Rejoignez nous !

Anciens

Eden Hazard évoque sa passion pour le dribble

Rayan Bja

Publié

le

Crédit photo : Imago

Depuis ses débuts professionnels au LOSC, Eden Hazard a toujours été passionné par le dribble et la capacité à éliminer l’adversaire afin de mettre l’équipe adverse en difficulté. 

Dans l’émission Au Coeur des Clubs de Téléfoot, l’ailier gauche belge a évoqué l’importance du dribble dans sa manière de voir le football : « J’accorde peu d’importance aux statistiques contrairement aux gens. Moi, quand j’ai commencé, je voulais faire des passements de jambes, éliminer mon adversaire. Je voulais ensuite regarder la compilation des actions le lendemain. Les buts et les passes, ça restait du bonus. J’ai senti très vite que je devais être le leader offensif. Je savais que je pouvais faire la décision. J’aimais trop dribbler »

Coéquipiers du belge pendant quatre saisons, Yohan Cabaye et Adil Rami ont côtoyé son évolution et la manière dont il percevait ses rencontres. Pour le milieu formé à Lille, « il était au-dessus dès qu’il commençait à enchaîner les matchs à 18 ans. Pas forcément avant, mais quand après, il est devenu un joueur plus efficace. Dans ses premières touches de balle, dans ses dribbles et dans l’élimination, il devenait inarrêtable. » Pour l’actuel défenseur de Boavista, le vestiaire s’est vite rendu compte de l’importance d’Hazard : « On s’est rendu compte de la chance qu’on avait d’avoir Eden à nos côtés. C’était magique de l’avoir avec nous. Il a pris les clés du camion et il le savait. Il nous disait qu’il allait gérer. Je pendais mon temps à le regarder. Il passait comme dans du beurre face aux adversaires. »

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

La perte de Tiago Djalo sur blessure est-elle inquiétante pour la fin de saison ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR