Rejoignez nous !

Professionnels

Edito hebdomadaire : Toujours plus proche, toujours plus loin

Rédacteur Ponctuel

Publié

le

Crédit photo : Imago

Ce match nul 1-1 face à Montpellier, encore une fois arraché au bout du suspense, n’est peut-être pas un bon résultat, car tous les concurrents se sont imposés. Mais Lille garde la tête de Ligue 1, et ne doit surtout pas s’arrêter de rêver. Mais rêver de quoi, au juste ?

Les semaines se suivent et se ressemblent. Lille toujours plus proche d’être champion ; Lille toujours plus proche d’être hors du podium. Que cette fin de saison paraît longue : chaque semaine, le classement se resserre, et le doute se renforce. Alors que tous nos concurrents directs se sont imposés ce week-end, Paris, Monaco et Lyon reviennent respectivement bien à 1, 2 et 3 points de notre place de leader, à laquelle on commence à s’habituer. Une défaite face à Lyon dimanche soir, et Lille pourrait être quatrième de Ligue 1. Une victoire face à Lyon dimanche soir, et ce serait un podium presque assuré. Alors, tout reste à faire.

Mais avant de penser à la suite, il faut tirer les conséquences de ce week-end. Ce match face à Montpellier fut une fois de plus frustrant. Le constat habituel de 2021 pour Lille : très fort pour enfermer l’adversaire dans sa surface, mais incapable de le mettre en difficulté ensuite. Pourtant, le LOSC a cette fois-ci su se montrer un peu plus dangereux. Les deux occasions en début de rencontre de Yilmaz et Ikoné auraient pu être deux buts. Le LOSC a d’ailleurs tiré 20 fois au but, sa deuxième meilleure performance en 2021, derrière les 23 tirs face à Marseille. Problème : la plupart de ces frappes furent trop molles, trop sur le gardien, trop gentilles, comme en témoigne la production en « Expected Goal », stagnant à 1,23 xG. Mais malgré cette inefficacité, la production générale n’est pas à jeter : Montpellier fut éteint presque toute la rencontre et acculé dans son camp, hormis sur leur joli but.

A lire aussi :  Sondage : Le LOSC fait-il la meilleure saison de son histoire ?

Une première place sauvée

Ce point sauvé nous permet de garder la tête du championnat, et c’est déjà excellent. Il ne faut surtout pas lâcher ce trône, car si LOSC n’a pas la meilleure des dynamiques, c’est déjà le cas depuis plusieurs mois. Chaque weekend, on se dit que c’est terminé. Que Paris va reprendre sa place. Et pourtant non, les Dogues savent s’accrocher. Et au vu des profils des adversaires qu’il reste à jouer, on ne peut que se permettre de rêver. Il n’y a aucune raison que le pressing et le jeu de transition lillois ne mette en difficulté Lyon et Lens. Ces deux équipes veulent jouer haut, avoir le ballon, et le LOSC doit savoir les punir. Il restera ensuite Nice, Saint-Etienne et Angers, trois équipes qui ne devraient plus rien avoir à jouer, hormis le prestige d’une victoire. 15 points sur ces 5 matchs, et Lille sera champion. Et ni Monaco, ni Paris, ni Lyon ne peuvent en dire autant.

A lire aussi :  Pronostiquez la rencontre LOSC - AS Saint-Etienne sur Le Petit Prono

Pourtant, toutes ces émotions nous éloignent du réel objectif de cette saison. Certains pensent que gagner la Ligue 1 doit être le but majeur. Ils se trompent lourdement : ce n’est plus comme cela qu’il faut penser. Un titre national n’a rien d’important ou d’excitant, quelle réflexion archaïque. Finir premier offrirait surtout au LOSC le privilège de participer à l’exceptionnelle SuperLigue : quel honneur ! C’est ce que les supporters veulent vraiment ! Il faudra remercier la générosité des géants européens de nous offrir ce magnifique cadeau ! Nous qui ne sommes rien, en témoigne cette saison : l’AC Milan nous a balayé à San Siro, et a prouvé l’écart vertigineux qui nous sépare d’eux, justifiant leur présence dans la SuperLigue.

Voir le LOSC gagner le championnat irait à l’opposé de ce que cette arrogante minorité défend. Et s’il fallait encore trouver des raisons de rêver d’être champion, en voilà une magnifique. Le budget, les stars ne font pas tout. L’équilibre tactique et la force collective lilloise peuvent être récompensés. À condition de réussir cette fin de saison. Car pour rêver toujours plus, il reste cinq rencontres. Cinq finales. Cinq victoires, et Lille sera bien champion de France.

Timothée Barnaud

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Les Dogues sont-ils en train de réaliser la meilleure saison de leur histoire ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR