Rejoignez nous !

Professionnels

Burak Yilmaz se sent “comme à la maison” au LOSC

Thomas Deleglise

Publié

le

Crédit photo : Imago

Arrivé il y a trois mois de Besiktas, Burak Yilmaz n’avait jamais connu un championnat européen à 35 ans. Le challenge du LOSC s’est proposé à lui, Luis Campos l’a convaincu et l’international turque ne regrette pas son choix. Il l’explique en conférence de presse.

“Je suis ici depuis 3 mois, et je remercie tout le monde au club. Depuis mon arrivée, chacun m’aide beaucoup. Ils font le maximum pour que je me sente comme à la maison”, ce sont les premiers mots de Burak Yilmaz en arrivant en conférence de presse. “Malgré un premier mois compliqué puisque d’un point de vue footballistique il y a de nettes différences”, désormais le Turque “se sent très bien”.

Hors terrain, Yilmaz est un homme heureux puisque sa vie personnelle s’améliore. “Ma famille m’a rejoint la semaine dernière et dans un contexte que vous connaissez. Mes deux filles et ma femme. La plus grande difficulté et du point de vue personnel, je vis toujours à l’hôtel et j’espère emménager lundi.”

 

Pourquoi l’homme qui n’a connu que la Turquie a rejoint la France ?

“A Besiktas j’étais capitaine. Mes amis et ma famille sont à Istanbul. J’avais encore un contrat de deux ans, une vie stable et qui me plaisait. Et à un mon âge, il y a eu un nouveau challenge à relever. Luis Campos m’a convaincu, en venant à Istanbul, de rejoindre le LOSC. Je pense que nous sommes à même de dire que j’ai fait le bon choix de venir ici.” Evidemment Yusuf Yazici et Zeki Celik ont aussi eu leur rôle à jouer : “J’ai discuté avec eux et ils m’ont dit du bien du club . Le fait que les deux se sentent bien ici m’a aidé sur ma décision. Ils ont eu une influence sur cette dernière.”

 

« Il y a eu un arrangement pour que je parte libre »

 

A lire aussi :  Maxime, le fameux ramasseur de balle face à Milan, était au Domaine de Luchin

Dans cette conférence de presse, on apprend que Burak Yilmaz avait un encore un contrat de deux ans avec le club turc noir et blanc. Pourtant, il est arrivé libre au LOSC. Il explique : “C’est un point technique, j’avais un montant dû assez important à Besiktas. J’avais un poids important en terme de salaire. C’était difficile pour eux de payer mon salaire. Il y a eu un arrangement pour que je parte libre.”

 

Papa calme en dehors, un vrai Dogue sur le terrain

“En dehors de terrain, je suis une personne calme. Je suis papa. Sur le terrain, que ça soit l’entrainement ou le match, il n’y pas de différence : je déteste perdre. On peut hausser le ton entre coéquipiers, ou envers l’arbitre. L’objectif est uniquement de gagner. Une fois que je suis sur le terrain je suis un homme complétement différent”, raconte l’attaquant lillois.

A lire aussi :  Aucun absent supplémentaire pour la réception du Sparta Prague

 

« Mon objectif est de jouer encore mieux »

 

“J’ai joué à un haut niveau jusqu’à maintenant. Mon objectif est de jouer encore mieux. Quand on regarde les plus grandes stars de football actuelles, leur âge est similaire au mien, je ne suis pas au même niveau qu’eux, bien sûr. On nous a appris à jouer à ce niveau à notre âge, d’avoir une bonne hygiène de vie. C’est ce qui aide à travailler à ce haut niveau. Pour les personnes qui me connaissent, ce n’est pas une surprise”, termine-t-il.

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sondage de la semaine

Le LOSC doit-il prolonger José Fonte ?

View Results

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR