Rejoignez nous !

Match

Zoom sur l’adversaire du jour : le FC Lorient

Rédacteur Ponctuel

Publié

le

Crédit photo : Imago

Après deux semaines de trêve internationale, le LOSC reprend du service en affrontant le FC Lorient ce soir à 21h. Zoom sur une équipe lorientaise à la peine depuis plusieurs semaines.

Des merlus en panne

Promue cette saison en Ligue 1, la formation de Christophe Pélissier a démontré qu’elle avait sa place dans l’élite en livrant plusieurs prestations convaincantes. Pourtant, le constat est clair, les Lorientais sont 17èmes et sont dans le dur depuis plusieurs semaines. En effet, les Merlus n’ont remporté qu’un seul de leurs 9 derniers matchs et payent leur inefficacité dans beaucoup de rencontres. Le triste 0-0 face à la lanterne rouge dijonnaise, le 1er novembre dernier, traduit bien cette panne de confiance que subit Lorient qui a été incapable d’inscrire un but contre le dernier de Ligue 1. Ce soir-là, ils ont été dominés dans le jeu et presque inexistant offensivement. Le penalty raté à la 57ème par l’attaquant vedette Yoan Wissa, vient aggraver encore plus la période difficile que traversent les Merlus. La semaine suivante, les Bretons ont dévoilé des signes plus rassurants contre le FC Nantes mais se montrés inefficace et ont finalement échoué en fin de match en encaissant deux buts (défaite 2-0).

 

Un schéma de jeu classique

Le FC Lorient évolue principalement en 4-4-2 cette saison avec deux ailiers sur les côtés qui reviennent défendre lors des phases défensives. Habituellement, le bloc lorientais reste bas sur le terrain et évolue en contre-attaque en s’appuyant sur la vitesse des ailiers Yoan Wissa (à gauche) et Armand Laurienté (à droite). Contre Nantes, Christophe Pélissier a fait le choix de mettre en place un pressing haut qui a mis en difficulté les Canaris en première mi-temps. En effet, les Nantais ont été pris à revers par des récupérations hautes des deux milieux récupérateurs lorientais, Laurent Abergel et Trevoh Chalobah, très actifs dans cette configuration. Les deux joueurs sont des milieux à vocation défensive mais n’ont pas hésité à prendre des risques offensifs en se projetant davantage que lors des dernières rencontres. Ces efforts n’ont pas suffi aux Merlus pour prendre l’avantage à cause de nombreuses imprécisions techniques dans les transitions offensives mais également des manques à la finition des avant-centres.

A lire aussi :  LOSC - AC Milan : les notes des Dogues

 

Le quatuor offensif

Ces soucis de finition font tâche au vu de l’argent investi cet été dans l’attaque lorientaise. En effet, environ 9 millions ont été déboursés pour s’offrir l’avant-centre Adrian Grbic qui ne parvient pas à prendre ses marques depuis le départ du championnat. L’autrichien a d’ailleurs perdu sa place de titulaire, au profit de Pierre-Yves Hamel, qui figure plus intéressant dans le rôle de fixation. Son duo avec la nouvelle recrue Terem Moffi, s’est montré performant lors de la dernière victoire des Merlus à Reims, 3-1, le 17 octobre dernier. La doublette est complémentaire et les deux buteurs se partagent les tâches offensives. C’est-à-dire que quand l’un prend la profondeur, l’autre propose des solutions en fixation dans les pieds, et vice-versa. Ce fut parfaitement exécuté face à Nantes mais les attaquants ont pêché dans la finition, à l’image de Terem Moffi qui est en panne de confiance depuis plusieurs matchs. Le buteur nigérian a été recruté 8 millions et n’a marqué qu’un seul but depuis son arrivée en provenance de la Belgique. Par ailleurs, les ailiers ont donné satisfaction sur les côtés. Yoan Wissa, auteur de 4 buts, était particulièrement en forme en ce début de saison même s’il connait un passage plus compliqué depuis plusieurs semaines. Sur le côté droit, Quentin Boisgard était peu influent sur l’attaque des Merlus. Depuis sa récente blessure, son remplaçant, le jeune Armand Laurienté, a montré de belles prouesses par sa vitesse et sa percussion balle au pied. L’ancien Rennais est en forme et figure comme un des arguments à faire valoir de l’attaque lorientaise.

A lire aussi :  Zoom sur l’adversaire du jour : l’AC Milan

 

La revue d’effectif

Le groupe : Nardi, Dreyer – Mendes, Fontaine, Hergault, Morel, Le Goff, Gravillon, Laporte – Abergel, Chalobah, Lemoine, Diarra, Le Fée, Marveaux, Wadja, Laurienté – Hamel, Moffi, Wissa, Grbic.

Trois joueurs seront indisponibles ce soir contre le LOSC. Au poste de latéral droit, Jonathan Delaplace est absent et sera sans doute remplacé par Houboulang Mendes, qui a un profil plus athlétique. Comme évoqué, Quentin Boisgard est indisponible ainsi que Thomas Monconduit, qui complète la liste des absents. La présence dans le groupe d’Enzo Le Fée est à également souligner, le jeune milieu pour être utilisé par le coach lorientais si celui-ci veut privilégier la conservation du ballon (ce qui est peu probable…).

Le LOSC fait son retour ce soir à 21h face à une équipe lorientaise revancharde, qui voudra sans doute s’inspirer du succès récent des Brestois contre les Dogues.

Pierre-Louis Clavel 

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Le LOSC doit-il prolonger José Fonte ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR