Rejoignez nous !

Excel Mouscron

Jorge Simao évoque ses projets pour l’Excel Mouscron

Louis Claerebout

Publié

le

Crédit photo : Imago

Jorge Simao a dirigé hier soir son quatrième match à la tête de l’Excel. Avec un bilan de 7/12 il a réussi à insuffler une nouvelle mentalité dans l’équipe et à la ramener dans les parages de ses concurrents au niveau du classement. Dans un reportage d’Eleven Sports, l’ancien entraîneur de Braga, recruté par Luis Campos pour l’Excel, est revenu sur son style de jeu. 

Avant d’en venir aux faits, Simao a expliqué la spécificité des entraîneurs portugais : “Notre formation d’entraîneur au Portugal n’est pas forcément meilleure qu’ailleurs. Là n’est pas le propos. Notre atout réside dans notre ADN. Les Portugais ont en eux les capacités de s’adapter à toutes les situations et faire face à l’adversité”.

Deux coaches l’ont particulièrement inspiré au fil de sa carrière d’entraîneur raconte-t-il ensuite. “Il y a eu des coaches qui ont été importants pour moi à certaines étapes de ma carrière. Phil Jackson (l’entraîneur à succès de l’équipe de NBA des Chicago Bulls, mis en avant cette année par la série Netflix The Last Dance) durant mon début de carrière. Il n’avait rien à voir avec le foot et moi je n’y connaissais rien au basket. Mais c’est un coach dont j’ai énormément étudié les méthodes. Car l’essentiel chez lui c’est le leadership et la façon de travailler avec de grandes stars pour les amener à gagner des titres. Avant Phil Jackson, Michael Jordan n’avait gagné aucun titre. Pour moi être coach c’est cela. Etre capable de mobiliser les joueurs pour la gagne, pas pour qu’ils deviennent le meilleur buteur, gardien ou passeur. C’est la capacité à retirer la quintessence d’un groupe de 25 joueurs aux mentalités différentes. Le groupe doit être une machine à gagner.

A lire aussi :  Renato Sanches encore incertain pour le déplacement à Rennes

Simao, qui tente sa deuxième aventure à l’étranger avec Mouscron, a longtemps exercé en Liga NOS. “En deux ans et demi j’ai connu beaucoup de succès. Je suis alors parti à Braga. C’était une expérience difficile pour moi parce que ce fut un échec. Aujourd’hui je peux dire que l’échec m’a permis de réfléchir sur ce que je faisais. La période après Braga a été cruciale pour moi. Elle m’a transformé. J’ai changé ma pensée en tant que coach, spécialement dans la façon de jouer. J’ai passé une semaine à suivre Sarri à Naples. Cette semaine a été exceptionnelle pour moi parce qu’une centaine de lumières se sont allumées dans ma tête. Je me souviens en train de me dire : ces gars jouent un putain de football ! Et j’ai pensé que pour devenir champion, c’est la meilleure manière de jouer. Le système de Sarri c’est un système où on ne contrôle pas seulement le match mais aussi dans lequel on domine son adversaire.”

A lire aussi :  Christophe Galtier et Jonathan Bamba évoquent Domagoj Bradaric et Reinildo

Mais quel est donc ce système de jeu qu’admire tant Simao ? “Je veux voir de l’agressivité dans mes matches. Etre très agressif défensivement et encore plus offensivement. Mais jusqu’à présent je n’ai pas connu le bon contexte pour appliquer cela. Je suis venu à Mouscron qui est dans une situation délicate en championnat. Je crois que lorsque nous serons sorti de cette situation, lorsque l’on aura plus de temps et de stabilité, nous pourrons améliorer notre style de jeu qui deviendra le nôtre. Mon grand rêve c’est de trouver le contexte parfait où je pourrai développer le système de jeu tel que je me le représente dans ma tête. J’aime penser que l’on joue pour nos fans. J’aimerais avoir la possibilité de voir les tribunes entièrement remplies. Avec beaucoup d’émotions, les fans nous aideront à développer ce style de jeu, en pensant que toutes les 10 secondes quelque chose dans le match peut se passer. Encore, encore et encore. C’est ça mon rêve“.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Faire confiance à la formation du LOSC, est-ce une bonne stratégie ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR