Rejoignez nous !

Match

Stade Brestois – LOSC : la revue de presse

Pierrick Moniot

Publié

le

Les Lillois sont tombés pour la première fois de la saison en Bretagne, en subissant les foudres du Stade Brestois (3-2). Une prestation qui reste assez positive pour les médias, notamment avec la réaction en seconde période, mais cette défaite a révélé des failles dans la façon d’aborder ce match. 

Le Vrai Mag – Matthieu Bodmer : “C’est une bonne piqûre de rappel pour Lille”

Alain Perrin – Smaïl Bouabdellah – Anne Laure Bonnet – Matthieu Bodmer

Sur le plateau du Vrai Mag, quelques heures après la rencontre, les consultants de la chaîne Téléfoot ont donné leur avis sur cette rencontre, que les Brestois ont eu le temps d’aborder tranquillement pour Alain Perrin. Ce dernier souligne également les errements défensifs des visiteurs lillois : “Les Brestois ont certainement vu la prestation des Lillois à Milan et se sont conditionnés en se préparant avec ce qu’ils ont vu. Le LOSC a été pénalisé, pas par sa façon de jouer, mais sur l’aspect défensif où ils n’étaient pas là. Ils n’ont pas mis assez d’intensité et de présence et ont laissé une certaine marge de manœuvre aux Brestois, qui ont marqué très logiquement.

Matthieu Bodmer a également souligné la performance brestoise, avant de revenir comme Alain Perrin sur le travail défensif qui n’a pas été fait correctement : “Brest a été exceptionnel en première période. On ne savait pas forcément si la composition de départ était la bonne formule. Mais au final, si Lille perdait de 4 ou 5 buts à la mi-temps, ce ne serait pas un scandale. Alors peut-être qu’ils étaient en surrégime à Milan, mais sur ce match, ils n’ont raté que la première période où ils ont perdu presque l’ensemble de leurs duels défensifs, ce qui arrive peu fréquemment. En seconde mi-temps, Lille a réagi, mais cette fois-ci, cela n’a pas suffi.” Pour lui, cette défaite va faire du bien au LOSC : Je pense que c’est une bonne piqûre de rappel pour Lille car de temps en temps, c’est bien de remettre les pieds sur terre et de continuer à travailler.

L’ancien coach de Saint-Etienne ou de Lyon notamment, Alain Perrin, pense lui que l’exploit de cette semaine est lié avec la performance de cet après-midi à Brest, au niveau de la dépense d’énergie : “L’apprentissage, c’est de maintenir un niveau de performance à environ 90% pour avoir un peu de réserve tout le temps, match par match. Quand vous montez à 110% pour jouer le Milan AC, vous redescendez automatiquement à 60, 70 % le week-end. Et cela ne suffit plus pour passer. Il faut se réguler pour maintenir un niveau de performance optimal.”

 

A lire aussi :  Zoom sur l’adversaire du jour : l’AC Milan

L’Equipe du Soir – Ludovic Obraniak : “Il y a eu un peu de suffisance inconsciente”

Didier Roustan – Raymond Domenech – Ludovic Obraniak – Jérôme Alonzo – Dave Apadoo

Chez leurs confrères de l’Equipe du Soir, on évoque également ce match et ce résultat comme une petite sortie de route. L’ancien sélectionneur de l’Equipe de France, Raymond Domenech évoque un creux : “C’est un accident. Après un match de Coupe d’Europe comme cela, c’est difficile de redescendre sur terre. Ils ont été glorifiés et là, ils ont eu un creux. Brest a été bon et a tenté des choses. Lille est revenu quand même en seconde période et n’est pas loin de remonter au score.”

Pour l’ancien dogue Ludovic Obraniak, une sorte de suffisance inconsciente s’est ressentie : “Ils sont sortis d’un match où ils étaient auréolés, donc forcément quand les Lillois ont retrouvé le petit train train quotidien, il y a eu un peu de suffisance inconsciente, notamment dans les courses et dans les attitudes. À l’inverse, Brest s’est surpassé et prouvé sa valeur. Il ne faut pas oublier de souligner les arrêts de Mike Maignan qui a sauvé la mise beaucoup de fois. Mais les Dogues ont tenté de réagir, ce qu’ils ont fait, où on a vu la vraie équipe lilloise pendant 45 minutes.”

 

L’After Foot – Daniel Riolo : “J’ai l’impression que Galtier savait ce qui allait se passer”

Daniel Riolo – Fréderic Piquionne – Nicolas Jamain – Jimmy Braun 

À la fin de l’émission phare de la radio RMC, Daniel Riolo a voulu évoquer brièvement la rencontre de ce dimanche après midi. Quand son collègue Fréderic Piquionne préfère valoriser la performance brestoise, l’éditorialiste, lui, parle d’une grosse contre-performance : “Quand ils prennent trois buts, ils se mettent dans le dur directement, mais ils pouvaient encore le faire. Ils ont les occasions pour revenir, mais même à 3-3, cela restait une contre-performance, car tu vois que ton adversaire direct, Rennes perd au Parc, tu dois prendre trois points.”

“Cela prouve peut-être que Lille à des progrès à faire dans la digestion des matchs et dans l’analyse des suivants, car la spirale en Ligue 1 n’est pas positive en ce moment. Mais malgré cela, le contenu est bien, pas de panique, cela reste une mise en garde” ajoute-t-il.

A lire aussi :  LOSC - AC Milan : les notes des Dogues

Enfin, il est revenu sur le discours du coach Galtier, qui selon lui, avait senti le coup : “Il a tout dit après la rencontre. Déjà qu’il avait prévenu ses joueurs juste après Milan. J’ai l’impression que Galtier savait ce qui allait se passer et que la spirale positive allait possiblement faire gonfler les têtes. Je trouve que Galtier a toujours une analyse positive et lucide, j’aime sa façon de voir les choses.”

 

Ouest France : “Les Lillois ont accusé un sérieux manque de rythme”

Thierry Creux 

Du côté du média notamment spécialisé dans les informations venues de l’Ouest, on est évidemment satisfait de la prestation brestoise. Une équipe de Brest qui a mené le rythme de la rencontre, ce qui a fait souffrir des Dogues qui ont semblé surpris : “Après des débuts timides comme lors de leurs derniers matches, les Lillois ont beaucoup trop tardé à monter en puissance. […] Ils ont accusé un sérieux manque de rythme que les joueurs d’Olivier Dall’Oglio se sont empressés d’exploiter en se projetant rapidement à chaque récupération.”

Le journal n’oublie pas d’évoquer les souvenirs de la seconde période où Lille s’est réveillé : “On a vu beaucoup plus de mouvements et un pressing soutenu dans le camp adverse, d’autant que c’était désormais à la défense brestoise de faire face au soleil bas.”

 

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Le LOSC doit-il prolonger José Fonte ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR