Rejoignez nous !

Interview

A la découverte de Guillaume, supporter lillois exilé en Nouvelle-Calédonie

Pierrick Moniot

Publié

le

Crédit photo : Le Petit Lillois

Après avoir été à la découverte de nombreux pays étrangers jusqu’ici, Le Petit Lillois vous propose aujourd’hui de faire la découverte de Guillaume, supporter du LOSC à l’autre bout du globe, mais toujours en France, en Nouvelle-Calédonie. Il nous raconte sa nouvelle vie et ses nouvelles passions avant d’évoquer sa passion pour le LOSC. 

Pour commencer cette interview, peux-tu te présenter aux supporters lillois en quelques lignes ?

Salut Le Petit Lillois ! Donc moi, c’est Guillaume Danel, 35 ans, originaire de Lille et actuellement à Nouméa depuis plus de 3 ans. Je travaille à mon compte dans le domaine qui me passionne : l’informatique. Concernant ce que j’aime faire, il est clair que les activités ne sont pas les mêmes en métropole et ici. En métropole, j’adorais sortir en boîte avec mes amis, aller au ciné.

Ici, à chaque jour de repos et quand le temps le permet, je pars faire de la plongée bouteille dans ce lagon magnifique, au milieu des tortues, requins, raies manta et autres magnifiques créatures qui peuplent l’océan. Je pars en weekend catamaran également. J’adore skipper, pêcher ou même me poser sur mon balcon à regarder la mer. J’ai la chance de vivre là où beaucoup rêvent de partir en vacances. Et si j’ai une chose à dire là-dessus : FONCEZ ! N’ayez pas peur de sortir de votre zone de confort et sautez le pas.

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre la Nouvelle Calédonie ?

J’ai décidé de rejoindre la Nouvelle-Calédonie sur un coup de tête. Une des seules choses qui pouvait me motiver à quitter Lille, c’était travailler pour une grosse marque informatique. Ça a été le cas, car je suis parti chez MSI (marque de PC portable). J’ai eu horreur de la région parisienne et une amie m’a motivée à la rejoindre en Calédonie. Je n’ai aucun regret depuis mon arrivée.

Quelles sont les différences culturelles remarques-tu entre la métropole et la Nouvelle Calédonie ?

Sur Nouméa (chef-lieu de la Nouvelle Calédonie) même, il n’y a pas vraiment de changement car il y a énormément d’expatriés français. Mais dès qu’on part en brousse sur tout le reste de l’île, on voit clairement la différence. Les gens sont chaleureux, un peu comme chez nous dans le Nord. Et je ne parle même pas des gens dans les îles qui sont adorables et très accueillants. C’est un vrai bonheur.

Il y a beaucoup de tribus ici. Au début, c’est assez compliqué de comprendre le fonctionnement en tribu, avec les “coutumes” qui, par exemple, permettent d’accéder à un terrain “privé”. Ils ont également un chef. Ça n’a clairement pas de rapport avec le fonctionnement en métropole.

Les journées commencent tôt et se terminent également tôt ! C’est un rythme à prendre comme partout sous les tropiques. Autre chose assez marquante ici : les commerces. En effet, la plupart ferme à 18h. Les magasins sont même parfois fermés le samedi ou n’ouvrent que le matin. Les gens ne passent pas leur temps à faire du shopping. Ils profitent de la mer ou des randonnées autant que possible.

« Les gens sont chaleureux, un peu comme chez nous dans le Nord. Et je ne parle même pas des gens dans les îles qui sont adorables et très accueillants. C’est un vrai bonheur. »

La France métropolitaine et certaines régions d’outre-mer sont très touchées par la crise sanitaire. Comment celle-ci est gérée en Nouvelle-Calédonie ?

Nous avons eu un confinement en mars 2020 mais c’était suite à un faux positif. Ça nous a quand même enfermés 4 semaines. Un nouveau cas venant de Wallis est arrivé sur le territoire en mars 2021. Cette fois, la COVID était déjà là. Confinement, mesures strictes…. Nous en sommes totalement sorti depuis le 11 avril. Depuis le début, il y a un système de quatorzaine pour les arrivées sur l’île.

A lire aussi :  Les quatre bonnes raisons de suivre LOSC - PSG durant le Trophée des Champions

Pas le choix car le nombre de places en réanimation est faible comparé à la métropole. Nous devons donc rester prudents. La population s’en rend bien compte, que ce soit les expats ou les locaux. Les règles sont globalement bien respectées. Pas le choix si on veut s’en sortir. On espère pouvoir entrer dans la bulle entre la Nouvelle Zélande et l’Australie cette année. Ça nous permettrait de sortir un peu… Bon courage à vous en métropole et prenez soin de vos proches en prenant vos précautions.

Les Kanak sont-ils des passionnés de football ? 

Toute l’île n’est pas convertie au football, mais il y a de bonnes équipes ici. Les joueurs sont très physiques. C’est assez impressionnant de les voir galoper comme ça et s’engager comme ils le font. Mais ils connaissent assez peu la Ligue 1 et LOSC. Sauf les quelques Nordistes qui sont ici bien entendu comme Eden Hazard par exemple.

Suis-tu le championnat local ? Si oui, de quelle division française comparerais-tu la première division calédonienne ? 

Non, je ne suis pas le championnat local. Enfin, vite fait mais je ne regarde pas les matchs. Puis ça se joue en très peu d’équipes. J’ai déjà été voir un match. Ça galope vraiment beaucoup. C’est totalement différent du foot qu’on pratique en France. Pour le niveau, c’est difficile à dire. Les équipes calédoniennes ne sont pas mauvaises car elles remportent la coupe Océanie régulièrement. Mais bon, ça reste un niveau de National je dirai. Il faudrait proposer au LOSC un stage en Calédonie.

Pour revenir au LOSC, comment t’es venu la passion pour le club ?

Je suis supporter du LOSC depuis 24 ans, quand mon père m’emmenait à Grimomprez dans le kop des Dogs United à l’époque ! J’avais 11 ans. C’était d’ailleurs pour moi la meilleure époque des supporters car les kops se répondaient entre eux. C’était génial ! Quelle ambiance ! Depuis, j’ai été abonné quelques années mais dans tous les cas, dès que je pouvais aller voir un match, j’y allais. Et ce qui est sûr, c’est que si je ne pouvais m’y rendre, je le regardais à la TV.

Quel a été ton moment marquant de supporter avec le LOSC ?

Il y en a plusieurs. La montée en D1 et l’envahissement du terrain. Le départ de coach Vahid qui restera pour moi LE véritable entraineur du LOSC. J’ai aussi pour mémoire la magnifique et inattendue victoire contre Parme avec ce but absolument phénoménal de Johnny Ecker. Je me souviens de la Une de la Voix Du Nord le lendemain : “Ecker : BOOM !”

Il y a bien entendu le doublé en 2011. J’organisais une LAN (un réseau informatique local) avec l’association Nexen à l’époque et la finale de la Coupe de France. Je suis parti le temps d’aller regarder le match sur la place François Mitterrand. C’était ouffissime.

Comment vis-tu ta passion pour les Dogues avec les nombreux inconvénients notamment au niveau horaire ?

C’est très compliqué de suivre nos Dogues tout le temps. Les matchs sont entre minuit et 7h du matin. Par moment, je me couche vers 21h pour me lever à 2h afin de regarder le match. Puis me rendors jusque 6h30… C’est dur mais bon, je n’ai pas envie de rater les matchs ! Quand c’est à 7h, là ça devient compliqué car ici, on commence les journées très tôt (7h15 en ce moment pour moi). Donc là, pas le choix, je ne peux pas regarder. Je lance donc une appli pour suivre le match et les commentaires. C’est frustrant mais pas le choix. Une autre chose difficile également : ne pas réveiller les voisins la nuit.

A lire aussi :  Les quatre bonnes raisons de suivre LOSC - PSG durant le Trophée des Champions

Le LOSC réussit une saison exceptionnelle avec une place de leader provisoire à cinq journées de la fin. Comment la vis-tu de ton côté et qu’en penses-tu ?

C’est juste génial ! Je pense que peu de personnes voyait le LOSC en tête du championnat cette année. C’est que du bonheur et c’est excitant ! Je trouve tout de même qu’on a beaucoup de chance car on perd des matchs et nos poursuivants font de même. Ce qui m’irrite depuis un moment, c’est les changements très tardifs effectués par Galtier.

Pour moi, quand tu vois par exemple contre Metz, qu’on n’y est pas, qu’on manque de percussion, bah tu n’attends pas la 75e pour faire entrer ton premier joueur. Surtout qu’on a droit à 5 changements maintenant ! Faire entrer des joueurs plus tôt permettrait également de faire souffler. Ça apporterait un plus à mon sens. Maintenant, je ne suis pas coach mais je vois sur les réseaux que beaucoup partagent mon avis. Sur le sprint final, j’espère de tout cœur qu’on terminera premier ! Mais j’avoue que j’ai peur du coaching par moment.

Depuis quelques mois maintenant, le LOSC a changé son organigramme avec notamment l’arrivée d’Olivier Létang en tant que président du club. Comment vois-tu l’avenir au sein du club ? Es-tu confiant ? As-tu des doutes ?

C’est vrai qu’on a tous pris une claque avec cette récente histoire. Je pense que personne ne comprend comment tout ça a pu arriver et je ne crois pas que Lopez soit juste venu “voler” le LOSC vu l’argent qui a été dépensé… C’est dommage mais il faut faire avec.

Concernant Olivier Létang, je ne le connaissais pas plus que ça mais son arrivée m’a plu. Il a l’air d’avoir un côté plus humain et moins “financier”. Puis aux dernières nouvelles, des anciens lillois vont revenir et je trouve ça génial. Le club retrouve une âme.️

Un joueur t’a marqué durant cette saison ?

Botman ! Quand j’ai su qu’il arrivait, j’ai tout de suite su qu’on serait la meilleure défense du championnat. C’était vraiment l’élément qui manquait aux côtés de Fonte. Il est jeune et a un potentiel absolument énorme. Lui, c’est un futur très grand joueur. On en reparlera très rapidement.

« C’est vrai qu’on a tous pris une claque avec cette récente histoire. Je pense que personne ne comprend comment tout ça a pu arriver et je ne crois pas que Lopez soit juste venu ‘voler’ le LOSC vu l’argent qui a été dépensé. »

Quel joueur voudrais-tu voir revenir au LOSC ?

Comme beaucoup, je dirais Eden Hazard. J’y crois. Ses années au club ont marqué beaucoup de monde dont moi.

Et pour finir, ton XI de légende du LOSC ?

C’est difficile de définir un onze de légende. Surtout au niveau de la défense centrale et au milieu car on a eu la chance d’avoir de très grands joueurs à ces postes depuis que je supporte le LOSC ! Mais bon, là si je devais te sortir ça (pendant le boulot) : Enyeama, Debuchy, Basa, Cygan, Sidibé, Pépé, Mavuba, Hazard, Bastos, Gervinho, Osimhen. D’autres qui m’ont véritablement marqué et que je pourrais mettre ajouter : Wimbée, Kjaer, Botman, Abidal, Béria, Fahmi, Tafforeau, Balmont, Makoun, Cabaye, Sow, Moussilou..

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Le nouveau poste de Yusuf Yazici, au milieu de terrain, est-il une bonne idée ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR