Rejoignez nous !

Non catégorisé

Les joueurs du LOSC ont-ils vécu des derbys ?

Thomas Deleglise

Publié

le

Crédit photo : Imago

De la Turquie au Portugal en passant par la Croatie ou l’Ecosse, nos Dogues ont participé à des derbys parfois bouillants avant d’arriver dans les Flandres. Petit listing de l’effectif lillois.

Lille vs Lens. Pour la plupart des joueurs, ce n’est pas une première. Des derbys, ils en ont joué, presque tous. En Europe ou sur un autre continent. Dans un grand championnat ou dans un petit. Rentrés pour quelques minutes ou placés sur le terrain durant tout le match. Peu importe, pour comprendre la ferveur d’un derby sur le rectangle vert, il faut l’avoir joué.

Dans l’hexagone et sur l’Île de beauté

Jérémy Pied a derrière lui une belle carrière dans le championnat français. Avec Lyon il a vécu l’un des plus gros derbys (si ce n’est le plus gros) de Ligue 1 face à l’ASSE. Puis, dans son séjour en Bretagne avec Guingamp, le Stade Rennais est venu se frotter à lui. Dans son épisode niçois il a aussi affronté à plusieurs reprises l’AS Monaco.

Jonathan Bamba a joué le derby du Rhône avec l‘ASSE. Une rencontre dont il se souviendra longtemps puisque les Lyonnais l’avait emporté 5-0 dans le Chaudron.

Crédit photo : Imago

Benjamin André s’est d’abord forgé en Corse où il a joué de nombreux derbys avec l’AC Ajaccio contre Bastia. C’est peut-être de là que vient sa hargne sur le terrain. Il revient dans l’hexagone où il participera à des matchs avec un peu moins de tensions avec Rennes où il affrontera des équipes de la région bretonne comme Guingamp, Lorient ou Nantes.

 

Istanbul et Trabzon pour nos Turcs

Comment ne pas commencer par Burak Yilmaz. Joueur dans six clubs turcs différents, il a surtout joué pour les meilleurs : Galatasaray, Fenerbahçe, Trabzonsports et Besiktas. 15 années passés en Turquie pour une bonne trentaine de participation dans des derbys. Evidemment, le Kral ne fait pas que participer, il marque aussi.

Yusuf Yazici, son compatriote, a lui aussi des derbys à son actif avec Trabzonspor. Başakşehir, Galatasaray, Fenerbahçe sont passés sur son chemin. Les grosses ambiances et les matches sous tension, il connaît.

Malgré la deuxième division Zeki Celik a joué dans la plus grande ville de football en Turquie : Istanbul (à Istanbulspor). Comme il existe un peu moins de dix clubs basés dans la ville, les derbys sont assez courants. Il a même réussi à jouer contre le grand Fenerbahçe en coupe.

 

Nos Portugais à Lisbonne

Lisbonne est aussi une grande ville qui réunit les clubs. Ici, c’est le Benfica qui a vu nos Dogues batailler dans les derbys. Reinildo a joué à plusieurs reprises face au Sporting dans la catégorie B du SLB. Le Mozambicain est parti à Belenenses et a affronté le club qui l’a lancé en Europe. Renato Sanches a eu la chance de jouer plus d’un derby de Lisbonne avec le Benfica en tant que titulaire (il a aussi joué sous le maillot du Bayern dans les derbys bavarois contre Ingolstadt et Ausburg).

Chemin inverse pour José Fonte qui a été formé au Sporting et du défendre sur les attaquants de Benfica à maintes reprises dans les catégories jeunes puis en professionnel. De même pour Tiago Djalo avec les catégories jeunes.

En sortant de la capitale, Xeka a vécu l’ambiance du nord… du Portugal. Avec Braga, il s’est arraché au milieu de terrain contre le Vitória de Guimarães.

 

Derbys exotiques

En Europe et pas loin de chez nous, en Belgique, Jonathan David s’est placé à la pointe de l’attaque lors de plusieurs derbys des Flandres entre La Gantoise et le FC Bruges. Sven Botman, dans ses jeunes années à l’Ajax a affronté une paire de fois l’ennemi Feyenoord. Puis avec Heerenven, il a joué de l’épaule contre les joueurs de Groningen toujours au Pays-Bas. De l’autre côté de la mer du Nord, en Angleterre. La longue carrière de José Fonte l’a amené à Southampton où le rival est Portsmouth. En 7 ans passés au club, il n’y a pas manqué.

Un peu plus au Nord, en Ecosse, Timothy Weah a assisté depuis le banc à la formidable ambiance du match Celtic-Rangers. A l’est de l’Europe, Damagoj Bradaric s’est frotté au Dinamo Zagreb avec son équipe de l’Hadjuk Split. En Grèce, Oréstis Karnézis a joué le derby bouillant entre le Panathinaikos et l’Olympiacos. De l’autre côté de l’Atlantique, Luiz Araujo a joué le derby de Sao Paulo au Brésil (avec Thiago Mendes) contre les Corinthians.

 

Ils n’ont vécu que le Derby du Nord

Jonathan Ikoné, Mike Maignan et Boubakary Soumaré, nos Titis, n’ont jamais vécu de Derby dans leurs jeunes carrières. Formé au PSG, difficile de connaître ce genre de match quand les seuls concurrents régionaux végètent en deuxième division. Mention spécial à Lucas Chevalier, qui a gardé les cages lilloises dans ses jeunes années lilloises face au voisin lensois.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Êtes-vous optimiste ou pessimiste pour l’avenir de José Fonte au LOSC ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR