Rejoignez nous !

Match

Zoom sur l’adversaire du jour : l’Olympique de Marseille

Ulysse Hamelin

Publié

le

Crédit photo : Imago

Ce mercredi soir à 21h, les Dogues reçoivent l’Olympique de Marseille pour le compte de la 28ème journée de Ligue 1. Zoom sur la formation phocéenne dont la rencontre face au LOSC sera la dernière de Nasser Larguet, l’actuel intérimaire, aux commandes de l’OM en Ligue 1.

Le point sur la situation particulière de Marseille

Cette saison, les Marseillais vivent une saison tourmentée. Les mauvais résultats, marqués par une équipe olympienne peu flamboyante offensivement, ont provoqué le départ du coach André Villas-Boas en février ainsi que celui de Jacques-Henri Eyraud de la présidence marseillaise il y a quelques jours. En attendant l’annonce d’un nouvel entraîneur, Nasser Larguet a assuré l’intérim en proposant un football plus séduisant et plus rafraichissant avec une équipe qui était en panne de confiance depuis plusieurs mois. Ce soir, face au LOSC, l’intérimaire dirigera son dernier match avec l’OM en Ligue 1 et sera remplacé par Jorge Sampaoli, récemment arrivé à Marseille. Au niveau des résultats, le bilan de Nasser Larguet en championnat reste moyen avec, en 6 rencontres : 1 victoire contre Nice, 4 matchs nuls et 1 défaite face au PSG. Cependant, l’équipe olympienne semble retrouver de la confiance au niveau du collectif et dans les intentions de jeu.

 

Une dynamique positive

Comme évoqué, Nasser Larguet a redynamisé l’équipe marseillaise. A travers un 4-2-3-1 bien organisé, l’OM met plus d’intensité à la récupération et possède une animation plus offensive mais qui manque encore d’efficacité au niveau de la création et de la finition. L’intérimaire marseillais a intégré et réintégré plusieurs joueurs en manque de temps de jeu dans le groupe à l’image de la recrue estivale, Luis Henrique, qui n’avait connu aucune titularisation sous André Villas-Boas. La victoire contre Nice, le 17 février dernier, a permis de faire évoluer un trio offensif totalement inédit composé par Luis Henrique, à gauche, le jeune attaquant sénégalais Ahmadou Bamba Dieng, en pointe, et Saïf-Eddine Khaoui, à droite. Tous les trois participaient à leur première titularisation cette saison en Ligue 1 et le dernier, Khaoui, a particulièrement brillé en inscrivant un doublé. Le milieu offensif tunisien retrouve de la confiance depuis quelques semaines, lui qui a enchaîné trois titularisations consécutives contre Nice, Nantes et Lyon, le week-end dernier.

A lire aussi :  Michael, supporter de Montpellier : « Nous avons été inconstants cette saison »

 

Dimitri Payet, repositionné dans l’axe par Nasser Larguet

L’un des gros changements du coach marocain à la tête de l’équipe phocéenne est l’installation de Dimitri Payet au poste de meneur de jeu. L’ancien international français évoluait principalement sur l’aile gauche depuis plus d’un an mais réalisait un exercice 2020-2021 décevant jusqu’au départ d’André Villas-Boas. Depuis son repositionnement, il retrouve une belle forme en étant hyper actif sur le plan offensif et dirige le jeu de son équipe sur les phases offensives. Son apport technique et sa justesse dans la distribution du jeu permet à l’OM d’être dangereux en contre-attaque après la récupération au milieu de terrain.

 

Le gros travail effectué à la récupération

La formation olympienne évolue en 4-4-2 en phase défensive dans un bloc compact, difficile à manœuvrer. Le week-end dernier, Lyon s’y est heurté en étant mis en échec par une équipe marseillaise solidaire. Pourtant, la rencontre débute mal pour l’OM. Sur une belle action collective, l’OL parvient à ouvrir le score à 21ème en étirant le bloc olympien sur les côtés. Ensuite, Marseille réussit à faire jeu égal avec Lyon et égalise sur pénalty à la 44ème par l’intermédiaire d’Arkadiusz Milik. Cette action est permise par une grosse détermination à la récupération, marquée par le duo Boubacar Kamara et Pape Gueye, très travailleur et bien en place. Dotés chacun d’un gros volume de jeu, les deux milieux récupèrent de nombreux ballons dans l’entrejeu et sont des éléments incontournables du système de Nasser Larguet. Par ailleurs, dans ce même match face à Lyon, les Olympiens se sont montrés intéressants en contre-attaque et auraient même pu gagner 2-1 avec plus d’efficacité offensive.

A lire aussi :  Michael, supporter de Montpellier : « Nous avons été inconstants cette saison »

Le groupe : Mandanda, Pelé, Vanni – Caleta-Car, Nagatomo, Perrin, Balerdi, Rocchia, Lirola – Kamara, Gueye, Ntcham, Cuisance, Khaoui – Germain, Thauvin, Milik, Dieng, Henrique, Payet, Benedetto

Au niveau des indisponibilités, l’absence d’Alvaro Gonzalez pour le match du soir face au LOSC est à signaler. Le défenseur central argentin, qui forme habituellement une très bonne charnière avec Duje Caleta-Car, est indisponible à cause d’une accumulation de carton jaunes. Par ailleurs, Jordan Amavi (latéral gauche), Hiroki Sakai (latéral droit) et Valentin Rongier (milieu relayeur) sont les autres absences notables.

 

Arkadiusz Milik, le nouveau numéro 9 marseillais

Crédit photo : Imago

Arrivé cet hiver en provenance de Naples, le grand attaquant polonais a peu eu l’occasion de se montrer à cause de problèmes à la cuisse. Cependant, lors de ses deux titularisations, Arkadiusz Milik a été décisif en étant buteur à Lens, le 3 février dernier, et contre l’OL, dimanche dernier. Venu se relancer dans la cité phocéenne, l’ancien buteur napolitain brille par son intelligence, ses déplacements et surtout sa puissance de frappe. Doté d’une frappe chirurgicale du pied gauche, sa présence à la pointe de l’attaque marseillaise est un réel atout pour l’OM qui a besoin d’efficacité offensive.

Le sprint final est lancé pour les Lillois qui devront être à 100% ce soir contre une équipe olympienne difficile à battre qui retrouve de la confiance après une période compliquée.

Pierre-Louis Clavel

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Le LOSC doit-il prolonger Reinildo ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR