Rejoignez nous !

Professionnels

Édito hebdomadaire : Un weekend de rêve et le titre en ligne de mire

Rédacteur Ponctuel

Publié

le

Crédit photo : Imago

Écrasante victoire 3-0 face à Lens dans le derby, match nul du PSG 1-1 contre Rennes. Le weekend charnière a tourné à l’avantage du LOSC. Le titre n’est pas encore assuré. Mais il n’a jamais été aussi proche.

Ça y est. Dans cette course au titre insoutenable, où chaque point perdu est un cadeau offert à ses concurrents, c’est bien Paris qui a chuté avant le LOSC. Leur match nul face au Stade Rennais vaut peut-être autant que la brillante victoire lilloise lors du derby, du moins du point de vue comptable. Car il est difficile de savoir de quoi se réjouir le plus ce weekend : l’écrasante victoire du LOSC face aux Lensois, plus doués pour jacter que pour finir un match à 11, ou bien la merveilleuse performance bretonne face au PSG, durant 90 minutes où la ville de Lille n’avait jamais été autant bretonne ?

On prédisait l’enfer à Bollaert pour les Dogues. Pourtant, le royaume d’Hadès a davantage ressemblé à un tranquille terrain d’entraînement vendredi soir. Certes, jusqu’au carton rouge, on n’assistait pas à une très grande prestation lilloise. Lens avait un peu plus le ballon, se procurait quelques situations. Mais le penalty obtenu et transformé très tôt a permis au LOSC d’être tranquille et de ne pas avoir à se découvrir dans un match où la victoire était une absolue nécessité. Et en cinq minutes, tout a changé. Clément Michelin, le plus grand supporter lillois cette saison, se faisait exclure comme au match aller, tandis que Burak Yilmaz marquait (encore) un but absolument exceptionnel. On est gâté : chaque semaine, on a le droit à un nouveau chef-d’œuvre de notre artiste turc. Après le coup-franc pleine lucarne et la frappe imparable sans contrôle, on a cette fois-ci pu se délecter d’un missile flottant du pied gauche aux 25 mètres en plein dans la lucarne de Jean-Louis Leca. Un but qui a permis à tout le monde de se dire que oui, le LOSC prendrait bien 6 points sur 6 face aux Lensois cette saison. Et le tout, sans encaisser le moindre but, grâce à une seconde mi-temps bien maîtrisée, permettant même à Jonathan David d’inscrire son 12ème but de la saison. Victoire 3-0 à Lens, 7-0 en combinant les deux matchs cette année. Les promus ont été vaillants, mais le Nord est bien Lillois.

A lire aussi :  Le LOSC et le Club Brugge, deux clubs qui ont l'habitude de s'affronter

Guirassy, héros lillois

Chaque victoire est une marche de plus gravie pour le titre. Mais le Stade Rennais a décidé de nous faire passer par l’escalator. Leur performance aboutie face au PSG leur a permis d’accrocher le match nul, et d’offrir un joker au LOSC. Avec 3 points d’avance sur le PSG, Lille doit prendre 4 points sur les deux derniers matchs pour être champion, et se permet donc le droit à un match nul. Si on aurait adoré voir l’enfant du club Martin Terrier offrir un superbe cadeau au LOSC, la lumière vint bien de Serhou Guirassy dimanche soir. Son passage à Lille n’avait pas marqué les esprits : 5 ans plus tard, son superbe but de la tête le fait peut-être entrer dans l’histoire du club.

A lire aussi :  CDM 2022 - LOSC : Les Etats-Unis de Timothy Weah face aux Pays-Bas en huitièmes de finale

On aura tout le temps de repenser au derby plus tard. Cette victoire est tellement plaisante, et le plus dur est sûrement fait. Mais il faut maintenant terminer le travail contre Saint-Etienne et Angers, sans quoi tout ce bonheur n’aura été pour rien. Alors, ne soyons ni craintifs, ni arrogants. Il n’y aucune raison qu’on ne puisse pas battre ces deux équipes. Certes, le LOSC a perdu contre Angers et concédé le nul face à l’ASSE lors de la phase aller. On peut également attendre de ces deux équipes des blocs bas, qui se sont révélés être la kryptonite lilloise cette saison. Dans les 10 matchs de Ligue 1 où le LOSC a le plus eu la possession, il n’y a eu que 2 victoires, ainsi que les 3 défaites de la saison (face à Nîmes, Angers et Brest).

Alors oui, il faudra faire bien mieux avec le ballon. On le sait. Mais comment ne pas être convaincu que l’état d’esprit des dernières semaines ne suffise pas à vaincre deux équipes n’ayant plus rien à jouer. Lille a battu toutes les équipes de Ligue 1 au moins une fois cette saison, hormis Brest. Alors, pour conclure cette saison historique, magnifique, irréelle, il ne faut plus que 4 points. Et quand on voit déjà l’incroyable fête avant et après le match contre Lens vendredi, on peut commencer à rêver de l’euphorie que ce titre peut apporter. Le couvert est dressé, le rendez-vous est pris pour le 23 mai (ou le 16, sait-on jamais). Maintenant, finissons-en.

Timothée Barnaud

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Selon vous, à quelle place finira le LOSC en fin de saison ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR