Rejoignez nous !

Professionnels

Les 10 moments marquants de la saison du LOSC

Thomas Deleglise

Publié

le

Crédit photo : Imago

Petit à petit, on a compris que le LOSC pouvait faire quelque chose de grand cette année. De l’ouverture du championnat en septembre jusqu’à la consécration en mai, voici les 10 moments qui ont marqué la saison du LOSC en 2020-2021.

1- Les Dogues sur le gong depuis le début de saison – 13 septembre

Après sa première victoire de la saison face à Reims, le LOSC reçoit Metz et a bien compris les leçons des saisons précédentes : les points perdus bêtement contre des équipes plus faibles sur le papier, c’est fini. Lille peine offensivement avec Jonathan David qui n’a toujours pas trouvé le chemin des filets. Une quinzième frappe des Dogues permet d’ouvrir la marque (Luiz Araujo) à la 88ème. On ne le sait pas encore, mais les fins de matchs vont devenir une constante jusqu’à la fin du championnat.

2- Le derby et la première place – 18 octobre

5 ans d’attente… Un derby historique fête sa 111e confrontation entre le LOSC et le RCL. Le match est attendu dans toute la région et bien au-delà. Finalement, comme depuis 15 ans, c’est le LOSC qui l’emporte, et largement (4-0). Comme si ça ne suffisait pas, le LOSC prend la tête du championnat pour la première fois de la saison.

Un derby tant attendu par les supporters… Qui n’ont pas pu profiter depuis le stade. Crédit photo : Imago

3- Tonnerre de Brest – 8 novembre

Il ne faut pas retenir que les victoires. Cette défaite face à Brest, intervenue juste après la masterclass des Dogues à San Siro, a été très importante pour la suite de la saison. 3 buts encaissés au terme d’une première mi-temps cataclysmique de la part de nos joueurs. C’est trop pour Galtier qui prendra ces 45 minutes comme exemple à ne pas reproduire pendant le reste de l’année 2020.

4- Une page se tourne : L’ère Létang commence  – 18 décembre

Bombe à Luchin ! Le président Gérard Lopez annonce sa démission et celle de Luis Campos. Olivier Létang arrive et assure que le LOSC aurait pu être relégué administrativement s’il continuait sur cette voie. Malgré la tempête, Christophe Galtier et ses hommes réussissent tout de même à arracher un nul face au PSG deux jours plus tard (0-0) et garde la première place de Ligue 1.

A lire aussi :  Sondage : Pensez-vous que le recrutement d'Alan Virginius est une bonne chose ?

5- Match de dingue à la Mosson – 23 décembre

On nous a gâté pour l’avant-veille de Noël et le dernier match de l’année civile 2020. Le LOSC a mené par deux fois dans la rencontre, mais à chaque fois ils ont été rattrapés par des Montpelliérains tenaces. Andy Delort inscrit même l’un des buts de la saison sur un ciseau acrobatique somptueux. Finalement, Burak Yilmaz fait trembler les filets une nouvelle fois dans les derniers instants. Derniers ? Non. Mollet tire un coup-franc dans le temps additionnel et fait trembler la barre de transversale de Maignan. Coup de sifflet final (2-3), Galtier explose de joie.

6- Marseille craque, David marque – 3 mars

Le LOSC aime se faire peur. Les derniers matchs à domicile sont fades, deux nuls consécutifs. Les Lillois se doivent de gagner contre l’OM qui attend toujours l’arrivée de Sampaoli. Absence de Yilmaz + un Mandanda des grands soirs = grande difficulté à marquer. Pourtant les Dogues le méritent sur match. C’est à la 90ème que tout se joue, le portier marseillais relâche une frappe d’Ikoné, David suit et ouvre le compteur de son équipe. Le Canadien se permet même de doubler la marque dans la minute suivante.

Un match, c’est 90 minutes, plus le temps additionnel ! Jonathan David ne dira pas le contraire. Crédit photo : Imago

7- Un match pas si nul que ça en Principauté – 14 mars

Les Dogues peuvent presque s’assurer une place en Ligue des Champions en battant Monaco, 4e de Ligue 1. Certains diront que ce LOSC est venu sans l’intention de l’emporter. Score final : 0-0. Mauvaise opération vous dîtes ? Monaco aurait pu enfoncer les Nordistes si Maignan n’avait pas formidablement stopper Jovetic dans le temps additionnel. Lyon n’a récolté qu’un point face à Reims la veille. Et surtout, Paris s’est incliné contre Nantes alors que personne ne s’y attendait. Lille garde son trône avec trois points d’avance et retrouve même son roi Yilmaz, qui avait manqué 9 matchs consécutifs de Ligue 1.

A lire aussi :  Le résumé de l'actualité de la semaine au LOSC

8- Une victoire capitale à Paris – 3 avril

La défaite contre Nîmes lors du dernier match est préjudiciable. Elle replace les Dogues à la deuxième place (ex-aequo) et les oblige à battre l’ogre parisien lors d’un choc au sommet. Ce LOSC est définitivement irrésistible. Malgré sa blessure, Jonathan David marque à la 20ème minute. Le score va en rester là, Lille n’est pas la meilleure défense de Ligue 1 pour rien. 3 points d’avance, le sprint final est lancé.

9- Le nouveau trône du Kral dans le Rhône – 25 avril

Le LOSC est passé de la première à la quatrième place de Ligue 1. Menés 2-0 à la 45e, les Lillois sont surpris par la réussite lyonnaise. Mais Burak Yilmaz. D’abord sur un coup-franc venu d’ailleurs avant la mi-temps, puis sur un service à son compère David, et en face-à-face dans les dernières minutes. Un match de champion ?

10- Le LOSC est champion de France – 23 mai

Grâce au match nul des Parisiens à Rennes lors de la 36e journée, le LOSC a le droit à un joker qu’il utilise contre Saint-Etienne. Il faut donc impérativement gagner à Angers pour décrocher le graal. Les Dogues affamés font le travail en une seule mi-temps (2-0), ce qui laisse le temps aux supporters de se rassembler dans les rues de Lille et d’exulter au coup sifflet final. Au même moment, à 500 kilomètres de là, les joueurs envahissent le terrain et se serrent dans les bras. Le LOSC est champion de France.

1 commentaire

1 commentaire

  1. greg

    28 mai 2021 at 00:25

    Le match à Rennes est un sacré tournant également, en cas de défaite ils revenaient à un point et on les a mis à sept points. Un concurrent de moins.

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Pensez-vous que le recrutement d'Alan Virginius est une bonne chose ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR