Rejoignez nous !

Professionnels

Le bilan des Dogues sur ces six premiers mois

Emile Simon

Publié

le

Crédit photo : Imago

Le LOSC disputait hier soir le dernier match son année 2020, l’occasion d’analyser le “temps de jeu” de chaque joueur utilisé sur cette phase aller 2020-2021.

Les inamovibles

Seul Mike Maignan a disputé l’intégralité des 23 rencontres (17 de L1, et 6 d’Europa League). Il cumule donc 2070 minutes. Derrière lui, le surprenant Sven Botman, qui a très vite digéré son transfert, et le seul joueur de champ à dépasser les 2000 minutes. Jonathan Bamba (1875) et José Fonte (1800) sont les autres inamovibles de Christophe Galtier. A noter, que seuls 5 joueurs ont participé (comme titulaires ou entrés en jeu) aux 23 matchs de la phase aller : Maignan, Botman, Bamba, David, Ikoné.

 

Quel recours aux cinq changements ?

En raison du COVID, le règlement concernant les remplacements a été aménagé, autorisant l’entraineur à effectuer jusqu’à 5 changements cette saison (en Ligue 1, comme en Europa League). Christophe Galtier a utilisé la totalité de ses remplacements dans 65% des matchs (15/23), effectuant en moyenne 4,6 changements par match. Le dernier match où il n’a pas utilisé l’aménagement lié au COVID, est la rencontre face au PSG, avec uniquement 3 joueurs entrés en cours de match.

A lire aussi :  Portrait : Alan Virginius, un Lionceau chez les Dogues

 

La minute du premier changement ?

En général, Christophe Galtier attend la mi-temps pour effectuer son premier changement. Seule les blessures de Fonte face à Lyon, et de Celik à Montpellier, l’ont obligé à effectuer un changement avant la pause. La minute moyenne du premier changement intervient à l’heure de jeu (59e minute précisément).

 

Convoqués mais non utilisés

Habitué à travailler avec des groupes restreints, Christophe Galtier a convoqué 26 joueurs différents depuis aout 2020. Rappelons qu’en championnat, 20 joueurs peuvent figurer sur la feuille de match cette saison (contre 23 en Europa League). Sur ces 26 joueurs, 4 n’ont pas encore obtenu de temps de jeu : Karnézis, Chevalier, Pizzuto et Innocenti.

 

La gestion des gardiens de buts

Si Mike Maignan est l’incontestable numéro un, la gestion de ses doublures posait question à l’arrivée d’Orestis Karnézis début septembre. Lucas Chevalier était présent sur les quatre premières feuilles de match de championnat, en tant que numéro deux. Galtier a ensuite convoqué plus régulièrement l’expérimenté gardien grec (16 convocations), tout en maintenant sa confiance au joueur formé au club (9 convocations, notamment lors du derby).

A lire aussi :  La charnière Djalo - Fonte, une association très peu utilisée sur les derniers matchs

 

Turnover chez les titulaires ?

Juste avant d’entamer la campagne européenne, Christophe Galtier avait composé le même onze, lors de trois matchs consécutifs (J5 à J7*), il n’a plus réussi à aligner la même équipe deux fois de suite depuis. Le onze en question : Maignan – Celik, Fonte, Botman, Bradaric – Araujo, André, Sanches, Bamba – David, Yilmaz

 

Renato Sanches, absent 50% du temps

Véritable star de l’équipe, et joueur important au sein du système de jeu mis en place par Galtier (4-4-2 en double pivot), Renato Sanches n’a été présent que sur 52% des feuilles de matchs, ne cumulant que 704 minutes de jeu (moins de 8 matchs complet). Espérons que les pépins physiques l’épargnent davantage à son retour.

 

Les 4 fantastiques ?

A mi parcours, 4 joueurs sont déjà impliqués sur plus de 9 buts chacun.

  • Yazici 16 (11 buts, 5 passes)
  • Yilmaz 13 (9 buts, 4 passes)
  • Bamba 12 (6 buts, 6 passes)
  • Ikoné 10 (6 buts, 3 passes)
Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Pensez-vous que le recrutement d'Alan Virginius est une bonne chose ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR