Rejoignez nous !

Match

Marco, supporter de Milan : « Ce match va être plus serré que le premier »

Thomas Deleglise

Publié

le

C’est l’occasion de faire un grand pas pour la qualification en seizième de finale d’Europa League. Les Dogues affrontent les Rossoneri jeudi soir. Marco, fervent supporter des rouges et noirs, donne la couleur de ce match et donne les cartes pour mieux appréhender le match.

Comment tu es devenu supporter de Milan ?

Je suis né dans une famille supportrice du Milan AC, à la limite de l’excès ! Dès le plus jeune âge, je portais les couleurs rouges et noirs sur les épaules. Les premiers mots italiens que j’ai appris étaient les chants des Tifosi de la Curva Sud. Je n’ai pas eu de choix à faire, je suis baigné dedans depuis tout petit.

J’ai été voir mon premier match à San Siro avec mon père à l’âge de 11 ans. C’était un derby contre l’Inter. Ce match, on le perd… Et pourtant, quand je suis rentré en France, la première chose que j’ai dit à mon père c’était : « Je veux jouer au foot, apprend moi tout sur le Milan ». J’étais vraiment piqué, ça a été le déclic.

Le LOSC est la seule équipe à avoir battu le Milan AC cette saison. Qu’est-ce qu’il y a à corriger sur le match aller ?

En effet, le LOSC a mis fin à la très belle série du Milan. Le principal enseignement à tirer du match est le manque de réaction des joueurs de Pioli, surtout à 2-0. Ils ne sont pas habitués à être mené au score et à ce moment du match, il n’y a pas eu cette envie de recoller. C’est arrivé aussi contre Vérone, et on a vu l’évolution entre les deux matchs. Vérone gagnait 2-0, et les Milanais ont réussi à égaliser. Avec plus de chance, ils auraient pu l’emporter.

« Cette défaite a été, en quelque sorte, pédagogue pour nous »

Je pense que les joueurs ont pris conscience de l’importance des efforts quand le score est défavorable. Cette défaite a été, en quelque sorte, pédagogue pour nous. Il nous a fait redescendre sur terre et fait comprendre que parfois, il y a difficultés et on ne peut pas tout maitriser.

Comment gagner ce match retour ?

Ça va être compliqué. J’aurai pu donner le vainqueur du match si il y avait la confirmation de la présence d’Ibrahimovic et Leao… Le seul attaquant qui reste disponible est Rebic, qui nous sert habituellement d’ailier gauche. Il y a aussi Colombo, qui est très jeune et qui n’a pas la trempe pour jouer ce genre de match. Dans l’absolu, les deux équipes peuvent proposer un beau football, elles sont d’un niveau comparable. C’est pourquoi je pense que le match va être plus serré que le premier.

La solidité défensive sera sans doute meilleure que la dernière fois. C’est un match qui va se jouer au mental. Il va y avoir un sentiment de vengeance chez nos jeunes Milanais. Côté Lillois, ils vont devoir re-prouver leur niveau chez eux.

Depuis cette défaite le Milan AC est un peu plus poussif et se remet à des exploits individuels de Zlatan (match nul contre Vérone 2-2/victoire 3-1 contre le Napoli). Est-ce que la défaite contre le LOSC a pesé dans le mental des joueurs Rossoneri ?

Non, je ne suis pas d’accord. Le Milan AC n’est pas poussif, il continue son jeu comme depuis le début de saison. Vérone a eu beaucoup de chance et Naples est une équipe qui garde le ballon et tire beaucoup en dehors de la surface, d’où les statistiques avantageuses.

La défaite contre le LOSC n’a pas pesé sur les joueurs de Milan. Au contraire, elle leur a servi d’enseignement dont ils ont eu besoin quelques jours plus tard. Je pense que cette rencontre d’Europa League était celle qu’il fallait perdre. Elle n’avait pas encore une importance capitale puisque ces deux équipes sortiront sans doute des poules. Faire ça en championnat aurait mis nos joueurs encore plus en difficulté.

Es-tu inquiet de l’absence de Zlatan pour ce match ?

Oui, je suis plus qu’inquiet ! Surtout pour les matchs à venir en championnat. Perdre à Lille ne signifie pas une élimination de la coupe d’Europe. Mais ça me fait peur. Zlatan est un joueur difficilement remplaçable. Dans le jeu aérien, il est impérial. Il est très important dans la création du jeu. Ce sera aussi le manque d’un soutien mental. Il harangue ses coéquipiers quand ça ne va pas, il joue parfois le rôle d’un second entraîneur… ça peut jouer favorablement pour le LOSC.

« L’absence de Zlatan me fait peur »

Leao sera sûrement absent, est-ce que ce sera un manque ?

Oui ce sera un manque. Il aurait été utile étant donné l’absence de Zlatan et aurait sans doute été utilisé en pointe. C’est un joueur talentueux, les supporters du LOSC ont déjà pu le voir. Il apporte une technicité impressionnante. Il arrive à faire cet accélération et ce passement de jambe qui sera efficace pour débloquer une action.

On espère qu’il fasse quelque chose à Milan. Avec le championnat et la C3, il va falloir faire tourner. C’est la période où l’on a besoin de tout le monde. Le portugais n’est pas là et on va devoir se contenter de Rebic. On a eu du mal à le voir seul, animer l’attaque italienne.

Kjaer sera-t-il le leader de cette équipe avec la non-présence de Zlatan ?

Oui, il peut assumer ce rôle de leader. Il le fait déjà en réalité. Il a su s’imposer en tant que patron de la défense malgré le rôle important de Romagnoli. C’est notre deuxième joueur le plus âgé et on a besoin de ce genre de profil pour maintenir cette équipe jeune. Kjaer est un vrai soldat qui ne lâche jamais rien, quitte à jouer blessé. Il pourrait ne pas jouer ce match d’ailleurs, puisqu’il enchaîne les rencontres depuis le début de la saison.

Tiago Djalo a eu ses premières minutes cette saison face à Lorient. Que penses-tu de ce joueur ?

J’ai beaucoup regardé les équipes jeunes du Milan AC et j’ai déjà vu Djalo jouer. J’ai de gros espoirs sur ce joueur. Il m’impressionne par son calme et par sa lecture des offensives adverses. Il réalisait d’excellentes d’interventions et n’hésitait pas par la suite à se projeter vers l’avant. C’était une lame à double tranchant : la récupération se soldait souvent par une très belle relance qui donnait lieu à une contre-attaque pour son équipe.

Tiago Djalo est une option sérieuse pour Christophe Galtier au poste de latéral droit en l’absence de Celik. Entré ses premières minutes cette saison avec le LOSC, il pourrait récidiver contre son ancien club jeudi soir. Crédit photo : Imago

De quel joueur faudra-t-il se méfier cette fois-ci ?

Jens Petter Hauge. Il est déjà rentré deux fois avec le Milan AC et a marqué deux buts. Il peut apporter énormément, surtout pour contre-attaquer. C’est un joueur d’avenir pour nous, ce genre de match peut lui permettre de montrer sa vraie valeur.

Ton pronostic pour le match?

Je vois un 0-0 à la mi-temps. La défense de Milan aura à cœur de bien défendre au vu du match aller. Il y aura de la difficulté à marquer mais je mets Rebic comme premier buteur puisqu’il ne lui faut pas beaucoup de ballon pour la mettre au fond. Je vois Araujo ou Ikoné pour égaliser. Je pense que le Milan va fléchir sur son côté gauche car Hernandez monte beaucoup. Les Lillois pourraient en profiter. 1-1, score final.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Faire confiance à la formation du LOSC, est-ce une bonne stratégie ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR