Rejoignez nous !

Professionnels

Retour sur les performances des prêtés dans ce début de saison

Rayan Bja

Publié

le

Crédit photo : Imago

Après un quart de championnat écoulé, plusieurs Dogues prêtés se sont particulièrement illustrés avec leur club, que ce soit positivement ou négativement. Retour sur les performances depuis août. 

Tableau d’honneur : Angel Gomes (Boavista)

C’est paradoxal car son équipe est en bas de classement mais il a illuminé le jeu de son équipe à chaque fois qu’il a été titulaire. Avec 5 titularisations après sept journées, le milieu offensif de 20 ans a déjà inscrit trois buts et délivré quatre passes décisives. Des statistiques intéressantes qui reflètent son importance dans le jeu de Boavista, actuellement quinzième du championnat avec six points.

 

Compliments : Thiago Maia (Flamengo), Rominigue Kouamé (Troyes), Scotty Sadzoute (Pau)

Le milieu de terrain brésilien est clairement revenu dans la peau d’un titulaire après l’arrêt du championnat et depuis, il ne quitte que rarement sa place dans le onze titulaire. Le milieu défensif de 23 ans retrouve ainsi des standards plus près de son niveau, celui qu’il avait montré du côté de Santos. Une situation qui pousse Flamengo à vouloir tout faire pour lever son option d’achat en juin 2021.

Du côté de la France, à la deuxième place du classement, on retrouve le Troyes de Rominigue Kouamé. Prêté pour la deuxième partie de saison 2019-2020, le milieu malien n’a disputé que sept matchs avant que l’arrêt du championnat ne termine son prêt. De nouveau prêté du côté de l’Aube, il est devenu une pièce maîtresse de l’équipe de Laurent Batlles. Avec un but et une passe décisive en neuf titularisations, le numéro 6 troyen n’est pas anodin au bon début de saison de son équipe.

Son équipe et lui découvrent le monde professionnel et ce dernier s’en sort plutôt bien. Scotty Sadzoute, après une belle saison en National 1 et en Coupe de France avec Pau, a prolongé avant d’être de nouveau prêté dans le même club pour découvrir le monde professionnel et la Ligue 2. Titulaire à sept reprises en dix journées, le latéral gauche de 22 ans s’impose clairement au sein de l’équipe paloise, actuellement 17ème du championnat. S’il est solide d’un point de vue défensif, il apporte également offensivement avec deux passes décisives déjà délivrées depuis le début de la saison.

A lire aussi :  Montpellier - Lille, deux jours avant Noël

 

Encouragements : Hervé Koffi (Mouscron)

Si on ne devait retenir qu’un joueur dans le marasme mouscronnais, c’est évidemment le gardien burkinabé. Sans lui, l’addition aurait pu être bien plus corsée chaque week-end et les trois petits points pris par Mouscron depuis le début de la saison ont en grande partie été obtenus grâce à lui. Mais avec 14 buts encaissés en 9 journées, il ne peut empêcher la dernière place de Mouscron au classement de Jupiler Pro League.

 

Peut mieux faire : Show (Boavista), Saad Agouzoul, Darly Nlandu, Jean Onana (Mouscron), Adam Jakubech (Courtrai)

Titularisé qu’à trois reprises cette saison, Show n’a jamais vraiment montré qu’il était dans le rythme avec Boavista. Malgré une qualité technique évidente, il a commis beaucoup de fautes au cours des matchs qu’il a disputé et montré quelques défaillances quand la pression s’accumulait autour de lui. Néanmoins, il semble petit à petit gagner de la confiance dans son jeu et devrait vite revenir au niveau qu’il affichait la saison passée avec Belenenses.

Titulaire indiscutable dans les buts de Courtrai, Adam Jakubech affiche une certaine irrégularité dans les cages en étant capable de paraître infranchissable puis en faisant une erreur fatale quelques minutes plus tard. Il a sauvé son équipe à l’occasion de plusieurs rencontres mais il encaisse également trop de buts (19 buts en 12 journées).

A lire aussi :  Hervé Koffi élu homme du match avec Mouscron

Pour leur première saison en professionnel, les trois joueurs prêtés à Mouscron affichent un grand niveau d’irrégularité. S’ils ont montré de belles choses à certains moments, ils ont découvert le caractère impitoyable du monde professionnel où chaque petite erreur est fatale. Mais ils apprennent et les promesses entrevues demandent à être vues sur la durée.

 

Avertissement : Leo Jardim (Boavista), Yves Dabila (Mouscron)

Alors qu’un rôle de titulaire lui était promis en cas de départ de Mike Maignan, ce dernier est resté et a obligé Jardim à aller chercher du temps de jeu du côté de Boavista. Et après une belle première apparition sous le maillot du club portugais, son cas s’est vite empiré avec un manque de confiance criant du gardien brésilien et des erreurs décisives. Des performances qui ont même poussé la presse portugaise à remettre sa place de titulaire en cause mais l’entraîneur, Vasco Seabra, a décidé de lui renouveler sa confiance… pour le moment.

Après un prêt concluant au Cercle Brugge, Dabila retrouvait un championnat qu’il connaissait désormais bien pour apporter son expérience au jeune groupe mouscronnois. Malheureusement, l’expérience tourne mal car le défenseur central de 23 ans est souvent en difficulté et n’arrive absolument pas à stabiliser son équipe. Pire, il paraît dépassé à de nombreuses reprises et lors de l’avant-dernier, il s’est blessé et loupera tous les matchs jusqu’à la fin 2020.

 

On ne les a pas vus : Capita (Mouscron), Abou Ouattara (V.Guimaraes)

L’ailier angolais de 18 ans et l’ailier burkinabé de 21 ans ne sont apparus respectivement que lors de 27 et 4 minutes de jeu cette saison. Un trop faible bilan pour juger de leurs débuts de saison.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Le LOSC doit-il prolonger José Fonte ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR