 ans : « Dans mon quartier, à Coquelles, on jouait tout le temps à cinq. Il y avait mon frère, qui était alors pour l’OL, un Lensois et deux Lillois. Quand on faisait un foot, on se tirait la bourre, on choisissait chacun d’incarner un joueur. Moi, c’était Michel Bastos, mon joueur préféré. Je tentais des grosses frappes, de grosses “Bastos” comme lui. Trois ans après, le LOSC et le RCL m’ont proposé de signer, je n’ai pas hésité une seconde. Entre Lille et Lens, il n’y avait pas photo ! »

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Quelles places va jouer le LOSC cette saison ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR