Rejoignez nous !

Féminines

Rachel Saidi : « On a un peu perdu le groupe »

Louis Havet

Publié

le

En seulement quelques jours, les Lilloises ont entraperçu le retour de la D2 Féminine, avant que la Ligue ne décide de suspendre à nouveau la compétition. Un ascenseur émotionnel terrible pour Rachel Saidi et ses joueuses qui n’ont pas joué depuis cinq mois.

Les Lilloises sont privées depuis la fin du mois d’octobre. Dans un premier temps totalement confinées, elles ont progressivement repris les entraînements de manière régulière et avec beaucoup d’intensité. Alors que les acteurs du football féminin poussaient pour un retour de la D2 Féminine, un retour de la compétition a été annoncé avant de laisser place à une nouvelle suspension une semaine plus tard. Une situation très dure à vivre mentalement et sur le plan émotionnel.

Rachel Saidi, qui essaye de solidariser son groupe difficilement depuis des mois, reconnaît les difficultés qu’elle a avec son staff pour motiver les Lilloises sur la radio RCF : « Depuis l’annonce de la suspension de la D2 il y a quelques semaines, on a perdu un peu le groupe. Les joueuses étaient irréprochables dans leurs attitudes avec un esprit toujours compétitif. On a essayé de tenir en haleine les joueuses. Mais l’aspect mental prédomine dans ces moments-là, le cerveau ne répond plus et la motivation n’est plus là. La nouvelle suspension a été un deuxième coup de massue pour les joueuses et le staff. On est à court d’idées, dans le flou, on ne peut même pas se fixer d’objectifs. La première chose qu’on a essayé de mettre en place était de retrouver les proches. Jusqu’à présent, on leur demandait de travailler et nous restions solidaires au sein du groupe. Maintenant, on est obligé de se reconnecter et de se reconcentrer. Cette nouvelle suspension est de trop. Nous sommes humains, c’est notre travail. »

A lire aussi :  José Fonte et Burak Yilmaz sous le coup d'une suspension

Un peu plus d’un an et demi après son arrivée, Salomé Elisor a connu des périodes difficiles au LOSC à cause de la pandémie. Même si la sudiste s’épanouit au sein du groupe, le manque de compétition est très difficile à gérer pour elle et ses coéquipières, personnellement et collectivement : « Depuis novembre, on essaie de tenir mentalement et on avait espoir de gain de cause. On avait besoin de se poser les bonnes questions pour revenir plus fortes. On a instauré une compétition entre nous pour se préparer. On est des sportives de haut niveau, on doit rester pro, ce qu’on a fait pendant ces quelques mois, l’équipe est restée sérieuse.(…) Cela fait plus d’un an qu’on n’évolue pas dans la compétition. J’ai l’impression de stagner et c’est difficile individuellement. Nous n’avons même pas de base pour espérer aujourd’hui. »

Toute cette situation remet en question la place du football féminin en France. Si les clubs essaient de supporter leurs branches féminines, les réponses insuffisantes de la fédération et des instances sur la D2 Féminine agacent Rachel Saidi : « On demande de respecter le football féminin. Les présidents des clubs investissent à perte, ils ont passé un cap. Malgré cela, nous n’avons aucune considération sur les pratiques. Nous sommes en D2, et on nous considère comme une équipe de district. Il faut mettre des moyens d’investir, car la D2 n’est pas reconnue à sa juste valeur. (…) La direction et le président nous offrent les meilleures conditions pour nous soutenir. Tout le monde croit encore en la reprise du championnat. »

A lire aussi :  L'Etat prolonge son aide économique aux clubs sportifs

Ce soutien de la direction du LOSC s’est illustré par la présence d’Olivier Létang au Domaine de Luchin ce jeudi. Le président s’est adressé aux Lilloises avant leur séance d’entraînement pour apporter de vive voix tout son soutien ainsi que ses encouragements dans ce contexte compliqué.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Le LOSC doit-il prolonger Reinildo ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR