Rejoignez nous !

Match

Zoom sur l’adversaire du jour, l’OGC Nice

Rédacteur Ponctuel

Publié

le

Crédit photo : Imago

Après leur précieux succès en terres lyonnaises, les Dogues reçoivent l’OGC Nice ce soir à 21h. Zoom sur une équipe qui souhaite bien terminer son championnat pour préparer au mieux la saison prochaine.

Une saison décevante

Armés pour jouer la course à l’Europe cette saison, les Aiglons se sont réveillés trop tardivement pour espérer une place au pied du podium en figurant 9èmes, à 9 points du 6ème marseillais, à quatre journées de la fin. La faute à une équipe instable qui paye les nombreuses blessures et méformes niçoises. Par ailleurs, Adrian Ursea, qui a suppléé un Patrick Vieira en manque d’idée, a nécessité d’un peu de temps pour que son équipe retrouve une bonne dynamique. En effet, depuis fin février, le Gym bénéficie du retour en forme de plusieurs éléments importants et l’équipe a gagné en stabilité en livrant quelques bonnes prestations collectives.

Nice figure dans une bonne période avec 5 victoires sur les 8 dernières rencontres (1 défaite, 2 nuls), dont un magnifique succès 3-0 contre l’OM, le 20 mars dernier. Cependant, la défaite à Dijon 2-0, il y a deux semaines, marque l’irrégularité niçoise et montre les maladresses que peuvent faire les Aiglons aussi bien défensivement qu’offensivement contre la lanterne rouge de la Ligue 1. Malgré tout, le Gym s’est rattrapé de son faux-pas en s’imposant 3-1 contre Montpellier, le week-end passé, après un match maitrisé de leur part.

Une victoire nettement méritée contre Montpellier

La rencontre ne débute pas de la meilleure des manières pour les Aiglons qui subissent la grosse intensité mise par le MHSC offensivement et dans le contre pressing. Montpellier s’offre un gros temps fort dès l’entame de match et ouvre le score par l’intermédiaire de Gaëtan Laborde à la 3ème minute. La réaction niçoise a lieu très rapidement. Sur une phase de possession montpellieraine à la 6ème, Kevin Dolberg profite d’un très bon pressing de Claude-Maurice pour récupérer un ballon haut et se retrouve en un contre un face à Nicolas Cozza (défenseur montpellierain). Suite au mauvais replis défensif de Montpellier, l’attaquant danois sert astucieusement Hicham Boudaoui, venu pour apporter le surnombre, qui égalise à un but partout. A la 39ème, Jean-Clair Todibo permet aux Aiglons de mener au score sur une reprise d’un coup-franc tiré au premier poteau par Claude-Maurice. Dans la foulée, sur une très bonne transition offensive, Nice fait le break grâce à Claude-Maurice, une nouvelle fois, qui permet aux Niçois de mener 3-1 à la pause. Les Aiglons réalisent ensuite une seconde période solide défensivement et auraient pu aggraver le score avec plus d’efficacité offensive.

A lire aussi :  Arthur, supporter de Saint-Étienne : « Sérieux jusqu'au bout »

Des Niçois toujours autant ambitieux dans le jeu

Depuis quelques semaines, Adrian Ursea semble avoir trouvé son schéma de jeu préférentiel. Les Aiglons évoluent en 4-3-3 avec une équipe haute sur le terrain qui cherche à avoir la possession. Nice profite du retour à la pointe de l’attaque de Kevin Dolberg, précieux en tant que point de fixation. Sur les côtés, Rony Lopes gagne en confiance au fil des journées, sans être étincelant, tandis que Youssef Atal a retrouvé des sensations face au MHSC, sur le côté droit, après avoir subi plusieurs blessures depuis le début de saison. Le Gym possède également un milieu de terrain en forme avec un Morgan Schneiderlin, positionné en numéro 6, plus fiable qu’en début de saison. A ses côtés, Alexis Claude-Maurice et Hicham Boudaoui montrent de nombreuses qualités dans les transitions offensives avec beaucoup de changement de rythme et une grosse capacité d’élimination en un contre un. D’ailleurs, Hicham Boudaoui affiche un très bon niveau cette saison, au milieu, en réalisant notamment une grosse activité dans le secteur offensif mais également à la récupération du ballon. De plus, les défenseurs participent aussi offensivement avec des latéraux de percussions, Jordan Lotomba et Hassane Kamara, qui n’hésitent pas à déborder dans leur couloir. En défense centrale, bien que très jeune, la paire Jean-Clair Todibo – William Saliba, dénichée lors du mercato d’hiver, monte en puissance en offrant plus de sécurité défensive et d’assurance à la relance.

A lire aussi :  Arthur, supporter de Saint-Étienne : « Sérieux jusqu'au bout »

Le Gym privé de son meilleur élément offensif

Cette saison, Nice n’a pas été vernis au niveau des blessures. Le Gym a subi les longues absences du capitaine Dante en défense centrale mais également de Jeff Reine-Adelaide au milieu de terrain. Dernièrement, les Aiglons ont perdu Amine Gouiri, auteur d’un excellent exercice 2020-2021. Pour sa première saison dans l’élite, l’ancien lyonnais s’est montré indispensable dans l’attaque niçoise en marquant 13 buts. Sa blessure est un gros coup dur pour Nice qui devrait retrouver son prodige la semaine prochaine. Par ailleurs, le milieu défensif Khephren Thuram et l’attaquant Myziane Maolida sont indisponibles pour le déplacement au stade Pierre Mauroy.

Le groupe : Benitez, Cardinale – Bambu, Daniliuc, Lotomba, Pelmard, Nsoki, Atal, Kamara, Saliba, Todibo – Boudaoui, Schneiderlin, Lees-Melou, Trouillet, Claude-Maurice – Rony Lopes, Dolberg, Ndoye, Sellouki

Alexis Claude-Maurice, l’éclosion tant attendue

Crédit photo : Imago

Après sa superbe saison 2018/2019 avec le FC Lorient en Ligue 2, Alexis Claude-Maurice ne s’est jamais réellement imposé dans l’élite avec l’OGC Nice. Cependant, le milieu offensif de 22 ans semble retrouver son meilleur niveau depuis quelques semaines. Habituellement ailier gauche, Alexis Claude-Maurice montre beaucoup de qualités et de détermination au poste de milieu relayeur avec le Gym en 2021. Dans cette position, l’ancien lorientais apporte de la créativité et de la percussion dans le cœur du jeu niçois. Par ailleurs, il possède une bonne qualité de centre qui est intéressante sur les coups de pied arrêtés. Si sa saison est loin d’être parfaite, l’homme du match face à Montpellier compte bien monter d’un rang en continuant à se montrer décisif dans cette fin de saison avec Nice.

Dans un match encore une fois capital pour la course au titre, le LOSC reçoit une formation niçoise qui n’a plus rien à jouer en championnat mais qui reste difficile à aborder, comme à son habitude.

Pierre-Louis Clavel

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Les Dogues sont-ils en train de réaliser la meilleure saison de leur histoire ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR